Derniers sujets
» Pseuderanthemun laxiflorum
par neira Aujourd'hui à 17:35

» Tillandsia albertiana
par Vincent24 Aujourd'hui à 17:17

» Albuca namaquensis / A. spiralis
par Cormillonne Aujourd'hui à 15:11

» Clerodendrum x Speciosum - hybride
par Minique Aujourd'hui à 15:11

» Acer monspessulanum - érable de Montpellier
par lechenevert Aujourd'hui à 13:28

» L'été indien des Fous Jardiniers
par medoc33 Aujourd'hui à 12:39

» Crocus sativus - culture du vrai safran
par Oursine des volcans Aujourd'hui à 11:27

» Une nouvelle devinette
par neira Aujourd'hui à 10:44

» Euphorbia x martinii (amygdaloides x characias)
par neira Aujourd'hui à 10:38

» Euphorbia rigida - euphorbe rigide
par neira Aujourd'hui à 10:31

» Gibasis pellucida
par eric13 Aujourd'hui à 9:24

» Euphorbia stellispina
par neira Aujourd'hui à 8:47

» Ceratonia siliqua - caroubier
par neira Aujourd'hui à 8:44

» Sherardia arvensis - shérardie des champs
par tragus Aujourd'hui à 8:11

» Gibasis aff. pellucida (atropurpurea)
par tragus Aujourd'hui à 7:40

» Cycas edentata trouvé par Tragus et Dijiris [devinette]
par dijiris Aujourd'hui à 5:44

» Salvia - les floraisons du moment
par tragus Hier à 22:04

» Aristolochia gigantea
par tragus Hier à 21:48

» Passiflore à identifier
par eric13 Hier à 18:07

» nos amis les chiens
par tragus Hier à 18:04

» Aloe bakeri
par tragus Hier à 18:01

» Hylocereus undatus - pitaya
par tragus Hier à 17:50

» Thunbergia gregorii
par PierredeSFA Hier à 14:34

» Aloe striatula
par ptivince45 Hier à 13:16

» orchidées - floraisons du moment 2017
par neira Hier à 9:38

» Petit coin d'ombre, sous-bois, lisière
par Vincent24 Hier à 9:35

» Haworthia ' Byakuya '
par soleil34 Hier à 9:31

» Chats
par neira Hier à 9:13

» Une histoire de riz, un peu d'Indochine dans l'Allier
par -David- Hier à 8:44

» Misopates orontium - muflier des champs
par -David- Hier à 8:23

» Philodendron bipinnatifidum - selloum
par cugandense Hier à 7:56

» Pavonia hastata
par PierredeSFA Mer 18 Oct 2017 - 23:38

» Othonna euphorbioides
par Gaëtan Mer 18 Oct 2017 - 22:32

» Hoya - présentation, généralités, conseils
par bce1970 Mer 18 Oct 2017 - 22:00

» Monsanto
par cugandense Mer 18 Oct 2017 - 21:35

» Exposition d'orchidées à Quimper 4 et 5 novembre à Quimper
par montroulez Mer 18 Oct 2017 - 21:01

» Hoya australis
par cugandense Mer 18 Oct 2017 - 19:24

» Dahlia imperialis
par tragus Mer 18 Oct 2017 - 17:31

» Hypoestes phyllostachya
par tragus Mer 18 Oct 2017 - 17:27

» Kleinia neriifolia (= Senecio kleinia)
par Baobab Mar 17 Oct 2017 - 20:12

» Mon Jardinet
par Vincent24 Mar 17 Oct 2017 - 16:19

» Amsonia tabernaemontana
par neira Mar 17 Oct 2017 - 8:37

» Crassula perforata
par tragus Mar 17 Oct 2017 - 7:51

» Dichorisandra reginae ?
par eric13 Mar 17 Oct 2017 - 7:44

» Ajuga chamaepitys - bugle jaune, bugle petit pin
par eric13 Mar 17 Oct 2017 - 7:41

» Boronia crenulata
par claire Lun 16 Oct 2017 - 20:58

» Un achat récent sans nom, une idée ?
par claire Lun 16 Oct 2017 - 20:40

» Cephalotus follicularis
par neira Lun 16 Oct 2017 - 13:11

» Fockea edulis.
par neira Lun 16 Oct 2017 - 8:10

» Salvia guaranitica ? Demande d'identification
par tragus Lun 16 Oct 2017 - 8:02

» ID 2 Encore un caudiforme ? Résolu Brachychiton populneus
par Nessy Lun 16 Oct 2017 - 7:14

» Cyphostemma laza
par Baobab Dim 15 Oct 2017 - 21:31

» Cattleya Holdenii et Cattleya x
par Chris31370 Dim 15 Oct 2017 - 20:04

» Tylecodon wallichii
par -David- Dim 15 Oct 2017 - 19:27

» Fockea multiflora
par neira Dim 15 Oct 2017 - 16:06

» Diospyros kaki - plaqueminier
par Analluba Dim 15 Oct 2017 - 10:35

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 4
par benji Dim 15 Oct 2017 - 10:15

» Jatropha podagrica - Devinette trouvée : qu'est-ce qui pousse dans ce pot ?
par tragus Dim 15 Oct 2017 - 8:58

» Geranium maderense - géranium de Madère
par Dheeva Sam 14 Oct 2017 - 16:29

» Polypodium groupe vulgare - polypode commun
par neira Sam 14 Oct 2017 - 8:48

» Tetrapanax papyrifera
par tragus Sam 14 Oct 2017 - 8:31

» Erythrina x bidwillii
par claire Ven 13 Oct 2017 - 20:59

» Passiflora murucuja
par cugandense Ven 13 Oct 2017 - 18:23

» Salvia chamaedryoides
par tragus Ven 13 Oct 2017 - 10:13

» Brachychiton rupestris
par tragus Ven 13 Oct 2017 - 10:11

» Un arbre ou arbuste gélif ? Résolu Brachychiton rupestris
par Nessy Ven 13 Oct 2017 - 9:14

» Opuntia stricta
par neira Ven 13 Oct 2017 - 7:38

» Cymbidium hybride
par PierredeSFA Jeu 12 Oct 2017 - 22:56

» Sedum 'Rubrotinctum'
par tragus Jeu 12 Oct 2017 - 18:59

» Gynostemma pentaphyllum - thé de l'immortalité
par tragus Jeu 12 Oct 2017 - 17:58

» Culture des Cattleyas en appartement
par Chris31370 Mer 11 Oct 2017 - 20:56

» Miltonia candida var grandiflora
par neira Mer 11 Oct 2017 - 20:01

» Platycerium - le genre - fougère épiphyte
par tragus Mer 11 Oct 2017 - 19:04

» Dracaena draco
par tragus Mer 11 Oct 2017 - 18:58

» devinette du lundi ( de Médoc 33) Colletia ulicina, Embothrium coccineum, Clathrus ruber
par Vincent24 Mer 11 Oct 2017 - 14:56

» Zanthoxylum americanum
par neira Mer 11 Oct 2017 - 5:26

» Cuphea - le genre
par tragus Mar 10 Oct 2017 - 9:31

» Yucca gloriosa
par tragus Mar 10 Oct 2017 - 7:03

» Erodium x variabile 'Bishop's Form'
par neira Mar 10 Oct 2017 - 6:30

» Asclepias curassavica - asclépiade de Curaçao
par neira Mar 10 Oct 2017 - 6:23

» Ziziphus - les jujubiers
par neira Mar 10 Oct 2017 - 6:04

» ptite devinette du dimanche
par tragus Lun 9 Oct 2017 - 21:22

» Hoya pubicalyx
par shendia Lun 9 Oct 2017 - 17:33

» Fittonia hybrides ( albivenis x verschaffeltii)
par claire Lun 9 Oct 2017 - 10:42

» Iris Marinella - Ferdinand Cayeux 1937
par dijiris Lun 9 Oct 2017 - 9:16

» Dorstenia foetida
par jeff72 Lun 9 Oct 2017 - 8:54

» Ophtalmophyllum sp.
par tragus Lun 9 Oct 2017 - 8:25

» Clivia miniata
par neira Lun 9 Oct 2017 - 7:11

» Bestioles indésirables sur mon salix
par neira Dim 8 Oct 2017 - 19:55

» Identification
par Flora Dim 8 Oct 2017 - 8:52


Rénovation/construction d'un bassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Jeu 18 Aoû 2016 - 11:00

Bonjour,

voici une de mes réalisation effectuée en 2010 que je vais distiller sur plusieurs posts comme j'ai procédé pour ma serre.

Il s'agit de la rénovation complète d'un bassin que j'avais réalisé il y a 25 ans. J'y ai acquis une certaine expérience due à mes nombreuses erreurs...

Entre temps, je suis allé visiter plusieurs sites comportant des bassins pour comprendre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Celui qui m'a le plus marqué est l'Alhambra de Grenade qui est pour moi le summum de l'art en matière de gestion de l'eau d'agrément.

Dans ce premier post, quelques prises de position sur ce qu'il faut faire. Nous sommes sur un forum, ce que je dis est discutable et bien sûr contestable...

- Tout d'abord, ne pas tenter d'imiter la nature sauf si l'on est soi-même paysagiste ou que l'on peut engager un paysagiste, que l'on possède de l'eau courante, de l'espace. Un petit bassin cimenté ou bordé de pierre régulières, un vieux lavoir ont plus de cachet qu'un trou couvert d'une bâche plus ou moins visible bordée de cailloux plus où moins mis à la va-vite. Le tout devant ressembler à une mare. On voit nombre de réalisations de cette sorte.

- Ne pas faire trop petit ou dans ce cas se limiter à l'utilisation d'un cuveau, d'un tonneau, etc.

- Assurer au moins 70 cm de profondeur, 90 à 100 cm est un excellent choix. Les bassins de l'Alhambra sont propres même si le débit d'eau est faible. Cette propreté est due en partie à la profondeur importante des bassins.
Cette profondeur a trois vertus : d'une part, avoir l'impression de profondeur insondable participe au mystère du bassin. Beaucoup de mes amis me demandent : " c'est profond ?". D'autre part, l'eau restera toujours fraiche car elle se stratifiera en été assurant un peu de fraicheur aux poissons. Le développement des algues sera plus limité.
Enfin, les poissons seront plus heureux dans 10 mètres cube d'eau que dans un seul.

- Ne pas être pressé. Souvent, le début commence bien puis la lassitude et la fatigue du terrassement amène à se dire que c'est bien assez profond. Puis quand l'excavation est terminée, on se précipite pour mettre la bâche n'importe comment, avec ses cailloux de bordure et vite on met l'eau pour faire plaisir à son rejeton qui demande un bassin avec des poissons depuis des mois.

- Enfin, on réfléchit longuement à l'emplacement du bassin, d'une part, le terrain doit être plat. S'il ne l'est pas, surtout ne pas utiliser la terre d'excavation extraite sur la partie haute pour relever la partie basse. Même avec un bon tassement, cette partie meuble, sous le poids de l'eau descendra au fil des années de quelques cm donnant un bassin en pente.

- Toujours concernant l'emplacement, surtout ne jamais installer le bassin sous un arbre ou dans une zone propice à l'accumulation des feuilles. Si l'on choisit le plein soleil, un système d'épuration sera nécessaire dans les zones où les températures estivales flirtent avec les 30 degrés. Sinon, dans les zones franchement à l'ombre, savoir que les nénuphars fleuriront mal. Il faut avoir ces choses en tête.

- Enfin, avoir sous la main, une arrivée d'eau facile et une source de tension ; En été, une bise durant deux ou trois jours évapore plusieurs cm. Donc des apports d'eau sont toujours nécessaires (sauf si lo'n possède une source d'eau courante). Quand à l’électricité, elle est nécessaire si l'on installe une station d'épuration de l'eau du bassin.

Là, on peut y aller, sinon ce sont déboires, corvées et échecs. Le bassin, finira comme celui ci-dessous en marigot dans lequel un jour d'été on découvrira une eau brune et des poissons morts par dizaines. Ce bassin c’était le mien, trop peu profond, légèrement en pente (voir ci-dessus) avec des nénuphars énormes, inadaptés à la taille du bassin et un système d'épuration pas cher et pas efficace. Je voulais un bassin miroir, ce fut un vrai échec, l'herbe tondue tombant dans l'eau m'obligeant à nettoyer à chaque tonte la surface de l'eau.



D'où ma décision de tout refaire

J'oubliais, il y a sur ce site une belle réalisation de bassin par ptivince45.

à +

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cugandense le Jeu 18 Aoû 2016 - 14:39

Alors là, tu tombes bien Cortejuan Very Happy C'est un de mes projets pour cet automne: un bassin bétonné sur (j'espère ) 80 cm de profondeur.

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9039
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Jeu 18 Aoû 2016 - 15:48

Bon voilà la suite...

Le projet :

Bassin de 4,3 x3,4 m de côté sur 90 cm de profondeur sans pallier. Les parois en terre aménagée (voir plus loin) recouvertes d'un fort géotextile, spécial bassin  (400 gr m2 anti poinçonnage)) et d'une bâche en EPDM de 1mm d'épaisseur ( sigle de éthylène-propylène-diène monomère) sorte de caoutchouc synthétique dont sont faits les pneus de voiture. Matériau insensible au UV quasiment indestructible, élastique mais à fort pouvoir rétractant au fil du temps (pas gênant dans un bassin où la pression d'eau maintient le matériau). Très simple à réparer (comme une chambre à air de vélo) bien meilleur que le PVC qui est sensible aux UV malgré les traitements et qui peut rejeter du chlore.

Le fond sera plat, plus de pallier comme dans l'ancien bassin, la margelle (sous la bâche) sera cimentée afin d'assurer une parfaite planéité et horizontalité. Une fois le géotextile puis la bâche posés, les plis effectués, la margelle sera recouverte de dalles de qualité (épaisses, solides et traitées antimousse) simplement posées sans joint (attention d'adapter les dimensions aux caractéristiques des dalles. Cette solution permet de retirer si nécessaire les dalles pour les nettoyer, ôter les plantes qui se sont faufilées dessous. La solution d'une pose sur ciment-colle, retenue au départ, a donc été abandonnée. 

Point important, si le géotextile s'arrête sur le bord extérieur de la margelle, la bâche doit dépasser et remonter de l'autre côté des dalles. Donc, on posera le géotextile, on le rabattra sur la margelle.

Donc, attention dans le dimensionnement des films géotextiles et bâche prévoir large en mesurant avec soin.

Le géotextile sera découpé au cutter sur le bord extérieur de la margelle. La bâche EPDM sera posée, l'eau introduite jusqu'aux trois-quarts, les dalles seront posées sur la bâche (le géotextile par sa souplesse évitera d'éventuel poinçonnements) la terre sera répartie jusqu'au niveau supérieur des dalles après avoir pris soin de relever l'EPDM verticalement contre les dalles. J'expliquerai plus loin pourquoi. Quant tout est fait, on découpe au ciseau l'EPDM qui dépasse entre dalle et terre.

J'oubliais : deux passages de fils et de tuyaux sont ménagés dans la bâche et dans la margelle en ciment pour d'éventuelles arrivées de source d'électricité ou d'eau.

Tout ça sera visible dans la suite.

Pour ce post, je me limite au vidage du vieux bassin :

En premier lieu, vidange du bassin, retrait des plantes et des poissons. Ceux-ci, de simples poissons rouges survivants et des shubunkins sont placés dans une piscine enfant acheté pour l'occasion.



Première opération, retrait et nettoyage de la pompe assurant le transfert de l'eau vers le bac de décantation;



Retrait des nénuphars aux énormes rhizomes qui occupaient l'ensemble du fond du bassin. Mauvais choix. Il faut des nénuphars à faible développement. Il y a de très bons hybrideurs en France et un choix énorme.



Vidange du bassin avec un simple vide-cave. Pas cher et bien plus pratique qu'une vraie pompe à eau électrique qui risque d'être endommagée par la vase et les nombreux débris.



Retrait de la vieille bâche en PVC. elle sera recyclée dans la serre prévue au voisinage mais pas encore montée.

A noter que malgré une épaisseur confortable (0.5mm) un pied de bambou l'avait transpercé. Il a été responsable de la catastrophe annoncée par baisse de niveau et échauffement de l'eau.

A noter également, la présence de sac d'engrais tapissant le fond du bassin et protégeant du poinçonnage. Le matériau est du polyéthylène indestructible (demander aux tortues et aux dauphins) à l'époque, facile à trouver auprès des agriculteurs du  coin...

As soon as possible the next part.

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Sam 3 Sep 2016 - 15:46

Bonjour,

la suite...

Voici le fond du bassin. Il était recouvert d'une couche de mortier très maigre dont le but était de dissuader les campagnols et autres bestiaux de percer le liner. On note des racines courant sur tout le fond. Il s'agit de racines de diospyros lotus sur lequel est greffé un de mes kakis. Vraie calamité.



Après avoir coupé à la meuleuse la couche de ciment pour ne laisser que le pourtour, j'ai attaqué le creusement du nouveau bassin.




Au fur et à mesure du déblaiement, la terre est tamisée, les cailloux d'un côté, la terre de l'autre, au cas où l'on trouverait un trésor... C'est ainsi que j'ai découvert une zone de faible épaisseur, plutôt sableuse et couverte de plusieurs tessons de poterie. J'ai ainsi reconstitué presque intégralement une jatte non datée (peut-être 16ième siècle ou plus ancienne) faite par colombinage.

 La terre sera recyclée dans le jardin et surtout autour du nouveau bassin pour rectifier les surfaces.



Là on a bien avancé. Le fond est plat, on est 90 cm sous la surface du sol.



Pour durcir le sol, j'utilise la méthode TGV. La terre est arrosée avec une solution de plâtre, où, saupoudrée de plâtre puis arrosée. TGV parce que c'est ainsi que procède RFF quand il tombe sur des sols meubles, il consolide au plâtre. Des malins les poseurs de rails...

La margelle originellement en pierre jointoyées est remise parfaitement de niveau avec une couche de mortier. On en profite pour ménager une ouverture par où passeront les entrées et sortie d'eau (vers le système de filtrage placée dans la serre encore absente et les câbles électriques (pompe entre autres)).




C'est tout pour cette fois.

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  neira le Sam 3 Sep 2016 - 18:46

Les travaux d'Hercule !! je suis impressionnée qu'on puisse s'attaquer à de tels travaux et admirative une fois de plus de ta prévoyance ... on voit que tout est calculé , recyclé
Et merci pour toutes les astuces que tu donnes

J'ai une question: je note une allusion à l'action du mortier sur les campagnols
Est-ce à dire que les campagnol n'aiment pas la nature du matériaux , ou est-ce une question de granulométrie
ça m'intéresse de savoir si ça a un effet répulsif
avatar
neira
Magic'B

Messages : 36450
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Lun 5 Sep 2016 - 11:31

Et c'est reparti.

Concernant les tolérances, peu importe si le fond n'est pas parfait dans son horizontalité, les poissons et les nénuphars s'en accommoderont. Par contre, il faut enlever tous les petits cailloux coupants car même si l'on utilise un bon feutre de protection, il y aura risque de poinçonnage, le jour où il faudra descendre dans le bassin.

Par contre, concernant la margelle, l'horizontalité doit être parfaite, c'est-à-dire que l'erreur doit se compter en millimètres car l'eau en pente n'existe pas... Pour réussir, utiliser la technique du poquet : on prépare une brouette de mortier (sable + ciment). On place des poquets tous les 2 ou 3 mètres et avec une règle en alu on peaufine l’horizontalité. Quand c'est presque pris (dur mais encore friable) on comble et avec la règle on égalise.

Voici le résultat avec gros plan sur les entrées-sorties. on distingue la couleur plus claire des poquets.






Avant d'aller plus loin, on récupère la terre tamisée que l'on étale pour avoir une surface la plus plane possible. Pourquoi le faire maintenant ? En fait, comme on va aller et venir sur le sol, les passages répétés vont damer le sol  et ainsi, cela évitera que dans les semaines qui suivent on s'aperçoivent que le sol autour du bassin se tasse et oblige à recharger la zone. Donc marchons, marchons et damons.

Voilà la partie maçonnerie est terminée et le sol est bien plan et horizontal. Il faut attaquer la pose du liner.

Comme je suis un anxieux, j'ai couvert le fond de sacs d'engrais récupérés chez un cultivateur. Ils sont en polyéthylène épais, quasiment indestructible et vrai fléau en mer. Ici pas de problème, la mer s'est retirée il y a quelques millions d'années.



La phase suivante est l'installation d'un feutre géotextile mais attention, ce feutre n'a rien à voir avec ce que l'on trouve en jardinerie, il est spécifique à cet usage et doit être acheté chez un spécialiste en création de bassin. C'est très épais, quasiment non "perçable" même avec un objet pointu. C'est d'ailleurs dur à couper. Voici le produit :



Il est vendu en bandes. Il suffit de superposer d'au moins 50 cm les bandes pour bien protéger le liner.

Maintenant concernant le type de liner, j'en ai parlé au début de ce fil. Le meilleur est le EPDM, caoutchouc synthétique. insensible aux UV, facile à réparer, il ne rejette pas de solvants (il est à la base de la gomme des pneus de voiture). Seul inconvénient, il a tendance à se rétracter au cours du temps donc ne pas prévoir trop court.

Voici le produit tel que livré par le vendeur :



bientôt la suite

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Mar 6 Sep 2016 - 16:17

Un moment de libre I go on...

Donc, on choisit son type de liner et on le déroule sur l'excavation. Attention c'est lourd, il faut être plusieurs.
Comme on le constate c'est très souple et facile à défroisser. Les coins sont (soigneusement ?) repliés. ce n'est que question d'esthétique.



Avant de verser l'eau on aménage le fond. Celui-ci sera équipé de deux pneus (marque au choix) soigneusement lavés et recouverts d'un plateau composé de planches de bois imputrescibles. J'ai choisi du maçaranduba, bois exotique brésilien de récupération classé 5, il est réellement quasi imputrescible et sa densité est supérieure à l'eau donc il ne flotte pas. Ce dispositif fournira une cache aux poissons surtout durant les longs mois d'hiver. Les pneus éviteront l'effet de poinçonnage d'un matériau comme l'aggloméré, la brique et même le bois. De plus, les pneus seront aussi de très bonnes cachettes pour les poissons.

La plate-forme supportera soit la pompe (comme ici au début de l'installation) ou les conteneurs de nénuphars et lotus (l'année suivante.




Puis on verse 10 cm d'eau pour le positionner correctement et enlever le maximum de plis. Ah fil du temps, le liner va se rétracter et une bonne partie des plis va disparaître.

Voilà on met l'eau :



On y est presque ...



J'oubliais, vous noterez que le feutre géotextile recouvre la margelle. Il protégera le liner situé sous les dalles de finition car celles-ci seront "marchantes"

Dans le prochain post je traiterai de la solution retenue pour la finition du bassin.

A bientôt

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  pamina le Mar 6 Sep 2016 - 21:10

Comme toujours, je me régale. bounce
Je ne crois pas que j'aurai un jour l'occasion d'avoir un si beau et grand bassin, mais un tout petit, j'espère...


En attendant, si je compare au mini bricolage que j'ai fait aujourd'hui...

_________________
L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai.
pamina : galerie 1 - galerie 2
Répertoire général des plantes traitées sur FJpower
avatar
pamina
administratopathe heuristique

Messages : 9860
Date d'inscription : 23/09/2010
Région : Garden à moi (13)
Activités : master infiltration
Humeur : explosée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  AnJo11 le Mar 6 Sep 2016 - 21:40

j'admire, j'enregistre et je ...oahh tongue
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Jeu 8 Sep 2016 - 10:58



Faudrait bien que je fasse aussi un fil sur tous mes échecs, ce serait assez divertissant...

A plus pour la suite.

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  boliviana72 le Jeu 8 Sep 2016 - 16:02

Daniel, tes réalisations m'épatent toujours !
avatar
boliviana72

Messages : 1823
Date d'inscription : 20/03/2012
Région : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Jeu 8 Sep 2016 - 16:13

Un des problèmes était la finition. J'ai opté pour des dalles épaisses en matériau très résistants à la finition soignée antimousse, ce n'est pas donné mais c'est très solide, on peut marcher dessus sans souci.

Au départ, je voulais les sceller au moyen d'un lit de ciment colle. J'ai commencé par simplement les poser sans joints et 4 ans plus tard, ils sont toujours simplement posés et c'est la bonne solution car de toute manière, la surface aurait travaillé, le ciment se serait fendillé et les herbes et fourmis se seraient installées entre les dalles. Simplement posées sur le liner, je peux les soulever, nettoyer et les replacer.  Seul inconvénient, elles peuvent bouger, poussées par les touffes d'herbes. Donc de temps en temps, je rectifie. Voilà le résultat.





On note le dépassement du géotextile et moins visible du liner. Ils sont rabattus verticalement à ras de la dalle. Cette solution a été choisie pour éviter les phénomènes de capillarité ou tout du moins les réduire : supposons que le liner s'arrête sous la dalle, l'eau au niveau des plis va remonter par capillarité entre liner et dalle et doucement vider le bassin. Laisser dépasser le liner de telle sorte qu'il soit au niveau du gazon limite fortement ce phénomène physique.

Voilà c'est presque fini. Il reste à installer le système de filtration que je décrirai dans un prochain post. Mon expérience m'a montré qu'un bassin au soleil, même suffisamment profond se trouble fortement en été à cause des algues vertes. J'ai mis du temps à solutionner le problème. Maintenant l'eau reste claire quelles que soient les conditions climatiques.

voilà une photo d'aujourd'hui, l'eau est claire et les poissons semblent plutôt heureux.



à plus

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Vincent24 le Jeu 8 Sep 2016 - 16:20

Shocked Alors là je reste admiratif !

Très classe la bordure anthracite ! Et il y a déjà les poissons et un nénuphar !!!
J'aperçois même quelques palmes pour l'ornement de la plage !
avatar
Vincent24
xériquentrotre

Messages : 5618
Date d'inscription : 30/04/2012
Région : Dordogne - Périgord noir
Humeur : flurp piti flurp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cugandense le Jeu 8 Sep 2016 - 16:42

Je suis admirative quel superbe boulot

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9039
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Cormillonne le Jeu 8 Sep 2016 - 19:12

Superbe travail tu ne veux pas venir chez moi refaire le mien oui je plaisante mais il va falloir que j'envisage la chose.
avatar
Cormillonne

Messages : 3242
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Baobab le Jeu 8 Sep 2016 - 21:26

Un super boulot, le rendu est très beau! .
avatar
Baobab

Messages : 2203
Date d'inscription : 18/12/2013
Région : Sin-le-Noble 59
Activités : Mes plantes et Animaux, Coquillages, Minéraux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Oursine des volcans le Mer 14 Sep 2016 - 11:10

encore une fois, chapeau ! Tout est pensé et expliqué avec soin et puis le résultat est vraiment très classe
Merci pour ce super reportage Very Happy
avatar
Oursine des volcans

Messages : 3824
Date d'inscription : 01/10/2012
Région : là-haut, sur la montagne... (63)
Humeur : à petites feuilles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Mer 14 Sep 2016 - 18:53

Merci, merci pour ces commentaires, mon souhait est d'aider même modestement ceux qui ont en tête de créer un bassin.

Voici la suite oui car ce n'est pas fini !

Maintenant il faut gérer l'apport d'eau.  J'ai opté, comme pour mon premier bassin, pour la récupération des eaux pluviales avec en cas de manque en été, l'usage de l'eau de mon puits.

J'ai donc fait installer lors de la rénovation du toit de ma grange, une fontaine sur le tuyau de descente. l'eau ainsi récupérée est mise à décanter dans un grand bac, en fait un regard en ciment utilisé en voirie. L'eau est utilisée pour arroser le jardin et le trop-plein est dirigé vers le bassin. Ainsi, grâce au décantage et à un petit grillage placé à l'entrée j'ai très peu de détritus allant dans le bassin. Le bac est partiellement couvert de manière à éviter aux moustiques de venir y pondre (quoique les poissons se chargeraient de faire le ménage à la première pluie).

Voilà quelques photos résumant la chose.


Vue de l'ensemble


Vue de la fontaine


Vue du bac ouvert. On distingue à droite, le trop plein qui récupère l'eau en surface. Les tuyaux sont en pvc.


Sortie du trop-plein et départ via un regard vers le bassin.


Arrivée (discrète) dans le bassin sous le déversoir. Le tuyau inélégant n'a rien avoir avec l'arrivée d'eau (il faudra que je camoufle ça) il alimente une petite fontaine.

Et quant il pleut beaucoup où est le trop-plein du bassin ?
Il n'y en a pas, l'eau déborde tout simplement en passant sous les dalles entourant le bassin. Je n'ai jamais eu de problème avec cette approche simpliste. Mais au risque de me répéter, l'horizontalité parfaite du bassin est une nécessité, de la sorte le bassin déborde de manière uniforme sans création de ravines.

Voilà.

Encore un mot concernant le bac.

Il est vieux (30 ans) moussu et plus très beau. Pour créer quelque chose qui ait de l'allure, on mélange un tiers de sable fin, un tiers de tourbe blonde et un sixième de ciment blanc et un sixième  de chaux hydraulique.

On mouille soigneusement le bac mis en place, on fait un mortier  crémeux et on étale à la main en donnant l'impression que c'est une pierre naturelle. Le ciment donnera la dureté, la chaux la souplesse et le côté accrochant. Au fil du temps, la tourbe va disparaître laissant une multitude de pores donnant l'impression d'une pierre vieillie par les ans.

J'ai fait ça il y a longtemps mais je n'ai pas mis assez de matière donc le résultat est assez raté mais bon, comme le bac remplit parfaitement sa fonction malgré les fêlures dues aux gels hivernaux et les rapiéçages, je le garde encore une cinquantaine d'années. Après, je verrai.

A plus pour causer de l'assainissement de l'eau

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Lun 19 Sep 2016 - 18:24

Voici la suite...

Un bassin sans filtration c'est un cloaque sauf si sa surface est telle qu'un équilibre biologique peut s'y installer.

Donc en général il faut filtrer.

Il y a deux solutions :

- soit on utilise la filtration naturelle en utilisant des plantes de berge semi-aquatiques et aquatiques,
- soit on utilise une station de filtration.

Dans le premier cas, les plantes peuvent devenir vite envahissante, transformant le petit bassin en mare saturée de plantes. C'est ce que l'on voit souvent dans les réalisations. L'eau est claire mais les poissons ont peu de possibilités pour s'ébattre. De plus, les plantes consomment de l'oxygène. En fin de nuit en été on peut ainsi retrouver les poissons le ventre en l'air littéralement asphyxiés.

Toujours dans ce cas, le rêve d'un bassin arabo-andalou, miroir d'eau est impossible.

Enfin, il faudra régulièrement supprimer des plantes car en été l'extension peut être fulgurante.

Les plantes que j'affectionne sont les cératophylles, les myriophylles, les jacinthes d'eau, en fait nombre de plantes à forte croissance. Elles utilisent les mêmes niches que les algues et les privent ainsi de nourriture.


Cératophylles et jacinthes d'eau. Les premières ne sont pas broutées par les poissons, les racines des secondes sont souvent broutées en particulier par les carpes.  Excellents support pour les œufs des poissons.

L'autre solution est une filtration. Il existe une multitude de solutions :

- Filtration UV complément souvent indispensable pour tuer les algues avant filtration
- filtration mécanique. Fonctionne par tous les temps, doit être nettoyé souvent
- filtration biologique. Efficace seulement au-dessus de 15 degrés
- mix des deux
- filtration gravitationnelle (par écoulement). Doit être au dessus du niveau du bassin. Donc inesthétique si aucun moyen de le camoufler
-  filtration sous pression... Peut être enterré.

Bref on a le choix.

J'ai opté pour une filtration mixte, mécanique et biologique et gravitationnelle en utilisant le dispositif suivant composé de trois cuves vidangeables  protégées à l'intérieur de la serre et donc bénéficiant de températures toujours clémentes:



La gaine blanche protège les robinets de vidange.

Le processus est le suivant : l'eau, poussée par la pompe immergée est dirigée dans le cylindre noir contenant une lampe UV protégée par un tube de quartz transparent aux UV. Le flux est dirigé dans le premier bac qui contient des brosses (écouvillons) qui retiennent les grosses impuretés. Le vortex créé aère l'eau.


On distingue les brosses disposées verticalement

Le trop-plein du bac 1 se déverse dans le bac deux mais celui-ci est équipé d'un deuxième bac qui l'épouse partiellement et dont le fond est équipé d'une grille. L'eau remonte donc par le fond du bac, traversant des blocs de mousse spéciale (tapis japonais) pour aller se déverser dans le bac 3. Celui-ci est aussi équipé d'un second bac équipé d'une grille  dans le fond. Dans ce bac sont disposée des pièces en plastique (tubes, étoiles, bouts de gaines etc.) puis dans un sac des zéolithes ou/et de la pouzzolane. L'eau le traverse donc aussi par le fond, remonte et se déverse dans  le tuyau de retour dans le bassin. Ouf c'est dur à décrire...



On distingue dans le bac à gauche (le bac 2) les mousses bleues



Le mécanisme est le suivant :

L'eau contenant les impuretés et les algues tuées par les UV traverse la mousse. Celle-ci fixe par sa structure les bactéries aérobies (qui ont besoin d'oxygène pour vivre). Comme l'eau provient du bassin et qu'elle est aérée par la projection dans le bac 1 elle est riche en oxygène. Les bactéries aérobies vont donc dégrader les composés ammoniaqués (contenant N et H) et les composés nitrités (contenant N, H et un peu d'oxygène) en nitrates (contenant beaucoup plus d'oxygène). Les composants carbonés sont eux transformés en CO2. On pourrait s'arrêter là. L'eau est claire car les nitrates sont généralement très solubles dans l'eau. Mais, dans ce cas, on rejetterait dans le bassin une eau bien nitratée. Demandez aux bretons ce qu'ils pensent des nitrates et des algues vertes...

Donc, il faut une nouvelle étape de filtration : c'est le rôle du bac 3.
Comme les bactéries ont boulotté les algues en utilisant l'oxygène présent pour créer les nitrates nitrates (ça s'appelle une oxydation), l'eau qui arrive dans le bac 3 est peu oxygénée. Elle traverse alors de nouveaux matériaux capables de fixer les bactéries, les bouts de plastique, les zoolithes, la pouzzolane. Comme il y a un manque d'oxygène, seules les bactéries anaérobies (capables de vivre sans oxygène libre) sont capables de se développer. Comme l'oxygène est vital à la vie elles vont boulotter les nitrates en leur prélevant ce qui leur manque, l'oxygène (ça s'appelle une réduction en chimie). Il en sortira alors de l'azote gazeux et de l'eau pure.

C'est pas beau la vie ?

Bref ça marche très bien, l'eau est claire mais tous les composants sont essentiels, lampe UV, aération et filtration dans le bac 1, filtrations aérobie et anaérobie dans les bacs 2 et 3.

Pour conclure, un mot sur la pompe, l'idéal est de pomper à la fois au fond (eau peu oxygénée contenant des composants ammoniaqués et nitrités) et en surface (eau oxygénée et riches en débris flottants). Un écumeur est donc presque indispensable comme sur la photo ci-dessous :




J'arrive au bout du bout... et félicitation à ceux qui auront eu le courage de tout lire.


.

cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Oursine des volcans le Lun 19 Sep 2016 - 19:27

Encore une fois : merci.
C'est clair et précis, très utile pour tous ceux qui ont envie de se lancer.

Pour ta cuve recouverte de mousse, je me permet de suggérer une idée. Si le support pas très jojo est placé dans un coin adapté à la mousse, il est possible d'accélérer les choses et d'offrir plus rapidement au pot ou au mur etc... un revêtement en mousse.
On le fait pour certains bonsaï et même pour les graffiti en mousse (plus d'info -ici-, -là- ou encore ).
Même si je trouve la "peinture" en mousse potentiellement très jolie, je n'ai pas (encore) testé. En revanche, sur les pots et autres surfaces planes, c'est d'une simplicité enfantine  Very Happy
avatar
Oursine des volcans

Messages : 3824
Date d'inscription : 01/10/2012
Région : là-haut, sur la montagne... (63)
Humeur : à petites feuilles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  neira le Lun 19 Sep 2016 - 20:18

le système de filtration est vraiment très élaboré ; je reconnais certaines choses que j'ai utilisé autrefois en aquariophilie , avec la collaboration des bactéries indispensables , mais à une toute petite échelle

Encore merci à toi pour ce magnifique exposé !!
avatar
neira
Magic'B

Messages : 36450
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  cortejuan le Lun 19 Sep 2016 - 20:26

Merci pour vos commentaires et pour votre courage de lire ma prose.

Pour répondre à oursine, en fait le but du revêtement tourbe-ciment était en plus de l'aspect esthétique d'offrir un support à la mousse.

Tiens, tes conseils m'incitent à m'y remettre et de rhabiller mon cuveau de manière plus esthétique. J'ai quelques idées.

Je vous tiens au courant


cortejuan

Messages : 1239
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  nono80 le Lun 19 Sep 2016 - 20:49

une filtration au point avec un détail des plus minutieux, bravo, chez moi j'ai supprimé la filtration trop d'entretien et surtout trop cher, mais bon sa se passe assez bien au plus chaud de l'été juste l'eau un peu verte, sa protège les carpes du héron
avatar
nono80

Messages : 317
Date d'inscription : 06/03/2013
Région : sud d'Amiens, Creuse
Activités : retraité
Humeur : mauvaise après 8 jours sans soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rénovation/construction d'un bassin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum