FJpower !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Les botanistes
par Vernousain Aujourd'hui à 11:56

» Si l'on parlait du temps qu'il fait - 2024
par AnJo11 Aujourd'hui à 10:28

» Euphorbia pulcherrima (= Poinsettia pulcherrima) - étoile de noël
par ptivince45 Aujourd'hui à 8:30

» Jadero07- jardin d'acclimatation en sud Ardèche
par Jadero07 Aujourd'hui à 7:59

» Qui est-elle (identifiée) Beta vulgaris
par Veronica Hier à 23:42

» Lantana montevidensis (= Lantana sellowiana)
par BUGADE Hier à 19:16

» Jasminum grandiflorum - jasmin à grandes fleurs
par Vinci Hier à 15:41

» Crassula arborescens ssp. undulatifolia (= Crassula arborescens 'Blue Bird')
par benji Hier à 13:17

» Eriobotrya japonica - bibacier, néflier du Japon
par benji Hier à 12:44

» Fumaria capreolata - fumeterre blanche
par BUGADE Hier à 9:54

» Rhaphidophora le genre
par Vernousain Hier à 8:13

» Surprises hivernales
par benji Mar 27 Fév 2024 - 12:20

» les visiteurs à plumes sauvages - 3
par Vincent24 Mar 27 Fév 2024 - 8:59

» Bryophyllum proliferum (= Kalanchoe prolifera)
par tragus Mar 27 Fév 2024 - 7:42

» Carica papaya - papayer
par tragus Mar 27 Fév 2024 - 7:33

» Michou - un jardin de curiosités et de botanique de Marie-Jo et de Michel " 44 "
par Michou Lun 26 Fév 2024 - 20:43

» Salvia guaranitica
par Veronica Lun 26 Fév 2024 - 18:32

» Répertoire des botanistes par ordre de parution dans les botanistes .
par Vernousain Lun 26 Fév 2024 - 16:37

» Déficoncours "iris et bulbeuses" - les participations
par PierredeSFA Lun 26 Fév 2024 - 11:10

» Une saison en iris (2024)
par France Lun 26 Fév 2024 - 9:10

» Hatiora salicornioides
par tragus Lun 26 Fév 2024 - 7:39

» Pinus halepensis - pin d'Alep
par tragus Dim 25 Fév 2024 - 8:56

» Sedum burrito
par tragus Dim 25 Fév 2024 - 8:49

» Bulbine frutescens
par Vernousain Sam 24 Fév 2024 - 11:06

» Veronica — ‘Jurassic Parc’
par Veronica Sam 24 Fév 2024 - 8:51

» Philodendron insigne
par Vernousain Sam 24 Fév 2024 - 8:12

» Edgeworthia tomentosa (= Edgeworthia chrysantha)
par KAWAN Ven 23 Fév 2024 - 10:05

» Pierre - Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par PierredeSFA Ven 23 Fév 2024 - 7:35

» Edgeworthia tomentosa 'Akebono'
par AnJo11 Jeu 22 Fév 2024 - 22:04

» Erythrina crista-galli
par Michou Jeu 22 Fév 2024 - 20:48

» vos plus beaux feuillages
par cugandense Jeu 22 Fév 2024 - 20:13

» Arbres remarquables
par BUGADE Jeu 22 Fév 2024 - 19:38

» Retour d'expérience, premières gelées sérieuses
par Veronica Jeu 22 Fév 2024 - 15:56

» Michou, demande les noms de deux belles plantes succulentes ???
par Nessy Jeu 22 Fév 2024 - 12:54

» fil(et) à papillons
par tragus Jeu 22 Fév 2024 - 7:50

» Dipterix micrantha en danger
par tragus Jeu 22 Fév 2024 - 7:46

» Conifère qui devient noir
par SévSaba Mer 21 Fév 2024 - 20:21

» Fatsia polycarpa
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 19:10

» Orchidées - Floraisons du moment 2024
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 19:06

» Erythrina humeana
par Vinci Mer 21 Fév 2024 - 18:29

» Une saison en iris (2023)
par France Mer 21 Fév 2024 - 17:34

» Igne - 500m² chez mes parents
par igne Mer 21 Fév 2024 - 15:45

» Ficus pumila
par cugandense Mer 21 Fév 2024 - 13:33

» Monstera dubia
par Vernousain Mer 21 Fév 2024 - 10:47

» Fraxinus excelsior - frêne élevé, frêne commun
par BUGADE Mer 21 Fév 2024 - 9:23

» Clematis armandii - clématite d'Armand
par Jadero07 Mer 21 Fév 2024 - 8:10

» Lagunaria patersonia
par benji Mar 20 Fév 2024 - 12:31

» Belep - Havre caché au nord de la Loire
par AnJo11 Mar 20 Fév 2024 - 10:39

» Galanthus nivalis - perce-neige
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 18:17

» Raphidophora kortalsii
par Vernousain Lun 19 Fév 2024 - 13:05

» Illicium - le genre
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 10:10

» Un papillon qui clic qui clic
par AnJo11 Lun 19 Fév 2024 - 9:12

» Abeliophyllum distichum
par Jadero07 Lun 19 Fév 2024 - 7:22

» Hardenbergia violacea
par BUGADE Dim 18 Fév 2024 - 17:36

» Anagyris foetida - bois puant
par tragus Dim 18 Fév 2024 - 9:06

» Dracaena draco
par Veronica Sam 17 Fév 2024 - 12:09

» BRF arlequin
par cugandense Sam 17 Fév 2024 - 11:56

» Philodendron bipinnatifidum - selloum
par tragus Sam 17 Fév 2024 - 9:04

» Gaëtan - Bienvenue dans ma jungle urbaine
par KAWAN Jeu 15 Fév 2024 - 11:03

» Prunus incisa 'Paean'
par Jadero07 Jeu 15 Fév 2024 - 7:44

» Dendrobium moniliforme
par Gaëtan Mer 14 Fév 2024 - 21:46

» Les vers : indicateurs de qualité de sol
par cortejuan Mer 14 Fév 2024 - 19:24

» Sophora molloyi
par KAWAN Mer 14 Fév 2024 - 11:29

» Brachychiton rupestris
par benji Mer 14 Fév 2024 - 11:13

» Haemanthus pauculifolius
par tragus Mer 14 Fév 2024 - 7:41

» Epiphyllum anguliger
par tragus Mer 14 Fév 2024 - 7:27

» Diplotaxis erucoides - roquette blanche
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 10:00

» Ceratonia siliqua - caroubier
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 9:55

» Champignons de saison - 2024
par tragus Mar 13 Fév 2024 - 9:50

» Jadero07 - Voyage en Argentine
par Jadero07 Lun 12 Fév 2024 - 22:33

» Chamaedora radicalis " King-Kong "
par Belep Lun 12 Fév 2024 - 13:40

» Bauhinia purpurea ?
par KAWAN Lun 12 Fév 2024 - 11:51

» Juglans regia - noyer commun
par Vincent24 Lun 12 Fév 2024 - 9:55

» Essais de diffusion de Eucalyptus petiolaris et E.leucoxylon subsp megalocarpa au delà de la zone de l'oranger.
par PierredeSFA Lun 12 Fév 2024 - 7:18

» Iris unguicularis
par AnJo11 Dim 11 Fév 2024 - 23:05

» Tetrapanax papyrifera
par Jadero07 Ven 9 Fév 2024 - 22:43

» Chamaedorea elegans
par Veronica Jeu 8 Fév 2024 - 23:02

» Syagrus romanzoffiana - palmier reine
par PierredeSFA Jeu 8 Fév 2024 - 18:54

» Aristolochia gigantea
par Michou Mer 7 Fév 2024 - 21:12

» Puya berteroniana
par Avalou Mer 7 Fév 2024 - 20:04

» Puya chilensis
par cugandense Mer 7 Fév 2024 - 18:18

» Déficoncours " l'architecture au jardin" - Les votes
par cugandense Mer 7 Fév 2024 - 18:09

» Pritchardia minor - palmier de Hawaii
par Vincent24 Mer 7 Fév 2024 - 16:45

» Bauhinia variegata
par KAWAN Mer 7 Fév 2024 - 15:29

» Acacia dealbata
par Vincent24 Mar 6 Fév 2024 - 9:26

» Debregeasia longifolia
par Vincent24 Mar 6 Fév 2024 - 8:49

» Devinette de feuilles et d’épines!
par Veronica Lun 5 Fév 2024 - 20:13

» On a toujours besoin d'un plus petit que soi
par tragus Lun 5 Fév 2024 - 9:31

» Roldana petasitis (= Senecio petasitis)
par Michou Sam 3 Fév 2024 - 20:31

» Camellia Japonica " Mme Marie-Jo "
par Michou Sam 3 Fév 2024 - 16:32

Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Les botanistes

Page 25 sur 40 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26 ... 32 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Sam 26 Nov 2022 - 8:22

J'ai repensé qu'il y a eu une ménagerie à Versailles au bout du petit canal la ménagerie était construite dans les années en 1670 .
Il y avait des gazelles , des flamants rose,  des autruches, sans doute des perroquets du Gabon , des mangoustes, des casoars , le castor , le ara d’Amérique  et sans doute le lion de l'Atlas? disparu de nos jours , l'éléphant et sans doute beaucoup d'autres .
Je me rappelle avoir lu que  Buffon le naturaliste avait chez lui également un mini zoo qu'il faisait visiter et que J.J Rousseau l'a vu lors de l'un de ses passages à son château de Montbard
Buffon avait ses animaux sous les yeux pour écrire l'encyclopédie des animaux .


Dernière édition par Vernousain le Lun 28 Nov 2022 - 8:59, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Gillies John

Message  Vernousain Lun 28 Nov 2022 - 8:55

Gillies John

Aujourd'hui je vais vous parler d'une espèce car il n'y a pas de genre mais l'espèce est très connue et très plaisante à cultiver .

John Gillies est né en 1792 au nord de l’Écosse
Mort en 1834.

Médecin dans la "Royal Navy" ,il étudiera à Edimbourg à partir de 1806 ou il passera sa thèse en 1817 .

Comme tous les médecins de son époque il s'intéresse à la botanique afin d'essayer de soigner ses patients par les plantes .
Ainsi il pratique la médecine et pratique la botanique en herborisant .
Il fait paraitre "Flora Orcadensis " (les Orcades étant des iles situées tout au nord de l'Ecosse )

Tuberculeux ,il part en Argentine pour essayer de se soigner le climat étant sans doute meilleurs . Il herborise à Buenos- Aires et traverse l'Amérique du sud est au sud ouest . Nous sommes en 1821 et les plantes qu'il collecte partent chez Robert Brown (celui du mouvement )

Les dernières années de sa vie assez courte il les utilisent  à herboriser du côté de Mondoza au pied des Andes toutes proches du Chili .

Il aura aussi envoyé des échantillons de plantes à William Jackson Hooker .

Une espèce de plante porte de nom dans le genre Caesalpinia

gilliesii

C'est Hooker qui l'honore

Souvent décrit sous le nom de petit flamboyant mais plus jaune

Une bien belle plante photographiée sous tous les angles dans FJP

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_717398
La très belle inflorescence

Arbre originaire de la région Uruguay et ses pays limitrophes . Arbuste qui peut faire 4 à 5 mètres de hauteur

Bien résistant au froid sur des temps courts et sur des sols secs on va dire aux environs de plus ou moins dix degrés sous zéro

De la famille des Fabaceae sous famille des Caesalpiniceae

Floraison en été

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_654038


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_405440
Sous une ombrière

Dans les forêts sud américaines il fleurit et se resème tout seul .

Arbre mellifère , surtout cultivé en isolé pour sa floraison extraordinaire


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:00, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  LardyMum Lun 28 Nov 2022 - 9:38

"les plantes qu'il collecte partent chez Robert Brown (celui du mouvement)"

Tu es drôlement calé, en plus du parcours de tous ces botanistes, tu me permets de découvrir des tas de nouvelles choses.

Il est vrai que j'ai arrêté ma scolarité très tôt mais je n'avais jamais entendu parler du
 =>  mouvement brownien
Merci de participer, en prime, à ma culture.
LardyMum
LardyMum

Messages : 2780
Date d'inscription : 16/05/2018
Région : Nord-Ouest de Narbonne-Nord Est de Lézignan
Humeur : curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Lun 28 Nov 2022 - 10:44

C'est super d'avoir mis en évidence le mouvement brownien .
Un peu compliqué de le décrire en quelques lignes avec cette page c'est parfait .

Si les personnes intéressées poussent parfois un peu mes sujets ils peuvent découvrir un peu plus que ce que je mets et un sujet peut parfois mener très loin . C'est parfois compliqué de rester sur un sujet précis .

Aujourd'hui je prépare un sujet sur la plante Hohenbergia une belle Broméliacée , je ne vous en parlerai sans doute pas dans les mois à venir trop d'incertitude sur cette famille Hohenberg Sophie  est la personne qui fut honorée ; apparemment mais rien de sur puisqu'il s'agit de la fille de l'archiduc héritier François Ferdinand d'Autriche- Hongrie , prince aussi du Wutemberg qui tous les deux appréciaient beaucoup la botanique
Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_408957Hohenbergia stellata


La politique mène aussi parfois à la botanique je pense en ce moment à Marie Joseph Rose Tascher de La Pagerie future  l'impératrice Josephine  qui donna la plante Lapageria . et tant d'autres politiques .

Ce qui me plait beaucoup ce sont les différences des personnes qui ont touché de loin ou de très proche à la botanique . Tous les milieux sont concernés ou presque .


Dernière édition par Vernousain le Sam 3 Déc 2022 - 8:20, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Gleditsch Johan Gottlieb

Message  Vernousain Mer 30 Nov 2022 - 9:31

Gleditsch Johann Gottlieb

Né en 1714 Leipzig
Mort en 1784 à Berlin

Il est allemand , professeur d'université dans le domaine de la botanique et de la sylviculture . Il est aussi écrivain Médecin dans les années 1737 à 1740  à Berlin .

En 1752 il sort un livre approfondi "Methodus Fungorum" un des tout premiers livre sur les champignons, suit "Systema Plantarum" en 1764 .

Il devient membre de l'Académie des sciences de Russie
Membre de l'Académie des sciences de Berlin
Membre de la société des amis des sciences naturelles de Berlin
Membre de la Léopoldina

Entre 1754 à 1764 il se consacre exclusivement à enseigner .

Il est surtout reconnu pour avoir bien étudié la pollinisation des plantes . Il y avait un Phoenix dactilifera qui poussait dans le parc botanique  de Berlin qui fleurissait mais ne donnait pas de fruit . Il fait venir de Leipzig du pollen d'un autre palmier mâle et le "miracle" opère la fructification s'effectue . Il est loin d'être le seul à avoir cherché des explications sur la pollinisation se posant la question pourquoi certaines plantes étaient mâles et d'autres femelles en fait il n'y a pas si longtemps que ce sujet n'est plus débattu . Durant des siècles l'église ne voulait pas accepter cette évidence Linné lui même y était un temps réfractaire puis changea d'avis avec toutes les évidences qui se recoupaient .
Il va au cours de sa vie étudier au microscope plus de mille espèces de pollens différents sur 130 genres différents ce qui fit beaucoup évoluer les idées sur la fécondation des plantes .

Il fut aussi directeur du jardin botanique de Berlin  

Une plante honore notre botaniste , c'est Linné qui l'honore en lui dédiant en 1753 le genre

Gleditsia

Le févier d'Amérique

Famille des Fabaceae

Cet arbre n'est pas assez utilisé en plantation dans les villes (il ne fixe pas l'azote contrairement à beaucoup d'autres Fabacées)

Des arbres qui peuvent allègrement atteindre les 10 mètres de hauteur

Feuillage caduc

Une espèce ressort l'espèce triacanthos que je croise tous les jours car il est très présent dans le midi ou il est planté dans les parcs et sur le bord des routes car très résistant à la sécheresse facilement reconnaissable à sa forme en parasol

Originaire des USA du centre ou il prend un maximum de soleil .

Semble mieux se plaire dans des sols basiques sableux ou caillouteux .

Sa résistance au froid ne pose aucun problème puisqu'il peut résister à de - 15°c à - 35 °c selon les variétés

Le bois est marron, dur et porte les épines (triacanthos ; égal 3 aiguilles )

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_578120
Gleditsia triacanthos inermis  'Rubylace' ? avec son feuillage en juin

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_578122
Gleditsia triacanthos inermis 'Rubylace' et ses jeunes pousses rouge pour encore quelques semaines , le feuillage devient ensuite vert


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_773816
De belles épines qui peuvent parfois servir de haie à ne pas franchir au stade jeune .

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_413169
Gleditsia triacanthos 'Sunburst' en pépinière qui ne porte pas d'épine . le feuillage reste vert clair en été

Les fleurs ne sont pas extraordinaires mais mellifères, elles amènent des gousses conséquentes qui peuvent atteindre jusqu'à 40 cm , plates et tortillées

La racine principale est pivotante .

Les variétés à feuillage jaune sont très belles , une fois planté la taille n'est pas nécessaire


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:02, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Gloxin benjamin Peter

Message  Vernousain Lun 5 Déc 2022 - 9:22

Gloxin Benjamin Peter

Né en 1765
mort en 1794 c'est tôt 29 ans !sans doute une maladie ?

Il était allemand , médecin et écrivain et botaniste vivant à Colmar . Je n'ai pas d'autres connaissance à son sujet sur sa vie .

Il se serait tout particulièrement intéressé au genre Martynia de Louisiane (Proboscidea louisiana) cette plante si caractéristique que l'on appelle les cornes du diable à cause du fruit qui  en grossissant se divise en deux et fait deux cornes .

Une plante honore notre botaniste médecin : le Gloxinia (Sinningia spéciosa )


Depuis 2005 le genre Gloxinella lui serait attribué et que Minique nous présente sur FJP


Gloxinia

Famille des Gesnériaceae

Depuis toujours il est connu des horticulteurs , des fleuristes et des amateurs de plantes sous ce nom . Les puristes l'appellent Sinningia spéciosa .

C'est cette magnifique plante venue d'Amérique du Sud dont on parle , issue de nombreuses hybridations que j'ai eu le plaisir de cultiver depuis de nombreuses années

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_717525
Il existe des fleurs doubles ou simple voir demi double

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_438505

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_717524

De nombreux coloris existent comme le blanc, le rose, le bleu violacé, rouge et toutes ces fleurs sont souvent bicolores et fleurissent en été .

C'est typiquement une plante d'été qui nous vient du Brésil que les horticulteurs font pousser en hiver au chaud à 20 °c et qui arrive après deux rempotages à fleurir en été .

Les semis s'effectuent en  février en serre chaude entre 20 et 22°c  
Un repiquage s'effectue au stade de quatre feuilles sur un tablette recouverte de tourbe enrichie , ou parfois on les met dans des pots de 8 centimètres .

Après un mois ou deux ils sont repris et mis dans des pots plus gros de l'ordre de 13 cm .

Ils vont pousser durant tout le printemps et faire de belles feuilles très fragiles cassantes , opposées qui font une vingtaine de cm adultes . Les boutons nombreux grossissent assez rapidement et s’éclatent au fur et à mesure des semaines courant le mois de mai juin pour une floraison en juin juillet et aout pour les semis plus tardifs .

Je vois qu'il peut se multiplier de boutures , pourquoi pas vu qu'il fait des racines un peu comme un Saintpaulia ou un begonia rex . C'est à essayer !

Voila pour cette plante que j'ai eu l'occasion de produire à grande échelle il y a bien longtemps . De nos jours cette plante à réduit son temps de pousse en étant semée plus tard et fait de plus petits sujets souvent moins beaux , mais moins cher à l'achat .

Effectivement les mettre en hivernage l'hiver à 10 degrés ils reprennent mieux le printemps d'après . Ce n'est pas garanti car la plante est fragile .

Éviter effectivement les arrosages sur les feuilles par journée chaude .

Pour le transport de la plante on laissait faner les feuilles et protégeait les fleurs .

En essayant de me mettre à la page j'ai vu que depuis 2005 il existe un nouveau genre appelé gloxinelle qui est là pour honorer notre botaniste . quelle chance il a plusieurs plantes à son nom et toujours aussi peu d'information sur ce qu'il fit ultérieurement

Gloxinella

Une seule espèce lindeniana

Native de Colombie

Le feuillage est vert marron opposé et les nervures bien blanches , les fleurs un mélange de blanc de bleu violacé .

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_697436
Peut être cette plante vue au parc de la tête d'or que je n'avais pas identifiée ? je trouve cependant que les nervures sont moins marquées que sur les photos de Minique ?


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:02, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Gmelin Johann Georg

Message  Vernousain Mer 7 Déc 2022 - 10:51

Gmelin Johann Georg

Né en 1709
Mort en 1755

Il fait partie d'une grande famille des scientifiques allemands . Certains sont explorateurs, chimistes, botanistes, zoologistes. Ils sont tous connus .

Celui ci a à son actif une plante que lui dédie Linné donc il semblerait que ce soit le bon que je décrive . Il est par ailleurs l'oncle de Johann Friedrich Gmelin 1748 . 1804 qui est chimiste et naturaliste .

Il fait ses études à Tübingen . A l'age de 17 ans il quitte son université diplômé. Rentre à l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg et y obtient une chaire de chimie et d'histoire naturelle , nous sommes en 1731.

En 1733 notre scientifique part en Sibérie . On le retrouve à l’extrême est de la Russie dans le Kamtchatka ,il rentre au bout de dix années toujours à Saint-Pétersbourg . Durant cette expédition il a rencontré une autre expédition menée par Vitus Béring (celui du Détroit et de l'ile Béring )qui visite le nord et l'est de la grande Russie . Il y rencontre dans ce groupe également le botaniste Gérard Friedrich Müller qui est aussi historien explorateur et géographe Russe . Lui aussi d'origine allemande et spécialiste de la Sibérie . Un autre personnage mis en évidence Georg Willem Steller médecin à bord, botaniste zoologiste ainsi que l'astronome Louis de L'isle de la Croyère . Tout ce petit monde pour essayer entre autre de trouver un passage par l'est pour accéder à l'Amérique du nord (le fameux détroit de Béring) . Tous les hommes échappent à la mort , le froid , la faim, la maladie sauf Béring qui est enterré sur place , le genre d'expédition ou il est rare de revenir indemne .

Le voyage est mal connu en Europe de l'ouest mais fut d'une grande utilité , il suivait les voyages de Cook quelques années plus tard

Linné honore ce botaniste avec un arbre venu d'Asie .

Gmelina

Famille des Verbenaceae  ou en APG III des Lamiaceae

Le catalogue of Life dénombre une trentaine d'espèces .

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_755978
Gmelina arborea au centre de la photo en tout petit arbre aux serres d'Auteuil à Paris


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_750400
L'espèce elliptica à la Réunion sur la pancarte

Cette lamiacée peut mesurer 20 m de hauteur une dimension pour cette famille qui n'existe pas en France .


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_820437
Gmelina philippensis en Guyane en fin de floraison et ses feuilles en haut de l’inflorescence (les fruits noirs d'un palmier ne font pas partie de l'arbre )

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_820438
La même espèce défleurie dans le jardin botanique de Guyane

Je ne crois pas que cette plante soit cultivée en France et ne le sera pas dans les années à venir

Je ne connais qu'un seul exemplaire à Paris  l'espèce arborea à feuillage caduc du côté de L'Inde et les Philippines ou il est planté comme arbre d'alignement . Son bois est utilisé en charpenterie .

Il aurait de très nombreuses vertus et entrerait dans la composition avec d'autres substances contre les morsures de serpent et les piqures de scorpions dans les pays d'Asie ??


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:03, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Goethe Johann Wolfgang von

Message  Vernousain Ven 9 Déc 2022 - 8:54

Goethe Johann Wolfgang

Mais que vient faire un romancier , dramaturge, poète et scientifique dans le botanistes ?

Ce n'est donc pas pour la botanique qu'il est connu , cependant on dit que son arbre fétiche était le Ginkgo biloba .

Il écrira également un essai  "Métamorphoses des plantes " en 1790

Pour moi une plante honore ce très grand écrivain et il ne méritait pas que son nom soit aujourd'hui invalidé .

Goethea strictiflora est son ancien nom que l'on rencontre encore sur les pancartes au pied de cet arbre dans les jardins botanique .

Aujourd'hui ce serait Pavonia strictiflora .

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_717625

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_755450

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_755456

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_755457
Pris au parc Phoenix de Nice

Son nouveau nom existe depuis APG III 2009 ?

Famille des Malvaceae

Aujourd'hui elle honore donc le botaniste José Antonio Pavon Jimenez 1754 . 1844

Deux cents cinquante espèces sur (The Plant list)

C'est un arbre arbuste qui nous vient d'Amérique du Sud et sans doute Amérique Centrale .

La caractéristique se situe dans les fleurs qui sont directement sur les branches ou les troncs. Floraison en été est à 5 petits pétales .

Il y a de grandes feuilles de 20 à 30 cm de longueur

En serre en France il peut attraper les cochenilles .

Je ne le connais pas planté en extérieur mais peut être qu'il peut être rarement planté pour faire des essais


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:04, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Michou Ven 9 Déc 2022 - 9:15

Magnifique plante.... Dommage que ce Pavonia ne soit pas rustique????
Michou
Michou

Messages : 3087
Date d'inscription : 03/01/2019
Région : Sud de la Loire-Atlantique
Activités : Joyeux Retraité, profitant de la vraie nature
Humeur : Prendre le temps de vivre, selon le climat....

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Ven 9 Déc 2022 - 9:28

Certaines documentations disent qu'il pourrait geler vers o°c donc à l'abri pourquoi pas ?? essayer ?

Reste à le trouver je pense sans avoir cherché que l'on doit pouvoir le trouver en Italie ou en Espagne en jeune plante ? ?

En cherchant chez Issa
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Gouan Antoine

Message  Vernousain Lun 12 Déc 2022 - 9:52

[u Gouan ]Antoine [/u]

Né en 1733 à Montpellier
Mort en 1821 toujours à Montpellier .

Il est un des tout premier à adopter la nomenclature binominale de Carl von Linné .

Il aura comme professeur de botanique  François Boissier de Sauvages de Lacroix (1706. 1767)qui est le fondateur de la nosologie  .

Il passe son doctorat de médecine à l'époque ou Antoine  Magnol en est le président .Il fait ses premiers pas à l’hôpital Saint Éloi de Montpellier et commence à s'intéresser à l'ichtyologie  et aux insectes .

Dans les années 1750 il envoie de nombreux insectes à Linné qui en fait un grand correspondant en insectes du midi de la France .

En 1762 il fait un catalogue des plantes du jardin de Montpellier "L'hortus regius Monspeliensis" qui suit les idées de classification de Linné .
Sur sa lancée il fait paraitre en 1765 'La Fora Monspeliaca" qui se voit critiqué par Bernard de Jussieu adepte d'une autre méthode de classification.

Tout naturellement il remplace François Boisser  Sauvages de Lacroix agé à l'université de médecine . Il va avoir pour élève Dombey (celui qui a eu tant de problèmes dans sa vie ) Jacques- Julien Houtou de la Billardière ,Thouin,  Guillaume Bruguière, Lacepède ,  Auguste Broussonnet et le toulonnais Guillaume Antoine Olivier

En 1770 il fait paraitre un livre " Historia Piscicum " d'ichtyologie (poissons).

En 1794 il devient directeur du jardin botanique national  la révolution étant passée par là , auparavant 1789 c'était le jardin royal .

Il aura durant toute sa vie côtoyé des botanistes d'un peu toute l'Europe comme Albrecht Haller le Suisse , J.J Rousseau pour la partie botanique et Thunberg le suédois, Cusson (celui du Cussonia)  mais aussi beaucoup d'autres on s'en doute .

En botanique il y a bien une plante Guania mais je n'ai pas pu faire de relation avec Guan aussi je ne vous parlerai pas de cet arbuste de la famille des Rhamnaceae . D'autres noms très proches pouvant peut être l'honorer ??


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:04, édité 2 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  tragus Mar 13 Déc 2022 - 7:23

Un ichtyologue avant d'être botaniste....
L'ichtyologie est souvent assez délaissée comme science!
Et apparemment bien qu'il ait décrit plusieurs genres de poissons, aucune espèce ne lui est dédiée.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 31337
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Jadero07 Mar 13 Déc 2022 - 7:51

Il a été mentionné  Boissier de Sauvages et j'ai visiter l'Arboretum du même nom à côté d'Alès dans le Gard il y a.. 30 ans. Il y avait des sujets remarquables par la diversité dû aussi à cette zone se situant à la conjonction de veines calcaires mélangées à des veines de granite/schiste. Il semblerait qu'il y ait un projet de rénovation

https://www.midilibre.fr/2021/02/28/larboretum-devrait-etre-rehabilite-9398746.php
Jadero07
Jadero07

Messages : 775
Date d'inscription : 08/06/2021
Région : Ardèche du sud

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Mar 13 Déc 2022 - 8:40

Je pense qu'il faudrait encore fouiller pour être sur qu'il n'y a pas ou n'y a pas eu de plante nommée Gouina ou Gouinia ou un poisson ? Je vais rechercher quand j'aurai un peu plus de temps !

Jadero 07 Merci pour l'information à propos de cet arboretum dont je n'avais jamais entendu parler . Je pense que c'est peut être le lieu ou vivait cette famille ou des parents ?
L'arboretum doit être de cette époque ou du moins une partie des plantes ?
La aussi il y aurait à creuser le sujet le château est du XVIII siècle
Il y a aussi un abbé Pierre Augustin Boissier de Sauvages 1710 . 1795 qui est le frère de François que je citais dans mon article .

En tous les cas merci pour vos compléments forts intéressants .

J'ai trouvé dans un article sur cet arboretum un cèdre du Liban qui mérite à lui seul le déplacement et un Juniperus virginiana  Les botanistes - Page 25 205125
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Goujaud Aimé dit Bonpland

Message  Vernousain Mer 14 Déc 2022 - 13:17

Goujaud Aimé Jacques Alexandre (dit Aimé Bonpland )

Un grand sujet traité en plusieurs fois

Sujet traité avec José Celestino Mutis qu'il rencontre en Amérique
Et Alexandrer Humboldt avec qui il parcourt des milliers de Kilomètres en Amérique du nord du Centre et du sud


Aimé Goujaud dit Bonpland est né tout près de la Rochelle en 1773
Il décède en Argentine en 1858 à Santa Ana .

Le surnom vient de son père qui se fait appeler bon plant puis Bonplant et ensuite Bonpland on imagine les allusions du mot bon plant en rapport avec la terre .

Pour faciliter je l'appellerai toujours Aimé Bonpland puisqu'il est plus connu sous ce nom .

Il fait partie d'un des tout premier grand botaniste voyageur français  que l'on ne peut pas dissocier du botaniste prussien  le baron Alexander Humboldt il est un grand astronome, géologue, naturaliste, voyageur et homme politique très cultivé  et de surcroit est très riche ce qui aide pour voyager .

A dix sept ans il quitte la Rochelle et retrouve son frère qui étudie la médecine à l’hôtel dieu à Paris . Il y croise François Xavier Bichat (celui qui a son hôpital Bichat) qui y fait ses études de médecine .

En 1791 Aimé Bonpland suit les cours de Jean Baptiste de Lamarck , de René Desfontaines et de Antoine Laurent de Jussieu , tous trois grands botanistes à Paris .

Fort de ses connaissances en botanique , il se perfectionne au jardin des plantes et coutoie André Thouin qui le conseille pour acclimater les plantes exotiques . Cela lui permet d'avoir une certaine réputation à 20 ans auprès de Bougainville qui prépare une seconde expédition à travers le monde .

En 1794 Bonpland s'engage dans l'armée comme médecin chirurgien , Il est affecté à la Rochelle et à Toulon . Son service militaire terminé il retourne à Paris et finit ses études 2 ans plus tard .

C'est dans ces dernières années d'études qu'il croise le Baron Alexander von Humboldt avec qui il va s'entendre parfaitement et ce durant toute sa vie . Alexandrer von Humboldt est un homme très riche mais aussi très cultivé et déjà scientifique , il a visité l'Angleterre , les Pays Bas et côtoie toutes les éminences scientifiques françaises .

Après de nombreuses tergiversations le voyage de Bougainville n'est plus à l'ordre du jour . Bonpland et Humboldt qui avaient envisagés de partir avec Bougainville ne feront pas de voyage autour du monde ????? à suivre

Pas de problème c'est Humboldt qui va payer le voyage mais ou ? En Égypte avec la campagne de 150 scientifiques qui partent de Toulon avec Napoléon à leur tête . (plusieurs gros livres existent encore à Toulon à la bibliothèque de la marine dans les anciennes corderies )  retraçant cette campagne napoléonienne . Bonpland prépare son matériel , finalement l'interdiction leur est notifiée de voyager vers l’Égypte . la vie parfois est dure avec les scientifiques !

Qu'importe nos deux scientifiques partent à pied direction l'Espagne.



Comme je vous l'avais fait remarquer Aimé Bonpland et Humboldt sont inséparables aussi avant de vous parler du voyage à travers l'Amérique quelques mots sur sur Alexander Humboldt .
Il est né en 1769 et mort en 1859 à l'age de 90 ans .
Il perd son père à l'age de 9 ans et vit dans un château près de Berlin .
Très jeune il reçoit une éducation basée sur les sciences et surtout sur la culture française ce qui l'aidera pour son voyage en France ce qui l'aidera dans son voyage en France et le fera rencontrer toutes les personnalités françaises qui seront surprises du personnage jovial qu'il laisse transpirer du haut de ses trente ans . Ses connaissances scientifiques en sciences naturelles sont parait il considérables .



1799 . 1804

Le grand voyage pour l'Amérique, le Venezuela , Cuba, , retour au Venezuela pour 18 mois à travers l'Amazonie la Colombie etc ...

N'ayant pas trouvé de photos libres de droit sur Aimé Bonpland quelques photos de plantes d'Amérique pour illustrer le voyage

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_799433
Une plante qui fleurit dorénavant nos jardins français

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_811554
Le Begonia une sud américaine

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_800700
Dioclea virgata une grimpante qui je pense n'est pas présente en France ? peut être dans certains jardins botaniques ??

Nous en étions restés sur ce départ à pied et peut être une partie à cheval ? direction l'Espagne . A Madrid six semaines après ils rencontrent le responsable du jardin botanique Antonio José Cavanilles puis le roi Charles IV roi d' Espagne qui lui octroie un laisser passer complet dans l'Amérique du Sud ce qui est incroyable pour l'époque et du jamais vu . Le charme de Humboldt fait des ravages . Suite a toutes ces possibilités , Aimé Bonpland devient  par intérêt diplomatique le servant secrétaire de Alexander von Humboldt . Tout est en ordre , nos deux scientifiques partent de la Corogne à bord du "Pizarro" le 5 juin 1799 pour une première destination le Venezuela .

Une erreur est toujours possible  : Les botanistes - Page 25 188715
La suite dans les prochains jours cela devrait nous emmener jusqu'à Noël


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:05, édité 1 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Aimé Goujaud dit Bonpland suite

Message  Vernousain Sam 17 Déc 2022 - 13:13

Destination l'Amérique

Première escale à Ténérife aux Canaries ou ils font l'escalade du pic de Teide qui devient le pic le plus connu des botanistes en partance pour des circumnavigations à travers le monde. C'est par ailleurs le "dernier" endroit pour ravitailler en ressources alimentaires avant souvent bien des semaines et des mois sans autre relais pour la nourriture et les boissons .  Cette montagne était encore bien sauvage à cette époque et nombre de plantes endémiques y poussaient dans la forêt primaire  .
Le 26 juin ils repartent direction le Brésil mais ne s'y arrêtent pas à cause de la fièvre jaune qui sévit sur le bateau . C'est une arrivée  qui s'opère à Cumana à l'est du Venezuela nous sommes alors en juillet 1799 . Nos deux confrères vont alors commencer à faire des collectes durant quatre mois , herboriser mais aussi faire des cartes des régions visitées . Pour les deux voyageurs c'est l'émerveillement total , le paradis des plantes et Humboldt se met à l'astronomie locale .
Ils ont un but précis , remonter l'Orénoque et ensuite voir si  le Rio Négro  au Brésil communique par un  un passage entre ces deux régions quelques rares personnes ayant dit qu'il y aurait un passage ? des années auparavant . Seul une remontée de l'Orénoque le confirmera .
Avant de partir Bonpland expédie ses récoltes à André Thouin . Déja 1600 espèces ont été récupérées et devront être identifiées , 500 paraissent nouvelles dont des Broméliacées et des orchidées ,le Choisia ternata, Rhexia une Melostomatacée et le Quinquina   il va falloir examiner ces nouveautés .

Les botanistes - Page 25 Img-3-small580
Carte du voyage

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_793720
Perroquets et toucans


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_798092
Grand fourmilier

Le 16 novembre ils partent pour une remontée de l'Orénoque presque jusqu'au départ dans les hauts plateaux des Guyanes Les courants y sont très puissants , il leur faudra 75 jours de remontée avec l'aide de locaux qui ont été engagés . Que de plantes y sont visibles sur les berges , on parle de nos jours de 30.000 espèces de plantes mais aussi on peut y avoir à tout moment , le jaguar, le tatou, beaucoup d'espèces de singes, le fourmilier, le tapir, tous les oiseaux riches en couleur comme les colibris et les perroquets Aras,des toucans  et plus inquiétant ; les scorpions; les araignées matoutou, l'anaconda, des caïmans énormes, des piranhas, des anguilles électriques dans les endroits calmes , des dauphins rose , des tortues et j'en oublie beaucoup .

Les botanistes - Page 25 Dsc01616

Le jaguar roi de L'Amazonie

Les botanistes - Page 25 Dscn0607
Renealmia alpinia en l'honneur de  Reneaulme botaniste médecin français une zingiberacée originaire d'Amérique centrale

C'est le spectacle qu'ils vont voir durant dix huit mois car une fois l'Orénoque remonté presque jusqu'au bout ils doivent passer par une zone appelée Casiquiare qui relie l'Orénoque au Rio Négro .
Ils vont être les premiers ou presque à passer cette région car La Condamine a déjà parlé de cette zone sans la connaitre . Des relevés de cette zone plate longue de 320 km sont effectués et haute de 90m d'altitude formée à partir d'une percée d'eau sur la rive gauche de L'Orénoque  .
Du cout l'aller et le retour jusqu'au bout du casiquiare aura fait parcourir 2500km en 18 mois de voyage . Bien sur pour dormir il était privilégié les petits villages le long de la rivière et le contact avec les locaux , on imagine assez la pauvreté de l'époque . Sur le fleuve 25 amérindiens locaux et sur terre pas moins de 20 mules transportent le matériel scientifique, la nourriture , les documents et les récoltes de plantes
C'est en mai 1800 qu'ils seront le plus loin dans le Casiquiare à l'extrême sud du Venezuela.
Le Casiquiare est donc bien une zone intermédiaire entre le Venezuela et le Brésil avec des eaux qui s'évacuent vers le nord et une autre partie vers le sud zone de partage des eaux !

En juin juillet 1800 ils sont de retour sur la côte .

En décembre ils sont en partance pour Cuba (La Havane)
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Aimé Goujaud dit Bonpland suite

Message  Vernousain Lun 19 Déc 2022 - 11:59

Les 6 années se feront ainsi (les grandes lignes )
1800 expédition sur l'Orénoque et en fin année départ pour Cuba le 24 novembre
1801 Arrivée à Cuba départ de Cuba en mars  retour par Cartagène en Colombie direction Bogota ou ils rencontrent Mutis puis départ pour San Francisco de Quito en Équateur .
1802 début d'année à Quito en Équateur, le 23 juin escalade du Chimbarozo non terminée Lima en fin d'année
1803 Callao, Guyaquil, Acapulco, Mexique .
1804 Jurillo, Veracruz , en mars la Havane, en mai Philadelphie et Washington retour en France par "La Favorite" à bord 60.000 échantillons et sans doute plus de 5000 nouvelles espèces, l' arrivée à Bordeaux le 3 aout 1804 .

Arrivée à Cuba fin 1800 , ils vont parcourir durant trois mois la campagne cubaine et découvrir parmi les plantes de là bas beaucoup de nouvelles espèces de palmiers . le voyage se poursuit et en mars 1801 ils arrivent à Carthagène en Colombie de là ils remontent le Rio Magdalena  sur 1200 km et arrivent à Bogota ou ils rencontrent le très célèbre botaniste espagnol José Celestiono Mutis qui y est installé depuis trente ans .


La rencontre avec l'espagnol José Celestino Mutis 1732. 1808

Il s'est rendu en Colombie à l'age de 18 ans dès 1761 et y sera enterré .

Il a le temps de connaitre le quinquina et la quinine.
Il est l'homme qui souhaite conserver des arbres et des plantes à l'intérieur des villes en "Neo Grenadine" , cela améliore la santé des Humains .
Déjà à cette époque Mutis fait de l'écologie très avancée pour l'époque , il veut voir des arbres dans les villes mais aussi protéger certains arbres (Genre quinquina par exemple)  qui sont ou pourraient être surexploités afin qu'ils ne disparaissent pas au profit des européens grands consommateurs .
Durant tout l'été 1801 Bonpland Humboldt et Mutis vont observer leurs herbiers réciproques apprendre des plantes des autres surtout (Humboldt et Bonpland) , comparer et collecter ensembles .

Mutis n'a jamais rencontré Linné mais ils étaient très bons amis et échangèrent beaucoup , Mutis expédiait aussi beaucoup de plantes de Bogota .
Linné lui dédia le genre Mutisia .

Le voyage se poursuit à pied , à cheval, sur les rivières , dans la cordillère des Andes, en mer .

Direction Quito en janvier 1802 , en juin ils s'attaquent à escalader le Chimbarozo sans pour cela atteindre le sommet qui culmine à 6310m de haut bien sur Humboldt en fait un croquis avec sa géographie des plantes selon leur altitude c'est la première étude qui met en évidence le fait que toutes les plantes poussent à différentes hauteurs .

Je me suis amusé à relever quelques noms sans pour cela les mettre à leur altitude mais on peut voir que beaucoup de ces plantes décrites sont nouvelles pour l'époque et que d'autres sont déjà un peu plus anciennes et bien connues (toutes ne sont pas originaires d'Amérique mais la plupart)  .

Thrinax , Clusia alba, Cerbera, Thevetia, Aegiphila, Smilax, Tournefortia, Pitcairnia, Urticae, Chenopodium, Melastomène, Psidium, Piper paras, Columnea, Solanum, Quercus granat, Cantua, Callicarpa, Cissus, Tillandsia, Annona reticulata, Schinus mole, Thalictrum, Loasa, Salix, Acaena, Alstroemeria, Oxalis, Begonia, Calceolaria, Escallonia, Andropogon, Vaccinum, Basella, Dierianus, Xyris, Pourretia, Dorstenia, Lantana, Solidago, Eugenia, Ruellia, Sigynchium, Myristica, Prunus occidentalis, Bocconia, Ficus, Croton, Equisetum, Martinezia, Rauwolfia , Dalechampia, Gomphrena, Jacquinia, Ipomea, Poinciana, Guayacum, Pothos, spondias, Pisonia, Bonplandia, Coccoloba, Athoma, Sesuvium, Jatropha gossypifolia, Cecropia, Costus, Embotrium, Bauhinia, Rhizophora, Cocos, Sterculia, Aegiphila, Sapindus, Melastoma villosa, Salvia, Lisianthus, Fragaria, Vesca, Fuchsia, Styrax, Weinmania, Viburnum, Gunnera, Achyranthes, Hydrocotile, Tibouchina, Berberis ,Coryza, Oenethera, Lobelia nana, Juncus , melica, Gentiana, Sida, Stipa, Potentille, Agrostis, Dactylis, Panicum, Stellaria, Baccharis, Boerharia, Mussaenda,
Feuillea, Cavanillesia, Cyperus, Citrus, Cléome, Thalia, Heliconia, Bignonia echinata, Carludovica  etc ...

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_828207
 Coccoloba uvifera : la première pante que Christophe Colmb aurait découvert en arrivant sur les terres d''Amérique
   

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_801302
Tibouchina urvilleana


Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_787460
Bixa orella qui sert pour les teintures (roucou) avec les graines .

Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_790041
Attalea maripa un des plus grand palmier d'Amérique avec tout un tas d'épiphytes sur le stipe

A suivre


Dernière édition par Vernousain le Mar 20 Déc 2022 - 13:42, édité 5 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Veronica Lun 19 Déc 2022 - 16:43

Alors là je suis dépassée…  Les botanistes - Page 25 1f635
Veronica
Veronica

Messages : 941
Date d'inscription : 17/07/2022
Région : Hyères (zone 10)
Humeur : Espiègle

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Mar 20 Déc 2022 - 7:54

Veronica si le sujet parait trop complexe : ne retenir que quelques parties les plus importantes .

Bonpland est un botaniste voyageur qui voyage avec Humboldt .
Ils visitent de nombreux pays d’Amérique et des Caraïbes durant six années ,ils retournent en France avec plus de 20.000 échantillons de plantes et de graines dont pas mal de nouvelles espèces endémiques de ces régions .

Humboldt fait des conférences sur son voyage et rencontre de nombreux botanistes , il va demeurer 20 années à Paris

Ensuite et je n'en ai pas encore parlé Aimé Bonpland va cultiver dans les serres de Malmaison en France .
Il repart pour l'Argentine, passe huit ans de sa vie dans les prisons Argentine et meurt là bas , il avait 85 ans .

Après chacune , chacun prend ce qu'il l'intéresse le plus : les plantes , la traversée des Andes , le contact avec les amérindiens , le passage chez Mutis, la découverte du Casiquiare avec ses eaux stagnantes , les épiphytes , les nouveaux palmiers etc .

Chacun se fait son idée on peut le faire en une ligne ou regarder chaque minute de leur vie et alors il faudra 5 années pour tout assimiler Les botanistes - Page 25 809868

Je vais un peu modifier ma dernière page afin qu'elle soit plus compréhensible , j'avoue qu'elle est peut être un peu mal construite !
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Veronica Mar 20 Déc 2022 - 9:40

Vernousain, je suis pétrie de honte quant à l'effet de mon commentaire maladroit. Les botanistes - Page 25 618301 Les botanistes - Page 25 618301 Les botanistes - Page 25 618301
Ce n'était pas une critique et cela se voulait bien au contraire un coup de chapeau à ton travail — notamment, la liste des plantes qui m'a laissée assise!
Les botanistes - Page 25 956361 Les botanistes - Page 25 956361
Veronica
Veronica

Messages : 941
Date d'inscription : 17/07/2022
Région : Hyères (zone 10)
Humeur : Espiègle

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Mar 20 Déc 2022 - 12:32

Il manquait effectivement quelques lignes que j'ai oublié et qui explique le passage de Cuba à Bogota .

Mon erreur est réparée et cela devient du cout bien plus compréhensible . Il ne fallait pas t'excuser je suis parfois sur trop de choses à la fois . Les botanistes - Page 25 188715
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Aimé Goujaud dit Bonpland suite

Message  Vernousain Jeu 22 Déc 2022 - 15:13

Après le Chimbarozo et son escalade arrêtée à 500 m de son sommet ce qui à l'époque représentait un record humain d'altitude pour les européens et surtout de belles mesures prises en phytogéographie par notre ami Humbodt .
En décembre de cette année là ils arrivent au bout du Pérou pour prendre un bateau qui doit les emmener au Mexique par l'océan Pacifique pour rejoindre Guayaquil début janvier 1803 et Acapulco fin mars 1803 , en avril à Mexico ou ils vont passer l'année 1803 à découvrir ce pays rempli de cactacées et de palmiers extraordinaires Veracruz en fin d'année .

En 1804 ils retournent récupérer les collections qu'ils ont laissés trois ans plus tôt à la Havane . Le voyage doit se poursuivre sur les États unis d'Amérique , Humboldt veut croiser son président et parler de son voyage . Il arrive à Philadelphie en mai puis direction Washington ou il va rencontrer le président Jefferson . Durant ces rencontres , ils parlent botanique, moyen d'élever le niveau des personnes, différences des coutumes dans les régions qu'il a traversé , mais ne parlera jamais d'esclavage (Jefferson avait sous sa direction 200 esclaves)  sujet qui les auraient fâchés c'est certain . Durant le passage très court aux USA il se rend à la société américaine de philosophie ou il échange avec les plus grandes personnalités du pays .

Le 30 juin le voyage se termine . Direction la France sur la frégate "La Favorite ", les cales bien chargées de toutes les choses qu'ils rapportent en Europe le voyage se termine à Bordeaux le 1er aout 1804 . Aimé va retrouver sa famille dans les Charentes tandis que  Humboldt monte à Paris retrouver le monde scientifique .


La vie de Aimé Bonpland après ce très long voyage (par ailleurs assez peu documenté )

Aimé bonpland revoit sa famille , il a alors 30 ans .
Il part ensuite sur Paris espérant un poste de naturaliste au muséum d'histoire naturel mais il ne reçoit pas d'offre alors il commence à classer les 60.000 échantillons rapportés . C'est à cette époque qu'il rencontre un sud américain du nom bien connu de Simon Bolivar .
A Milan il retrouve Humboldt qui trouve que les classifications n'avancent pas bien vite . Il lui propose de les expédier à l'allemand Ludwig Willdenov . Une partie reste à Paris et sera classée par un autre allemand Karl Sigismund Kunth . Aimé Bonpland a sans doute décrit les 4/ 5 des plantes sud américaines .

En 1809 Etienne Pierre Ventenat est un grand botaniste qui s'occupe des serres de l'impératrice Joséphine de son vrai nom  Marie-Joseph-Rose de Tascher de la Pagérie (qui a une plante à son nom le Lapageria)  à Malmaison Ventenat meurt . Aimé Bonpland le remplace dans les serres mais aussi comme médecin de l'impératrice . En mai 1814 Joséphine  meurt d'une pneumonie du cout Aimé  Bonpland perd sa protectrice  .
Bonpland aura complètement transformé le parc de la petite Malmaison . Joseph Redouté s'exprime en y dessinant les plus belles roses du jardin extérieur
Bonpland fait paraitre entre 1815 et 1825 le
"Nova genera et species plantarum de Malmaison"
Les botanistes - Page 25 45231110

Simon Bolivar le sollicite pour repartir en Amérique (en Argentine ) l'occasion est trop belle , il veut revoir cette nature luxuriante qu'il avait tellement aimé quelques années auparavant . C’était certainement le plus beau cadeau que l'on pouvait lui faire ?

Fin novembre 1816 , il embarque avec sa femme et sa fille du Havre pour Buenos-Aires , deux jardiniers les suivent également . Il emporte avec lui des milliers d'arbres fruitiers, des graines et 50 variétés de vignes .

En janvier 1817 ils arrivent , visitent l'ile Martin Garcia qui est une ile sauvage avec des oiseaux et des animaux et une plante qui sert à faire le  maté une boisson locale .
En 1820 Il part dans le nord de l'Argentine à la frontière de l'Uruguay et du Paraguay sur le territoire des indiens guaranis pour y installer une plantation de Ilex paraguariensis qui est la base du maté la boisson locale . la plante pousse à des altitudes de 500 à 700 m . Bonpland semble avoir trouvé le moyen de faire lever les graines à grande échelle
Les botanistes - Page 25 Yerba-Mate-(Ilex-paraguariensis)
Un cite qui vend le Yerba maté (Ilex paraguariensis)et vend ses graines

Le Yerba maté est torréfié et infusé , il apporte de la caféine et de la théobromine et de la théophylline (les trois donnent le tonus ) un peu comme le café ou le thé chez nous . Pour faire lever les graines les mettre dans de l'eau chaude 24 ou 48 heures . Planter en sol humide , levée entre 30 et 60 jours .

Il est capturé par José Rodrigo Gaspard de Francia le dictateur paraguayen qui a sa frontière toute proche . La nouvelle  arrive en France Humboldt fait jouer toutes ses relations , rien y fait il restera dix ans prisonnier au Paraguay , durant sa détention il fait construire un hôpital , soigne des malades puis un jour soigne Francia qui suite a son retour en bonne santé le libère . Il aura ainsi retrouvé sa liberté après dix ans d'emprisonnement . Ses plantations sont détruites cela ne l’empêche pas  de rester sur place.

En 1853 la France a des remords , elle le nomme membre de l'académie des sciences .

En 1854 Aimé Bonpland devient directeur du musée de la province de Corientes toujours dans cette région ou il vit depuis bien des années maintenant , il a déja 81 ans .

Il meurt a Santa Ana en 1858 à l'age de 85 ans .

Il sera mort là ou il se plaisait a voir les arbres , le ciel , la nature dans toute son ampleur et sans avoir revu son ami Humboldt .

Il existe au Vénézuéla un pic de 4890 m de haut qui honore le botaniste, tout à côté un autre mont Humboldt qui mesure quelques mètres de plus . Mais tous les deux sont plus grands que le mont blanc .

Un cratère sur la lune lui est aussi dédié , il est situé du côté visible de celle ci .


Le genre Bonplandia

Il lui est dédié par son ami le botaniste Antonio José Cavanilles directeur du jardin botanique de Madrid .

Famille des Polemoniaceae .

Trois espèces mexicaines à fleurs bleu nuit .

Je ne crois pas que la plante pousse en France

Toujours surprenant que ces grands hommes n'aient que de toutes petites plantes pour les honorer !
Je pensais aussi à Linné qui a une plante encore plus petite et pourtant grands sont ces scientifiques .

Des erreurs sont toujours possibles ......

A suivre la prochaine fois : la vie de Humboldt après le retour des Amériques


Dernière édition par Vernousain le Sam 24 Déc 2022 - 17:44, édité 3 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Humboldt Alexander

Message  Vernousain Sam 24 Déc 2022 - 10:38

Humboldt Alexander

Il est né à Berlin en 1769
Mort en 1859 toujours à Berlin .

Sa famille était issue de la noblesse allemande , sa mère était française .
Il a un frère , diplomate , ministre et philosophe . .

A dix huit ans il a pour ami Carl Ludwig Willdenow qui lui enseigne la botanique . Il étudiera ensuite l'anatomie, la zoologie puis la géologie .

En 1790 il part avec George Forster aux Pays bas, en Angleterre, et en France , le voyage dure quatre mois . Il découvre les suites de la révolution française et les droits de l'homme .
En 1791 il est à l'école des mines de Fribourg ou il fait une formation qui lui servira plus tard lors de ses voyages .
Il rencontre en 1794 Johann Wolfgang Von Goethe l'écrivain poète tous les deux passionnés de sciences .
Les botanistes - Page 25 GBPIX_photo_755457
Goethe et le Goethea qui l'honore

Toujours à la même époque il croise Volta qui invente la pile électrique en 1800 .

Sa mère décède , il touche un héritage qu'il emploie pour voyager et ses recherches iront jusqu'au Tyrol afin d'y faire des relevés météorologiques qui ont servis en Amérique avec Bonpland .

Humboldt arrive à Paris et y rencontre toutes les têtes pensantes des sciences . Il étudie au jardin des plantes et à l'observatoire de Paris .

En 1799 c'est la rencontre avec Bonpland et la départ déjà décrit du voyage en Amérique qui va durer 6 ans .

Son retour

Au retour il s'installe à Paris et y restera 20 années ou il retrouve tous les scientifiques de l'époque . Il se lie d'amitié avec Louis Joseph Gay Lussac sur des expériences de magnétisme terrestre et sur la composition de l’atmosphère , c'est un touche à tout en matière de sciences .

Les botanistes - Page 25 Plaque-humboldt-paris

Il offre son herbier au muséum d'histoire naturelle de Paris . malgré cela il est surveillé par la police française qui pense qu'il pourrait être un espion au service du prince Guillaume en Allemagne .

Il a bien sur profiter de sa notoriété due à son retour d'Amérique et fait de belles réunions scientifiques afin de donner quelques informations sur leur voyages avec Bonpland . De son côté Bonpland semble loin de toute notoriété .

En 1826 il retourne à Berlin, ses idées assez libérales ne plaisent pas .

En 1829 il part en Russie passe par Moscou et saint Petersbourg pour recruter des scientifiques qui devront le suivre en Oural afin d'étudier les mines et y trouver quelques gisements d'or . En fin d'été il est à la frontière de la Mongolie et de la Chine .

En 1845 il devient président de la société de géographie pour un an ensuite il en restera membre .

Vers le fin de sa vie il va séjourner entre Berlin et Paris ou il doit renforcer les liens entre la Prusse et la France .

Parmi les publications sur le voyage effectué avec Bonpland sur 30 volumes sortis , il y a des volumes sur Cuba, des volumes de géographie du nouveau continent et du Mexique , le Venezuela, la Colombie,  le Pérou, l’Équateur et même un petit livre sur les Melastomataceae . Il rédige aussi dans "Cosmos" tous les sujets qu'il a décrit lors de ses conférences en Allemagne .

Loin de tout exprimer il aura aussi une démarche très négative à propos du commerce des esclaves et leurs traitements qu'il a pu voir au Venezuela lors de leur arrivée tout au début de leur voyage avec Bonpland .

Que reste -t-il de l'homme scientifique ?

Le courant de Humboldt qui longe la côte ouest de l'Amérique du Sud
Une espèce de manchot qui porte son nom
Tous les noms qui se terminent en humboldtii , hunboldtiana, parmi les animaux et les plantes.

Une université Humboldt à Berlin de l'époque et qui existe encore .

Un genre de plante
Humboldtia

De la famille des Fabaceae

Synonyme : Batschia sp

Qui comprend 5 ou 6 espèces originaire du sous continent indien (Ceylan) aujourd'hui Sri Lanka

Décrit des 1794 par le botaniste norvégien Vahl

Arbre de 10 à 15 mètres de hauteur , l'arbre a de grandes feuilles de 30 à 40 cm , des fleurs rose en grappes et fait des gousses comme toutes les Fabaceae sous famille des  Caesalpiniodeae

Ainsi se termine ce voyage compliqué et la vie de deux grands scientifiques qui firent avancer beaucoup la botanique et la géologie .

La semaine prochaine une plante américaine qui nous soigne depuis cette époque .


Dernière édition par Vernousain le Sam 6 Jan 2024 - 18:08, édité 3 fois
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  benji Sam 24 Déc 2022 - 11:37

Merci pour ce récit , c'est donc Humboldt qui a donné son nom a ce fameux courant froid qui longe les côtes sud du Pérou
benji
benji

Messages : 5687
Date d'inscription : 01/11/2016
Région : Limousin et l'Espagne Alicante
Humeur : variable

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Vernousain Sam 24 Déc 2022 - 13:12

Oui effectivement ce courant il a eu l'occasion de l'étudier .Ce courant est 7 à 8 °c inférieur à l'océan Pacifique et riche en Plancton .
Il part de la terre de feu et rejoint les Galapagos .

Si on se réfère à Wikipédia durant un phénomène El Ninö il disparait et laisse à sa place un courant chaud
Vernousain
Vernousain

Messages : 3361
Date d'inscription : 31/05/2020
Région : La Seyne sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Les botanistes - Page 25 Empty Re: Les botanistes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 40 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26 ... 32 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum