FJpower !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Sedum burrito
par tragus Aujourd'hui à 8:49

» Surprises hivernales
par Gaëtan Aujourd'hui à 8:06

» Déficoncours "iris et bulbeuses" - les participations
par Gaëtan Hier à 19:04

» Hatiora salicornioides
par Gaëtan Hier à 18:56

» Pinus halepensis - pin d'Alep
par cugandense Hier à 18:41

» Bulbine frutescens
par Vernousain Hier à 11:06

» Les botanistes
par Vernousain Hier à 10:18

» Veronica — ‘Jurassic Parc’
par Veronica Hier à 8:51

» Philodendron insigne
par Vernousain Hier à 8:12

» Si l'on parlait du temps qu'il fait - 2024
par AnJo11 Hier à 5:04

» Michou - un jardin de curiosités et de botanique de Marie-Jo et de Michel " 44 "
par Michou Ven 23 Fév 2024 - 20:53

» Edgeworthia tomentosa (= Edgeworthia chrysantha)
par KAWAN Ven 23 Fév 2024 - 10:05

» Pierre - Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par PierredeSFA Ven 23 Fév 2024 - 7:35

» Edgeworthia tomentosa 'Akebono'
par AnJo11 Jeu 22 Fév 2024 - 22:04

» Erythrina crista-galli
par Michou Jeu 22 Fév 2024 - 20:48

» vos plus beaux feuillages
par cugandense Jeu 22 Fév 2024 - 20:13

» Arbres remarquables
par BUGADE Jeu 22 Fév 2024 - 19:38

» Crassula arborescens ssp. undulatifolia (= Crassula arborescens 'Blue Bird')
par BUGADE Jeu 22 Fév 2024 - 19:21

» Retour d'expérience, premières gelées sérieuses
par Veronica Jeu 22 Fév 2024 - 15:56

» Michou, demande les noms de deux belles plantes succulentes ???
par Nessy Jeu 22 Fév 2024 - 12:54

» fil(et) à papillons
par tragus Jeu 22 Fév 2024 - 7:50

» Jasminum grandiflorum - jasmin à grandes fleurs
par Vinci Jeu 22 Fév 2024 - 7:48

» Dipterix micrantha en danger
par tragus Jeu 22 Fév 2024 - 7:46

» Conifère qui devient noir
par SévSaba Mer 21 Fév 2024 - 20:21

» Fatsia polycarpa
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 19:10

» Orchidées - Floraisons du moment 2024
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 19:06

» Erythrina humeana
par Vinci Mer 21 Fév 2024 - 18:29

» Une saison en iris (2023)
par France Mer 21 Fév 2024 - 17:34

» Une saison en iris (2024)
par France Mer 21 Fév 2024 - 17:27

» Igne - 500m² chez mes parents
par igne Mer 21 Fév 2024 - 15:45

» Ficus pumila
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 13:33

» Monstera dubia
par Vernousain Mer 21 Fév 2024 - 10:47

» Fraxinus excelsior - frêne élevé, frêne commun
par BUGADE Mer 21 Fév 2024 - 9:23

» Jadero07- jardin d'acclimatation en sud Ardèche
par Jadero07 Mer 21 Fév 2024 - 8:25

» Clematis armandii - clématite d'Armand
par Jadero07 Mer 21 Fév 2024 - 8:10

» Lagunaria patersonia
par benji Mar 20 Fév 2024 - 12:31

» Belep - Havre caché au nord de la Loire
par AnJo11 Mar 20 Fév 2024 - 10:39

» Rhaphidophora le genre
par Vernousain Mar 20 Fév 2024 - 8:31

» Galanthus nivalis - perce-neige
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 18:17

» Raphidophora kortalsii
par Vernousain Lun 19 Fév 2024 - 13:05

» Illicium - le genre
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 10:10

» Un papillon qui clic qui clic
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 9:12

» Abeliophyllum distichum
par Jadero07 Lun 19 Fév 2024 - 7:22

» Hardenbergia violacea
par BUGADE Dim 18 Fév 2024 - 17:36

» Anagyris foetida - bois puant
par tragus Dim 18 Fév 2024 - 9:06

» Dracaena draco
par Veronica Sam 17 Fév 2024 - 12:09

» BRF arlequin
par cugandense Sam 17 Fév 2024 - 11:56

» Philodendron bipinnatifidum - selloum
par tragus Sam 17 Fév 2024 - 9:04

» Gaëtan - Bienvenue dans ma jungle urbaine
par KAWAN Jeu 15 Fév 2024 - 11:03

» Prunus incisa 'Paean'
par Jadero07 Jeu 15 Fév 2024 - 7:44

» Dendrobium moniliforme
par Gaëtan Mer 14 Fév 2024 - 21:46

» Les vers : indicateurs de qualité de sol
par cortejuan Mer 14 Fév 2024 - 19:24

» Sophora molloyi
par KAWAN Mer 14 Fév 2024 - 11:29

» Brachychiton rupestris
par benji Mer 14 Fév 2024 - 11:13

» Haemanthus pauculifolius
par tragus Mer 14 Fév 2024 - 7:41

» Epiphyllum anguliger
par tragus Mer 14 Fév 2024 - 7:27

» les visiteurs à plumes sauvages - 3
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 10:23

» Diplotaxis erucoides - roquette blanche
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 10:00

» Ceratonia siliqua - caroubier
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 9:55

» Champignons de saison - 2024
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 9:50

» Jadero07 - Voyage en Argentine
par Jadero07 Lun 12 Fév 2024 - 22:33

» Chamaedora radicalis " King-Kong "
par Belep Lun 12 Fév 2024 - 13:40

» Bauhinia purpurea ?
par KAWAN Lun 12 Fév 2024 - 11:51

» Juglans regia - noyer commun
par Vincent24 Lun 12 Fév 2024 - 9:55

» Essais de diffusion de Eucalyptus petiolaris et E.leucoxylon subsp megalocarpa au delà de la zone de l'oranger.
par PierredeSFA Lun 12 Fév 2024 - 7:18

» Iris unguicularis
par AnJo11 Dim 11 Fév 2024 - 23:05

» Tetrapanax papyrifera
par Jadero07 Ven 9 Fév 2024 - 22:43

» Chamaedorea elegans
par Veronica Jeu 8 Fév 2024 - 23:02

» Syagrus romanzoffiana - palmier reine
par PierredeSFA Jeu 8 Fév 2024 - 18:54

» Aristolochia gigantea
par Michou Mer 7 Fév 2024 - 21:12

» Puya berteroniana
par Avalou Mer 7 Fév 2024 - 20:04

» Puya chilensis
par cugandense Mer 7 Fév 2024 - 18:18

» Déficoncours " l'architecture au jardin" - Les votes
par cugandense Mer 7 Fév 2024 - 18:09

» Pritchardia minor - palmier de Hawaii
par Vincent24 Mer 7 Fév 2024 - 16:45

» Bauhinia variegata
par KAWAN Mer 7 Fév 2024 - 15:29

» Acacia dealbata
par Vincent24 Mar 6 Fév 2024 - 9:26

» Debregeasia longifolia
par Vincent24 Mar 6 Fév 2024 - 8:49

» Devinette de feuilles et d’épines!
par Veronica Lun 5 Fév 2024 - 20:13

» On a toujours besoin d'un plus petit que soi
par tragus Lun 5 Fév 2024 - 9:31

» Roldana petasitis (= Senecio petasitis)
par Michou Sam 3 Fév 2024 - 20:31

» Camellia Japonica " Mme Marie-Jo "
par Michou Sam 3 Fév 2024 - 16:32

» infos sur un iris possible Matinata...
par cavaliere79 Sam 3 Fév 2024 - 15:03

» Helleborus - les hellébores, ou ellébores
par Michou Ven 2 Fév 2024 - 20:54

» Eucalyptus petiolaris
par Gaëtan Ven 2 Fév 2024 - 8:13

» Euphorbia pulcherrima (= Poinsettia pulcherrima) - étoile de noël
par tragus Ven 2 Fév 2024 - 7:37

» Mirabilis jalapa - belle de nuit
par benji Jeu 1 Fév 2024 - 19:47

» Des balcons de fous
par PierredeSFA Jeu 1 Fév 2024 - 19:10

» Hedychium greenii
par KAWAN Jeu 1 Fév 2024 - 17:45

» Aloe ferox
par Vincent24 Jeu 1 Fév 2024 - 11:29

» Page blanche au jardin
par cugandense Jeu 1 Fév 2024 - 6:42

Le deal à ne pas rater :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en édition Collector ?
26.90 €
Voir le deal

le bio mis en doute dans les médias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mar 24 Mar 2015 - 17:14

le bio mis en doute vicieusement dans les médias...
ou comment ont crée un nuage de merde pour noyer le poisson...

Bien, je suis surement carrément hors sujet de tout, mais quand même au bon endroit probablement...

En faisant des recherches web sur la vit.C pour moi et une amie de ma sœur dont le jeune fils est touché par une saloperie de crabe , j'ai dérivé de liens en liens sur une sujet concernant l'agriculture bio.

je précise tout de suite que si je suis un global supporter du bio en général, je n'en suis pas non plus un mystique!
je pratique pour moi quand je cultive, pour mon bien et celui de  mon environnement, mais je ne refuse pas non plus, en cas de rapport bénéfice/inconvénients  à mes yeux valable à utiliser des méthodes pas bios du tout!
je le fais en ce cas avec les précautions et la mesure les meilleurs, mais j'ai été "formé" pour ça aussi, ça aide au choix et à l'usage...

fin de la digressive présentation "préambulatoire".

voilà donc un bout d'un des textes chopé en passant:
< Un groupe de travail de l'Académie d'agriculture présidé par Bernard Le Buanec, note dans ses conclusions, publiées ce mercredi, que l'agriculture bio permet de réduire les teneurs en nitrates et pesticides des eaux de surface et souterraines. De même, la qualité physique et biologique des sols est améliorée, mais cette pratique peut à la longue «induire un appauvrissement en certains éléments minéraux, qui deviennent alors limitants pour la production». De même, si la biodiversité est plus riche sur les parcelles cultivées en bio, l'impact sur la réduction des gaz à effet de serre et la consommation énergétique reste «difficile à évaluer», avec «des résultats variables».

Mais, en pratique, ces effets positifs ne sont pas opérants du fait de l'éparpillement des parcelles bio. Pour y remédier, les académiciens proposent de «concentrer» les exploitations bio dans certains territoires sensibles, comme les bassins versants ou les zones de captage d'eau potable. Mais ce regroupement n'est pas sans risque. «Aujourd'hui, les champs bio sont en partie protégés des parasites par les agriculteurs conventionnels qui traitent tout autour, note Léon Guéguen. Si on les rassemble au même endroit, les cultures pourraient être détruites en cas de forte épidémie.»

voilà en qq phrases un super con très con centré de mauvaise fois digne d'un discours électoral, voir pire d'un commentaire post électoral (c'est la période qui veut ça).

démontage du texte:
<< Un groupe de travail de l'Académie d'agriculture présidé par Bernard Le Buanec, note dans ses conclusions, publiées ce mercredi, que l'agriculture bio permet de réduire les teneurs en nitrates et pesticides des eaux de surface et souterraines. De même, la qualité physique et biologique des sols est améliorée, mais cette pratique peut à la longue «induire un appauvrissement en certains éléments minéraux, qui deviennent alors limitants pour la production».>>

sous forme d'un discours pseudo scientifique et objectif bien patelin, le principe du bio se prend un joli tir de scuds en rafale!
D'abord "on" reconnait qquns des indéniables bénéfices des techniques bios, puis on glisse une pseudo info qui sème doute et confusion .)
Si l'article avait été honnête et sincère, le verbe "peut" aurait du être mis au conditionnel.
en effet, selon un des dogmes de la science agricole moderne (qui a aussi de très bonnes et utiles connaissance, ceci ne doit pas être oublié!), tout ce qui est exporté d'un sol doit y être rapporté, car sinon on l’appauvrit; OK, imparablement logique non?
Mais pourtant, pour ce qui est de ce possible supposé éventuel envisageable appauvrissement du sol en certains éléments minéraux, aucune preuve expérimentale n'a jamais été apportée!
je peux certifier la main dans l'huile de friture bouillonnante qu'un des essais d'appauvrissement effectué à la ferme expérimentale de loudes, à la C.A.L. (coopérative agricole Lauragaise, son nom a changé depuis, absorbée par Arteris je crois) pendant 20 ans sur une même parcelle cultivée uniquement en céréales, sans aucun apport d'engrais P/K (phosphore potasse) n'a JAMAIS détecté une baisse des ressource du sol.Ni de rendement , toutes autres techniques comparables aux autres culture.
j'y ai participé.

on continue:

<>

argghhh, je manque d'air!
un concentré d'odeur de bouche comme dirait un copain africain pour qualifier un ragot!

Les académiciens en question ne connaissent assurément du vert que la couleur de leur uniforme...
au passage on note "l'éparpillement" du bio, ce qui permettra de glisser à un moment surement sont cout énergétique d'exploitation déjà évoqué plus haut, l'idée lumineuse de la concentration, idée déjà exploitée et financée depuis des lustres par les grosses sociétés d'exploitations des eaux minérales, pas du tout philanthropiques mais hyper pragmatiques, qui ont financé les conversions de multiples surfaces situées au dessus de leur si lucratives sources ...de revenus...et où on n'a jamais constaté, TRÈS LOIN DE LA, les "fortes épidémies" si terrifiantes dans leur énoncé!
épidémies, termes judicieusement fort inadapté au thème (on devrait lire au pire épizootie, ou épidémie végétale , épidémie tout seul faisant carrément style "walking dead" .
Et "détruites" double argh, le ssspeeeectre de la pénurie, la fââââmineuh, le bio qui ne pourra jamais "produire" assez et de façon "sécurisée" l'alimentation mondiale etc etc etc...

bon, j'arrête là, je vais aller abattre qq arbres pour me calmer les nerfs, et les bruler sur place avec de vieux pneus, de l'huile de vidange, et du du polystyrène pour la couleur des flammes et des fumées, ça mettra un  peu de joie dans cette journée pluvieuse... le bio mis en doute dans les médias 480662   le bio mis en doute dans les médias 4010746209

ça me fout les glandes ces textes,  le bio mis en doute dans les médias 772260  , que je croise de plus en plus, vicieusement tournés, destinés à enduire avec du doute les websurfeurs et les inquiets pathologiques, sous une présentation si gentille et objective...
Toutes les études un tant soit peu sérieuses concèdent plus ou moins d'avantages aux techniques bio, et aux bénéfices de tous ordres apportés, et ça emmerde certains, alors on touille de la merde, selon le bon adage qu'il en restera tjrs qq chose!

je vais googler ce soir les "auteurs" de cette prose, et les croiser avec d'autres sources, ça peut êytre marrant...

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mar 24 Mar 2015 - 17:17

j'ai craqué, j'ai googlé de suite le second, c'est trop risible...:

voici un , juste un, de ses très nombreux faits d'armes, je l'ai mis entier avec ses petits camarades, c'est mignon tout plein...

(source attack si je ne m'abuse)


QUAND L’ACADEMIE DES SCIENCES VOLE AU SECOURS DES INDUSTRIELS
ET DE L’ADMINISTRATION BUSH
Un rapport déjà écrit avant d’être commandé

Le groupe de travail de l’Académie des sciences auteur du rapport " Les Plantes génétiquement modifiées ", rapport Science et technologie, n° 13, décembre 2002, était ainsi composé :
Animateur : Roland Douce
Membres : Francine Cassé, Claude Gaillardin, Marcel Kuntz, Jean-Jacques Madjar, Georges Pelletier, Alain Rérat, Jean-Gabriel Valay, Alain Weil
Coordinatrice : Nicole Le Douarin
Ont également participé à la rédaction du rapport : Bernard Le Buanec et Jean-Noël Plages

Une très rapide recherche, effectuée sur la Toile, et portant sur la carrière et les activités de certaines de ces personnalités montre à l’évidence que leur opinion était déjà arrêtée sur la question des OGM avant que le rapport leur soit commandé.
Les liens de certaines d’entre elles avec l’environnement des grandes entreprises du complexe génético-industriel et de l’agro-alimentaire sont avérés, ce qui explique peut-être pourquoi elles ont cru bon de sortir du terrain scientifique pour s’ériger en porte-parole des intérêts de ces firmes, notamment en demandant la levée du moratoire européen sur les importations d’OGM.
Ce faisant, elles volent au secours de l’administration Bush qui s’apprête à porter plainte contre l’Union européenne devant l’OMC pour obtenir la levée de ce moratoire. Le titre d’un article du Financial Times du 10 janvier 2003 est à cet égard éloquent : " Les Etats-Unis prêts à déclarer la guerre sur les OGM ". Cela va donc faire deux guerres pour Washington…
Quelques éléments biographiques à approfondir

M. Roland Douce, membre de l’Académie des sciences a été, à partir de 1986, responsable de l’Unité mixte CNRS/Rhône Poulenc (devenu Aventis) Agrochimie (UMR 41).

M. Claude Gaillardin, est l’un des responsables du Département Sciences et industries alimentaires et biologiques (SIAB) dont la vocation, entre autres, est de " former des ingénieurs et docteurs pour l’industrie ".

M. Marcel Kuntz est impliqué dans les projets de recherche dits FP 4, soutenus par la Communauté européenne et par l’European Plant Science Organisation (EPSO) où l’on retrouve, à côté d’institutions d’enseignement et de recherche, plus de 60 entreprises privées, dont Aventis. EPSO a organisé sa première conférence en octobre 2002.

Mme Francine Cassé, membre de la Commission du génie biomoléculaire, assure un cours " Méthode d’obtention et applications agro-alimentaires et biomédicales des plantes transgéniques ", au terme duquel l’étudiant doit être capable de " citer des exemples d’applications potentielles de la transgénèse végétale en agriculture, industrie alimentaire, industrie pharmaceutique, etc. ". On comprend que, dans un article publié dans La Recherche, elle ait pu écrire que l’opposition aux OGM se fonde sur " des raisons qui lui échappent ".

Les travaux de M. Alain Rérat, du CIRAD, sont abondamment cités sur le site de l’industrie du vivant réalisé par la Confédération française des semenciers (CFS), le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS), et l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP). Il faut dire que le titre de l’une de ses recherches en cours va au-devant des désirs de ces organisations : " La transgénèse promeut une agriculture durable ". Le même M. Alain Rérat écrivait dans Sciences et Avenir (n° 629, juillet 1999) que " les farines animales produites en France sont au-dessus de tout soupçon, car nos systèmes de contrôle sont les plus draconiens d’Europe ".
Dans La Tribune du 2 avril 2002, M. Rérat était formel : " L’innocuité des OGM est assurée et leur traçabilité possible à condition toutefois d’établir des systèmes permanents d’évaluation et de biovigilance et de n’accorder leur autorisation qu’après évaluation au cas par cas ".

M. Alain Weil a aussi les honneurs du site mentionné plus haut avec son séminaire " Les pays en développement sont déjà entrés dans l’ère des OGM ". Il est l’un des deux responsables d’un projet conjoint du CIRAD et de la Fondation Aventis-Institut de France visant à faire partager aux pays du Sud les bénéfices de l’agriculture " soutenable ". Il y est notamment question de donner " des solutions alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires " (traduction : les OGM).

M. Georges Pelletier, de l’INRA, a été l’un des membres du conseil scientifique d’une exposition " Les OGM en questions " à la gloire des OGM. Sur un des panneaux, il est notamment indiqué que " les OGM sont la première innovation technique en agriculture dont les retombées sont étudiées avant leur mise en application à grande échelle ". Un peu plus loin, afin de banaliser les produits alimentaires à base d’OGM, il est précisé que " à ce jour, on ne peut pas évaluer de manière fiable et objective le potentiel allergène d’un aliment, OGM ou pas ".

M. Bernard Le Buanec est présenté comme correspondant de l’Académie d’agriculture de France et membre de l’Académie des technologies. Curieusement, une autre de ses qualités n’est pas mentionnée : celle de secrétaire général de la Fédération internationale des semences (FIS) et de l’Association internationale des sélectionneurs. Une de ses déclarations est dépourvue d’équivoque : " Nous pensons qu’à terme – il parle des semences – les OGM deviendront un produit banalisé ".
Il faut en conclusion féliciter le groupe de travail d’avoir indiqué que M. Jean-Noël Plages est directeur de la veille scientifique du groupe Limagrain.
Ainsi ce groupe de travail est composé dans sa majorité de personnalités déjà totalement acquises aux OGM. Il n’y a rien à y redire si ces convictions reposent sur une démarche strictement intellectuelle et sont exemptes de tout intérêt matériel. Mais, dans ces conditions, il ne faut plus parler de rapport scientifique, qui aurait impliqué une confrontation de points de vue différents, voire contradictoires. En publiant ce " rapport " - à point nommé, compte tenu du contexte national et international - l’Académie des sciences s’est ravalée au statut d’officine de relations publiques des grands industriels du secteur et de l’offensive commerciale des Etats-Unis.

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mar 24 Mar 2015 - 17:34

ça c'est l'autre nom du texte, j'ai pris un petit extrait sur un débat concernant les cultures OGM BT (qui aident à protéger les cultures bio par leur présence, si si, c'est bien dit), juste pour situer le bonhomme...

<<Les auteurs de cette fameuse étude, Gérard Pascal et Léon Guéguen, chercheurs à l'INRA, sont tous deux membres de l'AFIS, un hasard, sans doute... L'AFIS, dont le président est ce bon Louis-Marie Houdebine, le gars qui s'amuse à fabriquer des lapins fluo ...

Vous avez dit conflits d'intérêt ?

Ils sont aussi membres de l’Institut français pour la nutrition, sponsorisé par Nestlé et Danone...

Lien

Enfin, si l’INRA est à l’origine un organisme dépendant de l’Etat, 80% ses budgets proviennent de fonds privés, généralement de l’industrie agroalimentaire. Donc, oui, c'est bel et bien de la propagande, et vous le savez parfaitement...
>>


le texte qui m'avait fait bondir à l'origine était en lien avec un site de questions de santé je précise, où les thèmes de vie saine, d'alimentation, de soins, de complément alimentaires sont les sujets principaux, avec les pathologies les plus diverses bien sur...

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  cugandense Mar 24 Mar 2015 - 18:51

C'est le coté sympa d'internet: on se rend compte qu'on nous prend vraiment pour des imbéciles le bio mis en doute dans les médias 496499

AnJo11 a écrit:....... Il y est notamment question de donner " des solutions alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires " (traduction : les OGM).....

Qu'ils aillent dire ça aux indiens qui cultivent du coton Monsanto........

_________________
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 14639
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  tragus Mar 24 Mar 2015 - 19:14


Vaste sujet le bio mis en doute dans les médias 355479

AnJo11 a écrit:Bien, je suis surement carrément hors sujet de tout, mais quand même au bon endroit probablement...

J'ai déplacé ton sujet au café, peut être que Pam' ou les autres modos seront plus inspirés que moi pour lui trouver l'emplacement idéal le bio mis en doute dans les médias 60560

tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31321
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  cugandense Mar 24 Mar 2015 - 19:22

tragus a écrit:.....J'ai déplacé ton sujet au café, peut être que Pam' ou les autres modos seront plus inspirés que moi pour lui trouver l'emplacement idéal  le bio mis en doute dans les médias 60560

Tiens, on a eu la même idée surement au même moment le bio mis en doute dans les médias 568652

_________________
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 14639
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  tragus Mar 24 Mar 2015 - 19:26

On est synchrone cheers
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31321
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  melotwist Mar 24 Mar 2015 - 19:54

J'ai pas lu.....trop long et j'ai du boulot en ce moment.

Si vous saviez ce qu'en boulangerie "bio" ont a le droit de mettre comme améliorant....MDR ! continuez de prier envers votre saint graale bio bande d'écolos et remercier l'europe pour ses dérogations.....le bio mis en doute dans les médias 568652
melotwist
melotwist
pataplantus delicatus

Messages : 2663
Date d'inscription : 25/01/2012
Région : Aisne 02
Activités : boulanger option desherbage !
Humeur : vagabonde

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mar 24 Mar 2015 - 20:14

Merci les tragus et cugandense pour votre vigilante et bienveillante présence le bio mis en doute dans les médias 60560

Melotwist, j'ai une assez bonne idée de tout ce qui est autorisé en bio, par mes amis boulangers bio ou non, mes ex collègues (et tjrs amis) techos agricoles et/ou contrôleurs bio, et par les revues professionnelles reçues, et c'est...à vomir! tiens, il manque un smiley qui dégueule, ce serait une ponctuation (trop) souvent bien utile!

De plus, les réglementations sanitaires, purement crées pour notre grand bien of course rendent de plus en plus ardu l'utilisation de produits vivants et sains, tous placés hors normes les uns après les autres...une folie, de la démence pure, inimaginable pour les gens qui n'y sont pas directement confrontés, et dont la plupart n'en veut surtout rien savoir...
utiliser professionnellement des œufs frais va devenir bientôt pénalement plus dangereux que de braquer les 'tites vieilles ou dealer des cachetons qui essorent les méninges (je ne parle pas de ceux dealés par les pharmaciens, équivalents mais légaux eux bien sur...)


Dernière édition par AnJo11 le Mer 25 Mar 2015 - 13:26, édité 1 fois

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  -David- Mer 25 Mar 2015 - 8:12

Bravo pour toutes ces recherches Anjo, fallait se douter et je ne suis pas surpris, on en revient encore à tous ces lobbying .
Comme toi je ne suis écolo/bobo, je ne les aime pas mais je respecte la nature et concrètement j'ai agi.
Quant aux médias au sens large: Net pas très net, télé, radio, journaux et autre bouquin, j'ai toujours pris ça de très loin.
-David-
-David-

Messages : 3329
Date d'inscription : 06/10/2013
Région : Billère 64 - sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  pamina Mer 25 Mar 2015 - 21:04

Au Café, mouais, pourquoi pas.
Et pourquoi pas dans "campagnes en culture" ?

Pourquoi l'agriculture serait-elle hors-sujet ? Ce serait un comble.
geek

Bon, sinon, Anjo, merci beaucoup.
J'ai beaucoup rit avec l'annuaire commenté.
Ma préférée, c'est Madame Francine Cassé.
Un poème.

Et sinon, juste pour info : on ne met pas de K sur le blé (du moins ici). Complètement inutile et serait de toutes façons beaucoup trop cher.
(J'ai vérifié à la source avant d'affirmer.)


Allez zou, je déplace.

_________________
L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai.
pamina : galerie photos --------------- FJpower! : répertoire général des plantes
pamina
pamina
administratopathe heuristique

Messages : 12308
Date d'inscription : 23/09/2010
Région : Provence (13)
Humeur : explosée

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  tragus Mer 25 Mar 2015 - 21:51

Ha effectivement, ce sujet a toute sa place dans cette rubrique le bio mis en doute dans les médias 217703
Rubrique dont j'avais honteusement zappé l'existence Embarassed
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31321
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mer 25 Mar 2015 - 22:56

dans le Lauragais, ils ne juraient que par le N/P/K, mais l'expérience avait pour but de quantifier l'exportation des éléments, et de voir à partir de quand il y aurait déficit, et chute de rendement...
hors, les analyses n'ont détecté aucune baisse des taux dans le sol, ce qui était contre intuitif, car les récoltes en exportent effectivement, et pas de chute de rendement non plus...
Donc, les couteux N/P/K étaient épandus à grands frais l'étaient inutilement...ce qui bien sur n'a pas été particulièrement ébruité...vu que la coop en fabriquait et vendait...

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  pamina Mer 25 Mar 2015 - 23:01

Ici, en raisonnée, on est en N/P, genre 21/15, à très faible dose.
Et ça suffit largement.
(Et je te parle d'une région où la terre n'est pas réputée des plus riches.)

Même sur des parcelles mises en repos avec du blé, en vue d'attente de vigne.

_________________
L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai.
pamina : galerie photos --------------- FJpower! : répertoire général des plantes
pamina
pamina
administratopathe heuristique

Messages : 12308
Date d'inscription : 23/09/2010
Région : Provence (13)
Humeur : explosée

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  AnJo11 Mer 25 Mar 2015 - 23:09

en fait, sauf cas particuliers, rares, la disponibilité en potasse et phosphore est partout suffisante, et les réserves du sol se reconstituent, on suppose par remontée des éléments des couches profondes...
...en tout cas dans un sol vivant, ce qui est de moins en moins le cas...
le grand facteur limitant pour le rendement est l'azote, et le manque ou l'excès de calcium actif dans certains sols, ce qui peut bloquer certains éléments...

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 4774
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

le bio mis en doute dans les médias Empty Re: le bio mis en doute dans les médias

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum