FJpower !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Philodendrons nouvelles variétés
par Jamard Aujourd'hui à 20:02

» Gaëtan - Bienvenue dans ma jungle urbaine
par Gaëtan Aujourd'hui à 19:07

» Ptivince - Nouvelle Page - Le jardin de Saint-Pierre
par Gaëtan Aujourd'hui à 19:00

» Jadero07- jardin d'acclimatation en sud Ardèche
par BUGADE Aujourd'hui à 18:59

» Paréidolie ou lorsque les plantes deviennent bêtes
par BUGADE Aujourd'hui à 18:05

» Si l'on parlait du temps qu'il fait - 2023
par Veronica Aujourd'hui à 13:51

» Les botanistes
par Vernousain Aujourd'hui à 8:33

» Arbutus x 'Marina'
par Jadero07 Aujourd'hui à 8:26

» Dryopteris sieboldii - dryopteris de Siebold
par Jamard Hier à 21:50

» Ficus - les rustiques
par Jamard Hier à 19:50

» Derniers fruits d'automne
par PierredeSFA Hier à 15:46

» Platanus x hispanica - platane commun
par benji Hier à 12:01

» Aeonium arboreum
par BUGADE Hier à 10:16

» Tagetes lemmonii - tagète de Lemmon
par KAWAN Hier à 9:52

» Brachychiton acerifolius
par PierredeSFA Sam 2 Déc 2023 - 12:54

» Michou - un jardin de curiosités et de botanique de Marie-Jo et de Michel " 44 "
par PierredeSFA Sam 2 Déc 2023 - 12:45

» Festivités jardinesques
par PierredeSFA Sam 2 Déc 2023 - 12:17

» (85) - Le potager extraordinaire à La Roche sur Yon
par Michou Sam 2 Déc 2023 - 11:49

» Torminalis glaberrima (Sorbus torminalis) - Alisier torminal
par tragus Sam 2 Déc 2023 - 10:14

» Déficoncours " l'architecture au jardin" - Les participations
par BUGADE Sam 2 Déc 2023 - 9:25

» Au secours, rat taupier !
par BUGADE Sam 2 Déc 2023 - 8:44

» Eucalyptus leucoxylon subsp. megalocarpa
par PierredeSFA Ven 1 Déc 2023 - 16:49

» Citrus paradisi - pomélo
par ptivince45 Ven 1 Déc 2023 - 10:11

» Cycas revoluta
par PierredeSFA Ven 1 Déc 2023 - 9:29

» Pigeon voyageur
par benji Ven 1 Déc 2023 - 9:18

» Vent de folie (floral ?) au jardin
par cugandense Ven 1 Déc 2023 - 6:28

» Espagne - flore de la région d'Alicante
par tragus Jeu 30 Nov 2023 - 7:40

» Trachycarpus fortunei 'Wagnerianus'
par tragus Jeu 30 Nov 2023 - 7:32

» Couleurs d'automne 2023
par daniela Jeu 30 Nov 2023 - 7:03

» Aechmea recurvata var. ortgiesii
par Jamard Mer 29 Nov 2023 - 20:51

» Dahlia imperialis
par Jamard Mer 29 Nov 2023 - 20:41

» Clivia miniata
par cugandense Mer 29 Nov 2023 - 14:17

» Farfugium japonicum (= Ligularia kaempferi)
par bruno645 Mer 29 Nov 2023 - 13:21

» Celtis occidentalis - micocoulier occidental
par tragus Mer 29 Nov 2023 - 7:38

» Chamaedorea elegans
par PierredeSFA Mer 29 Nov 2023 - 7:08

» Aloysia virgata - verveine amande
par tragus Mar 28 Nov 2023 - 17:38

» Populus tremula - tremble, peuplier tremble
par BUGADE Lun 27 Nov 2023 - 9:13

» Tillandsia bergeri
par tragus Lun 27 Nov 2023 - 8:40

» Physalis peruviana - coqueret du Pérou
par Michou Dim 26 Nov 2023 - 10:11

» Lamiaceae à identifier
par tragus Dim 26 Nov 2023 - 8:22

» Igne - 500m² chez mes parents
par daniela Sam 25 Nov 2023 - 9:36

» changement de temps, changement de méthodes
par tragus Sam 25 Nov 2023 - 7:55

» Echinops ritro - azurite, oursin bleu
par BUGADE Ven 24 Nov 2023 - 9:52

» France - Transformation jardin
par France Ven 24 Nov 2023 - 9:50

» Ampelaster carolinianus
par tragus Ven 24 Nov 2023 - 9:25

» Celtis australis - micocoulier
par tragus Ven 24 Nov 2023 - 9:10

» Une idée d'arbuste pour la mi-ombre ?
par Veronica Mer 22 Nov 2023 - 19:41

» Tillandsia usneoides
par tragus Mer 22 Nov 2023 - 7:47

» Agave guiengola ??? [ Identification en cours ]
par benji Mar 21 Nov 2023 - 11:45

» Identification arbuste
par Veronica Mar 21 Nov 2023 - 9:58

» Veronica — ‘Jurassic Parc’
par tragus Mar 21 Nov 2023 - 7:39

» Agave victoriae-reginae - agave de la Reine Victoria
par tragus Mar 21 Nov 2023 - 7:37

» Clerodendrum x speciosum
par benji Lun 20 Nov 2023 - 14:12

» Ribes sanguinea - groseiller à fleur
par KAWAN Lun 20 Nov 2023 - 14:11

» Pancratium illyricum
par Jadero07 Dim 19 Nov 2023 - 18:47

» Passiflore 'Rauhnacht'
par KAWAN Dim 19 Nov 2023 - 10:54

» Ferocatus gracilis (baril de feu)
par Veronica Sam 18 Nov 2023 - 21:28

» Aristolochia gigantea
par Michou Sam 18 Nov 2023 - 21:01

» Liriope spicata
par daniela Sam 18 Nov 2023 - 17:43

» Buddleja dysophylla
par KAWAN Sam 18 Nov 2023 - 9:35

» Buddleja myriantha
par KAWAN Sam 18 Nov 2023 - 9:30

» Bulbine frutescens
par Jadero07 Sam 18 Nov 2023 - 8:22

» Diospyros armata
par KAWAN Ven 17 Nov 2023 - 22:56

» Exbucklandia populnea
par KAWAN Ven 17 Nov 2023 - 9:47

» Fallugia paradoxa
par tragus Ven 17 Nov 2023 - 7:31

» Identification - Crète (2)
par tragus Ven 17 Nov 2023 - 7:24

» Grenadier "wonderful"
par tragus Ven 17 Nov 2023 - 7:21

» Rhododendron à identifier
par KAWAN Jeu 16 Nov 2023 - 12:34

» Citrus 'Meyer'
par KAWAN Jeu 16 Nov 2023 - 12:04

» Philadelphus 'Belle Etoile'
par KAWAN Jeu 16 Nov 2023 - 11:28

» Diospyros kaki - plaqueminier
par KAWAN Jeu 16 Nov 2023 - 10:46

» Identification - Crète (11)
par KAWAN Jeu 16 Nov 2023 - 9:18

» Alocasia macrorrhizos
par tragus Jeu 16 Nov 2023 - 7:59

» Aponogeton dystachyos
par Michou Mer 15 Nov 2023 - 21:05

» Roldana petasitis (= Senecio petasitis)
par Michou Mer 15 Nov 2023 - 20:28

» Brillantaisia ulugurica (= Brillantaisia subulugurica) - sauge géante
par Michou Mer 15 Nov 2023 - 20:12

» Phoenix dactylifera - palmier dattier
par tragus Mer 15 Nov 2023 - 13:22

» Kohleria - genre, espèces et variétés
par tragus Mer 15 Nov 2023 - 13:14

» changement climatique, changement de nos jardins
par cortejuan Mer 15 Nov 2023 - 8:45

» Plectranthus 'Mona Lavander'
par tragus Mer 15 Nov 2023 - 7:39

» Haemanthus albiflos
par tragus Mer 15 Nov 2023 - 7:36

» vos plus beaux feuillages
par BUGADE Mar 14 Nov 2023 - 16:22

» La bouse au sucre et au pois chiche
par Vinci Lun 13 Nov 2023 - 16:00

» Sesbania punicea
par Michou Dim 12 Nov 2023 - 18:23

» Acca sellowiana (Feijoa) - goyavier du Brésil
par cortejuan Dim 12 Nov 2023 - 13:57

» Agave asperrima
par cortejuan Dim 12 Nov 2023 - 13:41

» Des p'tits trous de fourmis après la pluie
par cortejuan Dim 12 Nov 2023 - 13:25

» Medicago sativa - luzerne commune
par tragus Dim 12 Nov 2023 - 12:03

» Fraxinus excelsior - frêne élevé, frêne commun
par Vincent24 Sam 11 Nov 2023 - 20:52

» Bauhinia yunnanensis
par BUGADE Sam 11 Nov 2023 - 19:36


Les botanistes

Page 35 sur 37 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36, 37  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Ven 22 Sep 2023 - 7:57

L'idée est bonne ça évite de recommencer Les botanistes - Page 35 604326

Cela me permet de rappeler que je peux faire des erreurs et qu'il ne faut pas hésiter de le signaler .
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Perouse suite

Message  Vernousain Lun 25 Sep 2023 - 10:23

L'ile de Pâques s'éloigne ....

Des bonites sont pêchées tous les jours et cela fait de la nourriture fraiche.

Comme tous les jours tous les marins se regroupent le soir et chantent en écoutant la musique , sans doute sont ils nostalgiques d'avoir quittés l'ile de Pâques ?  

Les iles Sandwich sont passées et visitées en 48 heures avec un peu de ravitaillement ; trouver de la nourriture n'est pas commode dans ces régions et en plus deux cents vingt personnes stationnées dans un village demandent beaucoup de nourriture même pour deux jours .

Les vents du nord est continuent et les provisions prises dans les Marquises (iles Sandwich) ne vont durer que trois semaines . A force de remonter au nord le 23  juin se présente des montagnes enneigées avec le Mont saint Elie  une chaine de montagnes avec un sommet à 5490 mètres d'altitude  . Le temps change chaque jour passant du soleil à des journées très brumeuses et plus froides . Le Mont Saint Elie étant situé dans la frontière de L'Alaska, du Canada et des USA . Une distribution de vêtements chauds et de bottes sont distribués à tout l'équipage .

Le premier juillet appareillage à midi à l'ouest de  l'ile de Vancouver l'endroit est nommé baie des français .  Deux canaux partent en reconnaissance avec monsieur de Flassan et Monsieur de Boutervilliers. Le port ressemble un peu à la rade de Toulon mais en plus grand avec en fond de rade deux canaux fermés sans aucune sortie et  au centre de la baie l'ile du Cénotaphe que La Pérouse achète contre quelques étoffes , des haches, des herminettes et du fer . Les bateaux s'y mettent en abri .

Aussitôt arrivés dans la baie des locaux habitués au commerce viennent avec de la nourriture, des poissons, du saumon, échanger des peaux de loutres contre du fer . Un grand cérémonial s'instaure entre les indiens Tlingits équipés de poignards qu'ils se servent  pour chasser l'ours et des francais qui ont besoin de nourriture fraiche pour se refaire une santé

Les scientifiques s'installent et commencent à visiter cette région froide avec des plantes qu'ils connaissent en partie avec de l'oseille , de la chicorée , du céleri et le Mimulus que l'on connait  aujourd'hui pour ses fleurs très belles . Dans les bois, fraisiers framboisier et groseilles sauvages .

Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_714878
Mimulus guttatus

Quelques arbres et arbustes comme le sureau , le peuplier baumier, le charme des saules nains et des bruyères locales .

L'ours est présent dans les parages, l'orignal , des cerfs des daims , des écureuils très nombreux ainsi que des martres qui servent de nourriture et surtout comme peau pour se couvrir .

Tout allait pour le mieux jusqu'au dix septième jour plus tard  ou  les deux biscayennes menées par 6 officiers et 15  marins se retrouvent partis faire des mesures  sous des brisants (ou un mascaret ? ) se noient . Seul monsieur Boutin survit à cette noyade générale . Un Cénotaphe est construit sur l'ile qui porte le nom . C'est le premier malheur arrivé et tout l'équipage est catastrophé cela arrive à quelques jours de la première année de voyage .

La Pérouse à beaucoup de mal à s'en remettre . Monsieur Boutin raconte que c'est en voulant sauver le premier bateau que le second coulera également .Monsieur de Vancy le dessinateur officiel en fera un dessin sur les explications de Monsieur Boutin  .

Il faut repartir direction la Californie plus au sud .

Une erreur est toujours possible .

Bonne journée à tout le monde


Dernière édition par Vernousain le Lun 25 Sep 2023 - 11:06, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  daniela Lun 25 Sep 2023 - 10:42

merci encore une fois pour le voyage

daniela

Messages : 1475
Date d'inscription : 17/06/2022
Région : provence

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Lun 25 Sep 2023 - 11:16

Un an du voyage raconté , en quelques semaines sur FJP cela représente beaucoup de kilomètres et de paysages différents et d'habitants aux meurs différents  . Les botanistes - Page 35 124991
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Perouse suite

Message  Vernousain Jeu 28 Sep 2023 - 10:48

Le 14 septembre 1786 les deux frégates mouillent dans la baie de Monterey dans le haut de la Californie à 200 km au sud de San francisco .
Monterey  est à l'époque une vice royauté du Mexique tenue par les espagnols représentée par un gouverneur qui reçoit avec les honneurs  les deux frégates de quatorze coups de canons que les français rendent .

Le séjour dure dix jours , des brouillards à cette époque y sont très fréquents et épais .

La première remarque est que les autochtones vivent sous la contrainte de missionnaires; ils sont convertis au catholicisme et vivent dans des cabanes très précaires . Les femmes restent enfermées dans ces cabanes et aucune éducation pour les faire évoluer n'est effectuée . Ce sera le reproche de La Pérouse qu'il fera de son passage sur la haute Californie .

Les terres y sont très riches et l'on pourrait beaucoup cultiver sur ces terres .

les botanistes Nicolas Collignon le jardinier  durant cet arrêt découvrent des plantes connues comme

L'absinthe maritime .     Artemisia maritima
La grande absinthe         Artemisia absinthium
l'aurone mâle (armoise citronnelle ) Artemisia
L'armoise                       Artemisia vulgaris
Le thé du Mexique           Chenopode ou fausse ambroisie
La verge d'or du Canada   Solidago canadensis
L'Aster ou œil du christ    Aster amellus
La mille feuilles               Achillée millefeuille
La morelle à fruits noirs  ( Plante tue chien) Solanum nigrum
La perce pierre               (criste marine )    Chrithmum maritimum

Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_738732
Plante de bord de mer et qui peut être consommée comme condiment avec du vinaigre blanc en salade jeunes feuilles et pas les fleurs)

La menthe aquatique   Mentha aquatica
Une multitude de légumes sont cueillis , du grain, des fèves et des pois locaux . Il y a également du mais du blé et de l'orge dans cette région , quelques arbres fruitiers

Durant ce bref passage Fleuriot de Langle fait don d'un  petit moulin  pour moudre leur farine .

Le 24 septembre au soir tout est embarqué dans les cales , de l'eau très pure et des produits frais .

Les vents porteurs portent vers l'ouest  sur les iles Mariannes qu'ils croisent le 14 décembre . le port n'existe pas il n'y a pas d'arrêt ravitaillement .

L'ile de l'Assomption est accostée avec dans les barques Monsieur Boutin lieutenant de vaisseau De Langle, La Martinière le père receveur et quelques marins , il n'y a pas de port  les hommes ont de l'eau jusqu'au cou  le plein d'eau n'est pas fait , La Martinière y récolte quelques noix de Coco et quatre espèces de bananiers .

Les semaines et les mois passent il faut arriver à Macao en Chine qui est alors une colonie portugaise  là des réparations des frégates vont être effectuées car les navires se détériorent , les voiles se déchirent  et les coques laissent passer l'eau .

Macao est atteint le 3 janvier 1787 et ils y seront à quai jusqu'au 5 février , un mois pour tout remettre en état et embaucher du personnel qui remplacera les vingt personnes mortes en Alaska .
Les deux navires sont mouillés à côté d'une flute française commandée par monsieur de Richery enseigne de vaisseau venant de Manille et qui protège pour la France le commerce de l'Asie .
Vingt neuf navires anglais sont présents , cinq Hollandais, deux danois, un suédois et deux américains .
La Pérouse vend des fourrures qu'il avait acheté en Alaska et profite de l'escale pour envoyer sur un autre navire Jean Nicolas Dufresne afin de rapporter en France le rapport du voyage déjà effectué .
Les réparations faites , les cales remplies les deux frégates reprennent la mer le 5 février . Douze chinois ont été recrutés qui vont se répartir en 6 sur chaque frégate des officiers et sous officiers Dont Gabriel Jean du Pac de Bellegarde et Pierre de Gobien garde de la marine   sont affectés sur les deux frégates .

A suivre

Bonne journée à tout le monde .


Dernière édition par Vernousain le Lun 2 Oct 2023 - 13:46, édité 3 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  tragus Ven 29 Sep 2023 - 7:33

Toujours très intéressant comme d'habitude!
Un point m' étonne, parmi les espèces découvertes par les botanistes à Monterey il y a certaines espèces qui ne sont pas du tout originaire d'Amérique comme Crithmum maritimum, Artemisia absinthium et vulgaris,...
Serait-ce des erreurs de retranscription à l'époque ?

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31078
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Ven 29 Sep 2023 - 8:17

Bonjour Tragus

En premier ce sont les noms donnés par les botanistes ........ensuite j'ai traduit les noms

J'ai uniquement le noms de l'époque qui parle de perce pierre c'est pour cela que j'ai traduit en criste marine et en Critmum maritimum , je vois effectivement que ce n'est peut être pas la même plante ???? je lis également qu'elle serait originaire de l'Europe et l'Afrique alors je me pose la question également .


Les deux Artemisia je n'ai pas d'explications

Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  tragus Sam 30 Sep 2023 - 7:20

Dès qu'il y a des noms vernaculaires ils peuvent en effet désigner plusieurs plantes différentes.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31078
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Sam 30 Sep 2023 - 11:25

Perce pierre n 'est pourtant pas un nom des plus commun alors ? J'ai de suite pensé à la criste marine .
Les noms communs quelle plaie Les botanistes - Page 35 154655 parfois vingt noms pour une seule plante !
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Perouse suite

Message  Vernousain Lun 2 Oct 2023 - 13:38

N'étant pas satisfait de mes réponses , ce matin je suis allé à la bibliothèque de la marine de Toulon et au bout de pas mal de temps j'ai réussi à retrouver les informations concernant "Le voyage de La Pérouse "  concernant la baie de Monterey et les plantes qui ont été décrites un peu plus haut dont la perce pierre .

Elle fait bien partie de la liste de Nicolas Collignon le jardinier du voyage qui a du trouver cette plante dans le jardin potager du gouverneur qui les avait reçu . La criste marine en effet a du être rapportée dans ce jardin et cultivée pour son feuillage nourrissant ?

Il m'a fallu aller au "Voyage de La Pérouse " de M.L.A Millet Mureau député de Toulon à l'époque  tome 2 page 247 en haut de page que le rapporteur du voyage auprès de monsieur de La Pérouse écrivait chaque jour . Y sont bien écrits tous les noms que j'avais cité
Rendu public en 1797

Petit complément des arbres vus dans cette baie
Cyprès du sud
Pin Pignon
Chêne vert
Platane d'occident

La suite des aventures de La Pérouse demain d'ici là portez vous bien Les botanistes - Page 35 205125
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  LardyMum Lun 2 Oct 2023 - 17:25

Aller exprès à la bibliothèque de la marine de Toulon rien que pour vérifier, alors ça c'est de la conscience professionnelle Les botanistes - Page 35 618301
LardyMum
LardyMum

Messages : 2752
Date d'inscription : 16/05/2018
Région : Nord-Ouest de Narbonne-Nord Est de Lézignan
Humeur : curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  daniela Lun 2 Oct 2023 - 18:35

merci ! merci !

daniela

Messages : 1475
Date d'inscription : 17/06/2022
Région : provence

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Lun 2 Oct 2023 - 20:17

Il est vrai que de traverser la rade de Toulon par la navette est excessivement dure à supporter Les botanistes - Page 35 364495 Il faisait très beau , une mer d'huile et peut être 20 ° c à 9 heures ?

Bien reçu à la bibliothèque , pas mal de livres pour trouver mes informations .

Retour à midi avec toutes les informations .
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  tragus Mar 3 Oct 2023 - 8:53

Oui, quelle persévérance! Very Happy
Après ça je le redis mais il ne faut pas trop prendre au pied de la lettre ces noms vernaculaires qui peuvent évoquer n'importe quoi.
On en a encore la preuve avec ce dernier rapportage d'exploration où il est question de chênes verts, de pin pignon... Espèces totalement absentes de Californie à l'époque.
Les explorateurs pouvaient donner des dénominations à des plantes qui ressemblaient à celles qu'ils connaissaient en Europe.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31078
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Pérouse suite

Message  Vernousain Mar 3 Oct 2023 - 9:24

Le 15 février l'ile de Luçon

Fin février mouillage à Manille ou les bateaux subissent quelques réparation et l'on refait dès que l'on peut les ravitaillements en eau et nourritures . Manille est alors une petite ville de 30.000 habitants avec environ 1000 espagnols .
Le 28 mars tous les travaux sont finis deux canaux ont été construits pour remplacer les deux biscaines perdues en Alaska . Les voiles réparées , le gréement visité les frégates calfatées et les salaisons chargées  .
Nota il y avait par navire quatre personnes employées au calfatage  dont un maitre charpentier et trois suppléants . Par navire aussi un boulanger, un boucher , un maitre voilier et son suppléant. En cas de conflit des canonniers de tous les grades  et les aides enfin  un tambour  .

Dans les environs proches le  vaisseau "La Résolution" commandée par Monsieur d'Entrecasteaux un varois et celle de la frégate "La Subtile" aux ordres de La Croix de Castries .

Le trois avril le matériel astronomique est chargé , le 19 et le 20 avril les deux navires sont mis sous voiles et sous une brise de nord est . Selon les estimations que normalement les moussons ne devraient pas gêner la marche en avant des navires durant un mois .

Le 21 février les iles Formose sont en vue et le 22 l'ile de Lamay qui est à la pointe sud ouest de Formose , suivent les iles Pescadores .

Les deux navires croisent l'ile Kumi ainsi nommées sur les cartes du père Gaubil , le temps est bizarre  sur le pont du navire la température est de 14 °c alors que sur les barres de mâts de perroquets la température la température atteint les 20°c par bouffées de 30 secondes .

Le 21 mai par un beau temps et des circonstances des plus favorables pour des observations l'ile de Kerpaert qui est connue pour le naufrage du vaisseau hollandais "Sparrow- Hawk" en 1635 . Quelques marins survécurent et au bout de dix huit ans de captivité passèrent au Japon après avoir volé une barque . Puis ils se rendirent à Batavia puis à Amsterdam .

Le 25 mai le détroit de la Corée est dépassé .

Le 28 mai une ile est nommée en l'honneur de D'Agelet l'astronome du voyage .

Le 30 mai avec les vents portants on se dirige vers le Japon

Le 11 juin les côtes de la Tartarie des Manchéoux par ailleurs vierges d'habitants .

Le 1 juillet une brume épaisse cela n’empêche pas la prise importante de huit cents morues qui furent salées pour la plupart , il y a également beaucoup d'huitres pêchées .

Les deux vaisseaux remontent plein nord ouest sur l'ile de Ségalien aujourd'hui l'ile Sakhaline qui peut être ressemble en plus petit au Kamchatka dans la Tartarie russe .
Le 12 juillet les deux vaisseaux accostent à terre , on y trouve les mêmes plantes qu'à Paris au mois de mai des fraises des framboises et des groseilliers qui commencent à murir , du cresson , du céleri , les locaux récoltent des bulbes de lis à fleurs jaune ou saranne . C'est à cette époque que le jardinier qui manipulait de la poudre qui lui brisa le pouce et doit la survie de son bras grâce à l’habileté du chirurgien Monsieur Rolin .
C'est assez surprenant qu'il y ai aussi peu de plantes originales sur ce long voyage ?

Des débuts de scorbut qui jusqu'à présent avaient laissé en paix les marins , le mout de bière , la sapinette et l'infusion de quinquina sont requis par le docteur chirurgien Rolin  dissipe quelques peu les symptômes de cette grave maladie due aux carences alimentaires .

Le 2 aout les les voiles remises et nos deux navires font marche arrière et repassent par le détroit de La Pérouse

Deux années sont passées depuis le départ

A la mi- aout l'ile de la Compagnie , les iles Kouriles remontées une à une c'est ainsi que l'on arrive à l’extrême ouest de la Russie sur une terre inconnue ou presque des européens . Le Kamchatka les reçoit le six septembre un des meilleurs accueil l'ambassadeur russe Monsieur Kasseloff n'y étant pas pour rien dans cet environnement difficile que sont les villages de Saint Pierre et Saint Paul . Du courrier durant cet arrêt arrive de France , des plaques commémoratives en l'honneur de deux grands français sont gravées en l'honneur de Louis De l'isle de La Croyère de l'académie des sciences de Paris mort en 1741 suite à une expédition ordonnée par le tsar de Russie pour connaitre les côtes d'Amérique . Une autre plaque pour le capitaine Clerk un grand navigateur .

C'est ici que le fils de l'ambassadeur de France en Russie Barthélémy de Lesseps oncle de Ferdinand de Lesseps est débarqué afin de rapporter à Paris les rapports du Voyage de La Pérouse à travers les océans .( Pour rappel Lesseps à 12 ans parlait parfaitement le Russe )

Il faudra alors douze mois à Barthélémy de Lesseps pour rejoindre Paris . Impossible de partir en hiver le départ s'effectue pendant la fonte des neiges ou une première partie est très très difficile , c'est ce que je vous propose pour la prochaine fois .

Le voyage de Lesseps à travers la Russie (16000 km) en traineaux avec des chiens , des reines , des chevaux .

Bonne journée à tout le monde .


Dernière édition par Vernousain le Mer 4 Oct 2023 - 8:14, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Mar 3 Oct 2023 - 9:46

Oui Tragus j'ai reçu ton message sur les noms des plantes citées avec des noms vernaculaires et je suis tout à fait d'accord avec toi les noms souvent lors de ces voyages n'étaient vraiment authentifiés qu'une fois revenus au pays , parfois même des dizaines d'années plus tard .

C'est pour cela qu'il y a des dessins des plantes . Des dessins qui parfois de par leur précision donnent l'espèce et parfois par manque de précision ne sont pas identifiés précisément .

L'évolution pour identifier les plantes fut très longue car beaucoup de plantes venues des quatre coins du monde arrivèrent en Europe et je pense que l'équipe qui travailla avec Linné réussit à faire un travail extraordinaire d’où la renommée de Linné et de "ses apôtres "

Pas de photo à l'époque juste les livres des autres botanistes .

Les botanistes - Page 35 Dsc01138
L'ancienne grande porte d'entrée  des corderies de Toulon ou se trouve la bibliothèque de la marine de Toulon .
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Pérouse suite

Message  Vernousain Jeu 5 Oct 2023 - 9:44

La traversée de la Russie par Barthélémy de Lesseps membre de l'équipage de La Pérouse .

Né à Sète en 1766 , mort à Lisbonne en 1834 .

Membre de l'équipage de la Pérouse , oncle de Ferdinand de Lesseps qui fit construire le canal de Suez . Il est aussi choisi pour faire ce grand voyage car il connait parfaitement le russe .

Il va traverser toute la Russie du Kamtchatka à Moscou , Saint Petersbourg et Versailles . Un voyage d'un an et 16000km la route n'étant pas droite .


Les botanistes - Page 35 800px-LessepsJourneyAcrossRussiaToParis
carte dans le domaine public


A 21 ans Barthélémy de Lesseps a pour mission de rapporter par voie de terre les documents de la première partie du voyage de La Pérouse , cartes, documents sur les ports, les villes et villages visités ainsi que sur les habitants qui vivent sur des contrées éloignées avec les possibilités de faire du commerce avec eux .

La Pérouse repart de Saint Pierre et Saint Paul (aujourd'hui Petropavlovsk) le 7 octobre 1787 direction l'Australie , laissant seul Barthélémy de Lesseps avec un officier russe Kasloff Ougrenin qui doit faire une petite partie du trajet (la plus difficile) de retour vers Paris .

Un livre va sortir sur le périple à travers toute la Russie jour par jour tout y est décrit , voyage à pied , avec les chiens de traineaux , avec des rennes, à cheval en troïka et pour la traversée des cours d'eau en barque pour les petites rivières et bateaux traversiers pour les rivières les plus larges .

C'est en écrivant son voyage qu'il va apprendre la disparition des deux navires qui ont disparus avec les équipages quelques part dans le Pacifique .

Ainsi donc nos deux confrères se retrouvent sur des terres hostiles à 16000km de Paris avec cet homme qui connait une partie de l'est de la Russie . Kasloff doit s'arrêter dans son village de Okhotsk en face de la ville de Petropavlosk sur la mer du même nom dans le golfe de la mer de Okhotsk .

L'hiver arrive tôt dans ces contrées et nos deux hommes ne partiront qu'au printemps , il faut aussi apprendre à guider les chiens de traineaux . Ils restent donc tout l'hiver à préparer leur départ et partent lorsque les neiges disparaissent et les rivières qui dégèlent . Les premières semaines s'effectuent en remontant par le nord puis direction le sud ouest jusqu'au lac Baïkal la partie la plus difficile . Ils feront même un retour en arrière à cause des rivières en crues impossible à traverser ainsi De Lesseps arrive au lac Baïkal en aout  . Les grandes villes après Irkusk , Krasnoyarsk , Tomsk, Tabolsk, Yakaterrinbourg, le passage des montagnes de l'Oural, Kazan, Novgorold, Saint Petersbourg et Versailles . Il arrivera à Versailles le 17 octobre 1788 presque 13 mois après son arrivée sur terre à Saint Pierre  Saint Paul .  

Si la première partie fut très longue et difficile jusqu'au lac Baïkal c'est à cause du froid qui les a empêché de parcourir les étendues de neige , de forêts . Pas de route tracée juste des chemins qui passent au milieu de marais et de grandes forêts .

Aussi incroyable  la partie Irkousk à Saint Petersbourg la plus longue (environ 5000 km) se fit  en 40 jours .

Cette première partie se fit avec des chiens de traineaux des chiens très courageux qui vont pour certains mourir de fatigue et de faim car ils étaient une trentaine qu'il fallait nourrir tous les jours la nourriture se faisant difficile à trouver , ils se battent entre eux pour s'arracher la nourriture . La nourriture fut le problème majeur de toute la première partie du voyage en effet les habitants ont des ressources pour tout un hiver mais rien est prévu pour d'éventuels passants aussi les habitants ne veulent pas se démunir et cela posa d'énormes problèmes . Lors de ces périodes de disette il arrivait que les chiens courraient après les rennes pour les dévorer .
Les relations avec les  personnes croisées sont parfois assez tendues et le tabac aida à communiquer avec ces peuplades cosaques,  et yakoutes. Il y a un autre problème qui existe aussi en Russie , beaucoup de ces pauvres personnes feraient n'importe quoi pour de l'alcool ainsi certains sont prêts à céder 7 peaux de loutres pour un verre d'alcool ce qui est la pire des choses. Les hommes n'ont que cela à donner en échange pour le besoin de leurs familles .  
Les habitations sont en bois ou des tentes carrées en peaux de rennes suspendues à des courroies avec des perches plantées aux quatre angles des maisons . Une petite porte et pas de fenêtres, un poêle au centre et une cheminée pour évacuer les fumées ; des branchages broyés font office de lit , sur le dessus  une peau de renne en couverture  .

Notre équipage ce jour est constitué de 7 chiens pour mon traineau , 8 chiens pour mon guide et 12 chiens pour le traineau qui transporte nos fourrures de rennes, le tabac et tout ce qui sert d'échange contre de la nourriture car il faut également échanger des chiens qui sont épuisés .

Le mauvais temps , les tempêtes obligent également à rester à l'abri du vent dans les forêts ou l'on boit du thé et mangeons des biscuits de seigle en patientant parfois plusieurs jours .

Lorsque nous eûmes des rennes pour tirer nos charges il y eut un homme pour guider les rennes , mais une personne de plus fatigue sur des parcours longs les rennes . Les rennes courent jours et nuit sur 5 à 6 jours et courent deux à trois heures de suite , puis on les détellent pour les laisser manger une heure et l'on repart cela durant plusieurs jours . C'est seulement lorsqu'ils mangent que l'on peut dormir .

Nous sommes équipés de longues bottes et de peaux de rennes .

C'est ainsi que Lesseps qui a traversé des rivières des montagnes , des forêts et des secteurs marécageux va  arriver au  bord du lac Baïkal en aout .

Ensuite la dernière partie du voyage , très longue mais très rapide va permettre en calèche tirée par des chevaux d'effectuer la route Lac Baïkal à Saint Petersbourg en 40 jours et quarante nuits sur des routes parfois défoncées . Des relais existent et permettent de changer de chevaux et de réparer les roues  cassées par les routes défoncées .

C'est ainsi que de Lesseps passant par Saint Petersbourg arrivera à Versailles 13 mois après son départ du Kamtchatka .
Les dossiers qu'il a gardé sur le ventre durant tout le voyage sont intacts et remis au ministre en main propre .

Une erreur ou plusieurs sont toujours possibles Les botanistes - Page 35 124991

Bonne journée à tout le monde

La suite lundi La Pérouse part pour Sydney  et sa disparition


Dernière édition par Vernousain le Ven 6 Oct 2023 - 8:05, édité 5 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  LardyMum Jeu 5 Oct 2023 - 11:16

Tu sais à quoi je pensais tout à l'heure en lisant la suite de ces merveilleuses narrations ?   Les botanistes - Page 35 4226809825

Quand tu en auras terminé ici (mais pas avant, hein, ne nous lâche pas) tu pourrais chercher un éditeur pour imprimer cette énorme somme de connaissances passionnantes.
LardyMum
LardyMum

Messages : 2752
Date d'inscription : 16/05/2018
Région : Nord-Ouest de Narbonne-Nord Est de Lézignan
Humeur : curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Jeu 5 Oct 2023 - 11:46

Il y a vingt ans j'avais envisagé d'écrire des livres de plantes et avais pensé à inclure des botanistes (les plus connus)  toutes les cinq ou dix plantes nommées . Bon il faut avoir plus de photos personnelles et beaucoup de temps libre .
Sortir quelques chose d'originale et surtout trouver un éditeur ce qui n'est pas le plus facile . Il y a tellement de livres qui existent et ça peut marcher ou pas ???
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Pérouse suite

Message  Vernousain Lun 9 Oct 2023 - 11:25

Pendant toute cette année La Pérouse circule à la découverte d'éventuelles nouvelles iles et nouveaux habitants .

Donc La Pérouse était reparti du Kamtchatka le 29 septembre direction plein sud et les iles Samoa

Le 9 décembre l'ile de Maouna (Manu'a) est à portée de fusil , les deux biscaïennes descendent cinquante deux personnes à terre afin de faire du ravitaillement en eau et en produits frais avec les insulaires . Ce sont cinq cochons, des pigeons, des poules, des bananes .
L'histoire ne s'arrête pas là malheureusement au moment de repartir le 11 décembre mille  insulaires attaquent les visiteurs à coup de pierres et de massue .  Le vicomte de Langle capitaine de l'Astrolabe meurt dans cette attaque ainsi que monsieur de Lamanon , le capitaine et onze hommes d'équipage . Reviennent à bord et blessés une trentaine de personnes dont messieurs Lavaux, Collignon, La Martinière et le père Receveur .

C'est encore un malheur de plus pour les deux équipages . Ils ont du laisser les morts sans les enterrer . .....

Les deux navires cinglent sur d'autres iles passent Oyolava et Pola qui ressemblent étrangement à Maouna quant à leurs insulaires mais là la méfiance est au maximum et les fusils tout au proche afin d'éviter un autre accident . Il y est fait provision mais le scorbut devient de plus en plus menaçant voila plus de deux ans que les hommes voyagent avec des produits plus ou moins avariés sur de longues distances .

Le premier homme à mourir de mauvais soins sera le cuisinier .

Le 27 décembre l'ile de Vacoa dans les iles Tonga (qu'il est grand ce Pacifique !)

Le premier janvier 1788  l'ile Plistar ? découverte auparavant par Tasman

Le 13 janvier on se rapproche de l'Australie puisque le trajet fait passer par l' ile Norfolk  située entre le Nouvelle Calédonie et la Nouvelle Zélande , là les botanistes qui restent de l'expédition doivent récolter quelques plantes endémiques , il faut dire qu'il y a eu peu de possibilités de trouver durant les six derniers mois d'occasions de collecter des plantes . Malheureusement encore impossible d'accoster sur l'ile des falaises sur le côté visité .

Le 24 janvier enfin arrive l'Australie et la " Botany Bay " si chère aux botanistes européens . La Pérouse doit observer l'installation des prisonniers  anglais qui doivent coloniser l'ile . Hommes et femmes arrivent sur l'ile afin de la coloniser .
Ils demeurent à Sydney jusqu'à mi mars et croiseront l'anglais Hunter et sa frégate "Sirius" qui part pour d'autres contrées

Trois courriers à destination de Paris  les derniers avant leur disparition .
Les botanistes - Page 35 Dsc01228


Les botanistes - Page 35 Dsc01229





Les botanistes - Page 35 Dsc01230


Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_752092
Araucaria heterophylla ou Araucaria de Norfolk endémique de l'ile de Norfolk


Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_256684
Araucaria heterophylla au parc Saint Claire à Hyères les Palmiers (pin de Norfolk )

Ce sont donc les trois derniers courriers partis de la baie des botanistes d'Australie .

Longtemps Paris attendra de leurs nouvelles Barthélémy de Lesseps est rentré depuis octobre 1788 , il ne comprend pas le manque de nouvelles
Louis XVI aurait même demandé avant d'aller sur l'échafaud des nouvelles de monsieur de La Pérouse ?? jamais confirmé  ?

Il faudra attendre très longtemps pour reconnaitre qu'ils ont disparus dans les Vanuatou

Peter Dillon sera le premier en 1827 à retrouver le lieu de l'échouage de "Lastrolabe " et "La Boussole " en face de Vanikoro

Retrouver les navires coulés

Retrouver l'emplacement ou certains survécurent

La prochaine fois les éléments retrouvés à Vanikoro

Bonne journée à tout le monde


Dernière édition par Vernousain le Lun 9 Oct 2023 - 12:56, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  daniela Lun 9 Oct 2023 - 11:27

rien d'autre à dire que merci et encore merci

daniela

Messages : 1475
Date d'inscription : 17/06/2022
Région : provence

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Lun 9 Oct 2023 - 11:30

En définitive très peu de plantes découvertes, beaucoup de morts et il faut le dire un échec quasi total .

Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty La Pérouse suite

Message  Vernousain Jeu 12 Oct 2023 - 11:14

Le premier qui part à la recherche de La Pérouse et ne le trouvera pas sera l'Amiral Antoine  Bruny d'Entrecasteaux.
Ancien gouverneur des Mascareignes, il connait bien l'Asie, la Chine, les iles Mariannes et les Moluques .
(javais parlé de lui dans la fin de la page sept et le début de la page huit entre  le 12 et le 16 juillet 2021 )
Le départ de Brest est effectué le 29 septembre 1791 soit environ trois ans après sa disparition ? et deux ans après la révolution française .
Antoine Bruny d'Entrecasteaux fera un long voyage passera pas loin de Vanikoro  ou La Pérouse est naufragé mais ne le trouvera pas .
Son voyage botanique est une réussite mais la partie qui consistait à retrouver La Pérouse est un échec .

Peter Dillon

Nous sommes en 1827 le commandant  sur "Le Saint Patrick" de passage dans les iles Salomon non loin de Vanikora est informé qu'une ancienne garde d'épée en argent viendrait de deux navires échoués sur ces mêmes iles . Dilllon est intéressé et part voir l'endroit ou sont échoués les deux navires dans une fausse passe tout proche de l'ile Vanikoro . Deux ancres sont visibles dans l'eau ainsi que des canons et la masse enchevêtrée des deux navires sous pas mal d'eau .
Jéremy De Lesseps est convié plus tard à Paris et reconnait l'ancienne garde d'épée et qu'elle appartient bien à l'équipage de La Pérouse ....
Peter Dillon ne dit pas ou il a trouvé la garde d'épée pensant sans doute pouvoir trouver " un moyen de gagner de l'argent " ?

Dumont D'Urville

Un troisième homme fin 1827 était également passé par là , il s'agit de Dumont d'Urville il est capitaine  de la corvette "La Coquille " rebaptisée L'Astrolabe" en mémoire de la Pérouse.
Il avait pour mission toujours de découvrir des iles inconnues et des côtes et enfin de retrouver la Pérouse . Lui aussi apprend que des épaves et des objets sont échoués à Vanikoro et le 26 février il découvre deux ancres sous la mer qui correspondent aux deux navires ainsi que des canons et des boulets . ainsi que des petits objets . une partie de ces objets retournent à Paris .

Officiellement on a retrouvé les deux navires mais pas ces occupants . Voila quarante ans que l'on n'a pas de leurs nouvelles, sont ils morts ? ont ils survécus ? ou ?


Si on a pas retrouvé les hommes beaucoup de personnes ont retrouvées beaucoup d’ustensiles provenant des épaves .

Ce n'est que vers les années 2000 (Association Salomon) que des français vont retourner là bas et découvrir l'endroit ou certains marins ce sont réfugiés sur terre le lieu est aujourd'hui appelé le camp des français dans la baie de Paiou sur Vanikoro lieu découvert en 1999 .

Plus de 200ans après au milieu des décombres on retrouve même un squelette humain bloqué dans un amas de bois . Le travail des légistes, des anthropologues et de dentistes est analysé et à la fin on pense que c'est peut être un homme de 32 à 35 ans, d'une taille de 1,65m  à 1,70 m  . Un nom est avancé le dessinateur du voyage Duché de Vancy . Il semblerait que de nos jours on en soit pas certain cela se comprend aisément .

Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_506585
Association Salomon ; dans ce livre toutes les découvertes sur l'ile de Vanikoro , sur terre et dans les épaves .

Parmi deux mille objets retrouvés en mer , sur terre et chez les insulaires ,  une liste incomplète de ces objets . Ceux ci sont exposés à Albi , en Nouvelle Calédonie et à Paris  et peut être ailleurs .

La garde de l'épée
Une belle montre en or et en argent
Beaucoup plus de mille pièces en argent en or ou autre matière , elles proviennent de différents pays comme la France , l'Espagne , la Chine et la Russie .
Des fusils et beaucoup de pierres à fusils
Un cloche
Du plomb en rouleau
Un encrier en forme de cœur
Des couteaux des manches de fourchettes
Des assiettes
Des porcelaines chinoises
Le graphomètre de la "boussole"
Un service en étain
Une lentille de verre provenant d'un instrument scientifique
Des pipes en os
un canon en fonte
Un bougeoir en cuivre et en bronze
Des boutons d'uniformes de la marine
Une mesure d'un pied de roi
trouvé à terre dans le camp des naufragé
Une boucle de chaussure en argent
des bouteilles de verres teintées ainsi que des verres intacts à liqueurs

Six graines de Banksia ericifolia retrouvés dans les épaves .

Ainsi se termine mon épilogue sur le voyage de La Pérouse . Un peu long (en même temps très complet ou très incomplet ) je l'accorde mais il y avait pas mal de choses à dire .

J'espère que je n'ai pas trop fait d'erreurs et que cela vous aura intéressé . En même temps vous pouvez toujours compléter en recherchant sur des sites spécialisés .

Lundi je reprends le cours habituel des botanistes .

Bonne semaine à tout le monde
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty François de Laporte de Castelnau

Message  Vernousain Lun 16 Oct 2023 - 8:54

François de Laporte de Castelnau
Francis de Laporte de Castelnau ?
Fancis Louis Nompar de Caumont de Laporte comte de Castelnau
Ou Francis de Castelnau
Ou François de Laporte

Une histoire des plus surprenante qui m'a longtemps fait  hésiter  à vous présenter car il y a assez peu de relations avérées avec le genre Laportea une Urticaceae .

François de Laportea fut un naturaliste entomologiste , voyageur et conseiller de France à l'étranger .Diplomate et écrivain.  

Né en  1810 à Londres
Mort en 1880 à Melbourne

Il est le fils illégitime de Louise Joséphine de Caumont , gouvernante des enfants du Comte d'Artois et du futur roi d'Angleterre George IV ce qu'il fait qu'il soit peut être le cousin germain de la reine Victoria ?

A l'age de 20 ans il entre à Paris parmi les membres fondateurs de la ''Société entomologique de France "
Il publie la partie ''Coleoptères" dans l'histoire des animaux articulés en 1840 .

Il parcourt durant les années 1837 à 1847 l'Amérique du nord des USA , le Mexique , puis l'Amérique du sud avec le Pérou et le cœur du Brésil ou il est consul de France à Bahia .

On le retrouve plus tard au Siam (Thaïlande ) et en Australie toujours dans un poste de consul entre 1864 et 1870 ou il va y demeurer et y mourir en léguant sa collection de coléoptères à la ville .

Le genre Laportea lui est dédié par linné ? ou Gaudichaud en 1830

Famille des Urticaceae

Il comprend environ cinq espèces dont les plus connues canadensis , urentissima , interrupta, aestuens, bulbifera,  grossa qui porte des points blanc sur les feuilles  .

Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_824108
Laportea sp en Guyane (aestuens ?)


Les botanistes - Page 35 GBPIX_photo_703585
Laportea bulbifera au parc de la tête d'or originaire d'Asie

Une erreur est toujours possible
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Jean Baptiste de La Quintinie

Message  Vernousain Jeu 19 Oct 2023 - 11:57

Jean Baptiste de La Quintinie

Né à Chabanais dans les Charantes
Mort en 1688 à Versailles et anobli un an avant sa mort pour son travail immense accompli .

Tout le monde connait La Quintinie le maitre jardinier des jardins fruitiers et potagers de tous les jardins royaux autour de Paris .

Mais connaissez vous son parcours , peut être pas ?


Il fut dans un premier temps dans sa vie avocat , puis agronome mais surtout le créateur des jardins potagers et fruitiers du jardin de Versailles .

Il visite tout jeune les principaux jardins qui existent en Europe , en France, Italie, Angleterre ce qui l’amène à changer de travail . Il va s'occuper de jardins et plus précisément des jardins qui nourrissent les habitants des villes et des campagnes .

A l'age de 35 ans il fonde le jardin de Vaux le Vicomte en région parisienne , le château à cette époque est la propriété du surintendant des finances de Louis XIV de Nicolas Fouquet .
Fouquet est emprisonné , alors les principaux maitres dans la construction de Vaux le Vicomte vont tout simplement reproduire à Versailles mais en dix fois plus grand un château , un potager , un jardin décoratif et un jardin de fruitiers en plusieurs dizaines d'années .

En 1670 il devient directeur des jardins fruitiers et potagers de toutes le maisons royales .

Son rôle sera d'alimenter tout au long de l'année la table du roi en légumes du jardin et en fruits ( y compris en agrumes )

De toutes ses expériences acquises il fera paraitre un livre intitulé" Instructions pour les jardins fruitiers et potagers " avec un traité de la culture des orangers, suivi de quelques réflexions sur l'agriculture .

Le jardin potager est construit entre 1678 et 1683 soit cinq années à remplacer sur deux mètres de hauteur de mauvaises terres par des terres provenant de Satory bien meilleurs prises aux environs proches du château . Les terres sont améliorées avec  le fumier .

La Quintinie n'aura de cesse de produire au maximum que peuvent rendre les terres . Il fera par ailleurs des cultures hâtées ou forcées avec l'aide des couches chaudes pour les asperges , les melons la liste est longue et qui fit aussi la renommée de Versailles .

Les serres reconstruites plusieurs fois servent à rentrer les agrumes en hiver .

Des abris sous terrains conservent les légumes et les fruits sur des claies ajourées qui ventilent les produits stockés sans que la pourriture n'adhère sur les fruits . Les endroits de stockage ne varient pas en température .

Les botanistes - Page 35 Dsc09132
Trente sept carrés de cultures

Au centre quelques légumes cultivés à l'époque : salade, tomate, pois, fraises, choux divers, asperge, melons, concombre, épinards, cornichons, artichauts, lentilles, groseilles , framboisiers, cassis, tout un tas de cucurbitacées.

sur les bords taillés de différentes façons des fruitiers donnent d'excellents résultats dont la  poire préférée de Louis XIV la "Bon chrétien" mais aussi des poiriers des 4 saisons, des pommiers, des pruniers, figuiers, des pêchers cerisiers, raisins, abricotiers, cognassiers, azeroliers .

Certains légumes sont même mis sous cloches pour avancer les cultures .

Cela nécessitait un grand nombre de personnes sur toute l'année , il fallait retourner la terre planter, arroser à la main (arrosoirs) ramasser, je suppose désherber, stocker les fruits, ainsi on pouvait garder des raisins Muscat jusqu'à noël . Les poires et les pommes une très grande partie de l'année .

Tous les restes étaient distribués à des personnes nécessiteuses .

Des murs d'enceinte protégeaient du froid les floraisons de fruitiers des débuts de saison .

Je pense qu'aujourd'hui on a moins de variétés de poires et de pommes qu'à l'époque .

La Quintinie fut aussi un adepte de la greffe écusson, fente, en couronne pour les vieux sujets et des formes de taille des arbres fruitiers , à cette époque existe le taille en simple U et la double U les tailles obliques

Des les premières années des carrés de cultures sont effectués


Les botanistes - Page 35 Dsc01328
y sont décrites beaucoup de variétés de poires, bonnes médiocres ou mauvaises selon les termes de La Quintinie .


Louis XIV appréciait particulièrement les poires, les figues les petits pois ,les asperges et les fraises

La suite lundi prochain


Dernière édition par Vernousain le Lun 23 Oct 2023 - 11:15, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3246
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 35 Empty Re: Les botanistes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 35 sur 37 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36, 37  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum