Derniers sujets
» Xanthosoma sagittifolium
par neira Aujourd'hui à 15:36

» Identification yucca
par benji Aujourd'hui à 14:58

» Premiers trésors de 2018
par benji Aujourd'hui à 12:10

» Proteaceae - questions et conseils
par claire Aujourd'hui à 11:55

» Premier crocus....
par claire Aujourd'hui à 11:43

» Bilbergia Zebrina
par Rémi44 Aujourd'hui à 10:58

» Mon (tout) petit jardin en mode tropical
par Rémi44 Aujourd'hui à 10:17

» Impatiens 'Goutte de Sang' - Marie-Louise buveuse d'eau
par Rémi44 Aujourd'hui à 10:09

» Fatsia japonica - fatsia du japon
par tragus Aujourd'hui à 9:32

» Un tunnel au potager
par Analluba Hier à 21:42

» Tillandsia cyanea
par Rémi44 Hier à 9:45

» Musa acuminata 'Dwarf Cavendish'
par neira Hier à 8:49

» Salvia - les floraisons du moment
par neira Hier à 8:47

» Encore deux inconnues - Glebionis segetum et ?
par tragus Hier à 7:32

» Qui suis-je ? : Columnea sanguinea
par Minique Hier à 7:20

» Aeonium arboreum 'Zwartkop'
par Flora Jeu 18 Jan 2018 - 20:25

» Catopsis morreniana
par tragus Jeu 18 Jan 2018 - 20:07

» Furcraea parmentieri -[identification]
par tragus Jeu 18 Jan 2018 - 20:01

» Identification Salvia
par Analluba Jeu 18 Jan 2018 - 19:16

» Tillandsia - le genre
par Flora Jeu 18 Jan 2018 - 17:43

» plantes myrmécophiles
par claire Jeu 18 Jan 2018 - 10:53

» Myrmecodia beccari
par claire Jeu 18 Jan 2018 - 10:16

» Devinettes des Pays-Bas (trouvées)
par dijiris Jeu 18 Jan 2018 - 8:02

» Crassula orbicularis var. orbicularis
par tragus Jeu 18 Jan 2018 - 7:38

» Yucca elephantipes
par tragus Jeu 18 Jan 2018 - 7:32

» Le MOOC bota sur Telabotanica
par cugandense Jeu 18 Jan 2018 - 7:04

» Identification Aloe
par neira Jeu 18 Jan 2018 - 5:03

» Passiflora x 'Lavender Lady'
par jeyssi Jeu 18 Jan 2018 - 0:24

» Ceratonia siliqua - caroubier
par Analluba Mer 17 Jan 2018 - 21:45

» Rusticité de Passiflora insignis
par ptivince45 Mer 17 Jan 2018 - 19:39

» Grevillea johnsonii
par medoc33 Mer 17 Jan 2018 - 19:37

» Devinette italienne
par Minique Mer 17 Jan 2018 - 18:46

» Sorbus domestica - cormier
par Analluba Mer 17 Jan 2018 - 9:01

» Kleinia neriifolia (= Senecio kleinia)
par tragus Mer 17 Jan 2018 - 8:01

» Asparagus setaceus (= Asparagus plumosus)
par tragus Mar 16 Jan 2018 - 18:52

» Hosting pics
par lafutaie Mar 16 Jan 2018 - 9:42

» Aeonium arboreum
par tragus Mar 16 Jan 2018 - 7:52

» Ceratotheca triloba
par benji Lun 15 Jan 2018 - 18:42

» Un Metrosideros en deux parties, que faire maintenant ?
par tragus Lun 15 Jan 2018 - 18:40

» Oiseau à Identifier
par benji Lun 15 Jan 2018 - 18:25

» Aspidistra elatior - aspidistra élevé
par Vincent24 Lun 15 Jan 2018 - 10:18

» Chamaerops humilis
par Vincent24 Lun 15 Jan 2018 - 9:38

» Opuntia engelmannii f. linguiformis
par tragus Lun 15 Jan 2018 - 7:43

» Helleborus argutifolius - hellébore de Corse
par tragus Lun 15 Jan 2018 - 7:42

» Araucaria heterophylla , pin de Norfolk
par neira Lun 15 Jan 2018 - 6:40

» Brachychiton discolor
par neira Lun 15 Jan 2018 - 6:34

» Champignons de saison - 2018
par neira Lun 15 Jan 2018 - 4:25

» Cotinus coggygria
par Régis Dim 14 Jan 2018 - 6:47

» Rohdea japonica - rohdée du Japon
par Gaëtan Sam 13 Jan 2018 - 11:53

» Problèmes d'affichage des images : IMPORTANT
par Cormillonne Sam 13 Jan 2018 - 11:03

» Opuntia stricta
par neira Ven 12 Jan 2018 - 20:16

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 4
par tragus Ven 12 Jan 2018 - 19:01

» Disocactus phyllanthoides - cactus-orchidée
par neira Ven 12 Jan 2018 - 18:05

» Chats
par neira Ven 12 Jan 2018 - 9:59

» Tillandsia bergeri
par tragus Ven 12 Jan 2018 - 7:56

» Crassula muscosa
par Baobab Jeu 11 Jan 2018 - 18:20

» Tradescantia pallida ..... ou pas ?
par Rémi44 Jeu 11 Jan 2018 - 18:02

» Sedum morganianum
par tragus Jeu 11 Jan 2018 - 17:43

» Senecio angulatus
par neira Jeu 11 Jan 2018 - 12:02

» Solidago rugosa [identification]
par dijiris Jeu 11 Jan 2018 - 8:03

» Sedum burrito
par neira Jeu 11 Jan 2018 - 5:22

» Pistacia lentiscus - pistachier lentisque
par claire Mer 10 Jan 2018 - 22:43

» Macadamia integrifolia - [identification]
par KAWAN Mar 9 Jan 2018 - 18:25

» Iris 'Eternal Bliss' - Byers 1987
par Flora Mar 9 Jan 2018 - 18:02

» Mon Jardinet
par Aurore91 Mar 9 Jan 2018 - 15:17

» Iris confusa
par Rémi44 Mar 9 Jan 2018 - 14:34

» les 8 pattes - araignées et compagnie
par Aurore91 Mar 9 Jan 2018 - 7:32

» Tillandsia velutina
par cugandense Lun 8 Jan 2018 - 6:45

» Artemisia lactiflora 'Elfeinben' - [identification]
par dijiris Lun 8 Jan 2018 - 6:44

» Ipomoea alba - fleur de lune
par ptivince45 Dim 7 Jan 2018 - 21:21

» Sedum 'Golden Glow' ?
par tragus Dim 7 Jan 2018 - 20:09

» Devinette Hylandia dockrillii (trouvée par Kawan et confirmée par Robert)
par neira Dim 7 Jan 2018 - 11:48

» Metrosideros variegata ; Alyogine hakeifolia ; Muehlenbeckia complexa - Devinette d'hiver
par claire Sam 6 Jan 2018 - 14:17

» Ipomoea indica (= Ipomoea learii)
par Rémi44 Sam 6 Jan 2018 - 10:32

» Ficus elastica - caoutchouc
par Rémi44 Sam 6 Jan 2018 - 10:27

» ma serre bois : retours d'expérience et projet
par eric13 Jeu 4 Jan 2018 - 20:35

» Pachypodium lamerei
par eric13 Jeu 4 Jan 2018 - 18:04

» Conseils pour iris nains
par Lili Mer 3 Jan 2018 - 18:45

» Sedum dasyphyllum
par tragus Mer 3 Jan 2018 - 12:40

» Diospyros kaki Saijo ?
par eric13 Mer 3 Jan 2018 - 11:35

» Solandra maxima
par Cormillonne Mer 3 Jan 2018 - 11:25

» Impatiens sodenii
par neira Mer 3 Jan 2018 - 8:16

» Identification Adromischus - espèce à confirmer
par eric13 Mar 2 Jan 2018 - 20:00

» Tillandsia flabellata
par Rémi44 Mar 2 Jan 2018 - 19:03

» Drymonia coccinea [devinette trouvée]
par neira Mar 2 Jan 2018 - 15:54

» Pittosporum undulatum
par dijiris Mar 2 Jan 2018 - 13:58

» Citrons difformes
par Rémi44 Mar 2 Jan 2018 - 11:47

» Tillandsia 'Houston' 'Red Princess'
par Rémi44 Mar 2 Jan 2018 - 11:26

» Aide pour hiverner des hoyas
par Oursine des volcans Mar 2 Jan 2018 - 10:49

» Dernières fleurettes de l'année
par cugandense Lun 1 Jan 2018 - 18:15


Eucalyptus calmadulensis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eucalyptus calmadulensis

Message  Minique le Dim 14 Aoû 2016 - 21:22

Eucalyptus calmadulensis

Famille : Myrtaceae


Un arbre qui m’a fascinée à Séville avec un tronc superbe. J’en ai croisé essentiellement le long du Guadalquivir ; donc je suppose qu’il apprécie l’eau.









Dernière édition par Minique le Lun 15 Aoû 2016 - 7:53, édité 1 fois
avatar
Minique

Messages : 5524
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Dim 14 Aoû 2016 - 22:33

eucalyptus exactement, à priori gommier bleu (E. globulus)
c'est le plus planté en Espagne/Portugal, avec des avantages...et pas mal de défauts.
Son plus gros défaut est en fait d'être l'objet de monoculture intensive, comme les pins chez nous, avec plein de conséquences assez problématiques parfois (très avide en eau, acidification des sols et eaux, appauvrissement drastique de la flore des étages inférieures, inflammabilité majeure etc...
Sinon, très beaux arbre, frileux pour chez nous hors zones très douces pour cette espèce, mais d'autres sont bien plus rustiques, c'est une vaste famille...
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Lun 15 Aoû 2016 - 5:15

AnJo11 a écrit:eucalyptus exactement, à priori gommier bleu (E. globulus)

Au regard de la taille des fruits (ou des boutons floreaux?) que l'on distingue sur l'une des photos, j'opterais plutôt pour Eucalyptus calmadulensis.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  Minique le Lun 15 Aoû 2016 - 7:52

Suite à vos infos j’ai continué mes recherches. C’est bien un Eucalyptus calmadulensis. Merci à vous deux.
avatar
Minique

Messages : 5524
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Lun 15 Aoû 2016 - 10:29

gommier rouge, bravo! je n'y pensais plus à celui là...
trop gélif aussi pour mon secteur, du coup ma mémoire efface les infos non utiles... bon, il en efface aussi des biens utiles hélas... geek
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  pamina le Lun 15 Aoû 2016 - 12:18

Sujet déplacé.

_________________
L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai.
pamina : galerie 1 - galerie 2
Répertoire général des plantes traitées sur FJpower
avatar
pamina
administratopathe heuristique

Messages : 9860
Date d'inscription : 23/09/2010
Région : Garden à moi (13)
Activités : master infiltration
Humeur : explosée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  neira le Lun 15 Aoû 2016 - 12:36

les Eucalyptus ont leurs défauts , certes , mais les floraisons et les écorces .. mamamia ...
avatar
neira
Magic'B

Messages : 37095
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Mer 17 Aoû 2016 - 10:04

c'est comme pour tout, question de dosage...
Ils ont pu assainir des zones marécageuses très insalubres, et stabiliser les rives et terrains adjacents de fleuves qui peuvent voire leurs débits multipliés par 1000 en qq heures, comme en Espagne, car ils peuvent supporter des périodes d'inondation et de longs intervalles secs, et ont un enracinement puissant.
Ils peuvent aussi prospérer sur des terrains très pauvres, très acides, très superficiels, ou avec des nappes d'eau très variables, où des phénomènes de latérisation, alios ou garluche rendent compliquée la production d'autres essences forestières.
Et parfois, dans des zones semi désertiques, ce sont les seuls arbres de taille respectables qu'on peut utiliser pour les bois d'oeuvre ou de feu, et surtout comme barrière verte...
Et question production ligneuse, ils sont quasi imbattables, même face à certaines fabacées tropicales...
Mais quand on rase des millions d'ha de forêts primaires pour faire des plantations pour de la pâte à papier, on peut les maudire!

j'en ai planté quelques uns (testé beaucoup), ce sont de beaux arbres, certains ont des feuillages très parfumés qui exhalent par forte chaleur, ils poussent vite même en conditions difficiles, les feuillages sont superbes...je compte qu'à long termes, entre eux, et qq cèdres, pins parasol et abies pinsapo, ils favorisent (forcent) la croissance en hauteur des mes taillis de chêne verts, mais il ne me viendrait pas à l'idée d'en couvrir le terrain!
pas plus que de résineux, pour les mêmes raisons.
Mais c'est aussi parce que j'ai d'autres possibilités...Dans certains endroits, souvent parce que les humains ont préalablement ravagé les anciens écosystèmes, ils restent la seule possibilité de reboisement...maintenant, si c’était fait dans un processus de restauration forestière progressive, en prévoyant un remplacement graduel par d'autres espèces, ce serait positif...mais les plantations d'eucalyptus (ou de résineux) sont rarement faites dans cet esprit.
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Dim 4 Déc 2016 - 19:16

En voici un beau et pas si vieux que ça à La Crau (83).
Il est actuellement couvert de boutons floreaux, mais je ne me souviens plus quand tout ça s'épanouit.









_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  neira le Dim 4 Déc 2016 - 21:08

très beau sujet en effet Very Happy
avatar
neira
Magic'B

Messages : 37095
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  cugandense le Lun 5 Déc 2016 - 8:10

tragus a écrit:En voici un beau et pas si vieux que ça à La Crau (83)......

Pas si vieux, pas si vieux ...... ça veut dire combien d'année ? Very Happy (c'est vraiment un bel arbre !)

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9294
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Lun 5 Déc 2016 - 8:28

cugandense a écrit:
Pas si vieux, pas si vieux ...... ça veut dire combien d'année ? :

Je dirais une vingtaine d'année à tout casser, peut être moins

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Lun 5 Déc 2016 - 11:48

magnifique arbre, planté trop près du mur hélas...
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Lun 5 Déc 2016 - 13:34

AnJo11 a écrit:, planté trop près du mur hélas...

C'est un canal construit au 15eme siècle qui emmenait l'eau à Hyères... Et effectivement il est très près du mur, ce qui ne laisse pas présager un radieux avenir pour cet arbre

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  Jean06 le Lun 5 Déc 2016 - 13:46

J'ai un Eucalyptus camadulensis dans mon jardin, qui a une centaine d'année ( Planté quasi adulte en 1924 ).
Photo de mon inventaire botanique :



Comme on peut le voir, il me sert sacrément bien d'écran vis à vis de l'immeuble à côté, à l'est.
Il fait un peu râler les très rares habitants à l'année de cet immeuble, mais il était là 50 ans avant eux.
Croissance très rapide, 2 m par an.
Je le taillais tous les trois ans, et j'avais chaque fois une montagne de branche de 6 m, de quoi largement alimenter cheminée et barbecue .
Son entretien constituait plus de 10% du travail annuel du jardin .

Depuis 3 ans, il est en train de tourner de l'oeil il ne grandit plus  des cochenilles l'attaquent, signe de sa faiblesse .

Il est planté contre mon mur est, mais ses racines ne ressortent pas, comme celles d'un Pin parasol par exemple. Avant il y avait un petit ruisseau temporaire méditerranéen qui séparait les deux propriétés, mais depuis on a construit une route dessus

avatar
Jean06

Messages : 1005
Date d'inscription : 27/06/2015
Région : Roquebrune-Cap-Martin
Activités : Jardinier-Botaniste en retraite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Lun 5 Déc 2016 - 14:07

Il est beau et majestueux!
Pour ce qui est de s'en servir de bois de chauffage, c'est comme le mimosa, j'ai toujours entendu dire qu'il fallait éviter: ça flambe vite en dégageant beaucoup de chaleur au risque de détériorer les installations.
Depuis qu'il est "faible" tu ne l'élagues plus?

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Lun 5 Déc 2016 - 15:10

il doit lui manquer le petit ruisseau d'avant, même intermittent, il devait y avoir de l'eau en profondeur...
Une route de doit pas fournir le même avantage!
Des arbres adultes n'aiment pas les changement radicaux de leur milieu, qu'un arbre jeune arrive plus facilement à encaisser...
ce serait dommage si il périclitait...


Quand à l'usage en bois de chauffe, comme celui des résineux, il n'est pas du tout mauvais, il faut juste le gérer différemment de celui du chêne par exemple:
dans des poêles simples, en acier ou fonte (plus fragile) de bonne qualité, éviter un tirage démentiel, qui ferait monter la T° très haut, avec un risque de dommage, autant que le feu très réduit, qui peut encrasser plus que le même avec du feuillu, mais au fond, guère plus, si le bois est correctement sec; usage en journée et période de chauffage à tirage soutenu conseillé, utiliser les bois feuillus durs pour la nuit, la braise...
C'est par contre idéal pour les systèmes tels les poêles de masse, et certaines chaudières ayant un gros stockage tampon, les récupérateurs de chaleur...
et les fours à pain ...
Tous sont ainsi des systèmes qui valorisent bien les matières à flambée rapide.

Mais question faire fondre un poêle, le robinier, le prunelier, l'aubépine, et le buis, pour ceux que j'ai personnellement testé, c'est encore pire que le pin!

Les résineux, eucalyptus, mimosas et plein d'autres bois sont rejetés pour l'usage en chauffage, et soit finissent au mieux en déchèterie (au mieux), soit pourrissent sur place, ou sont incinérés en pure perte, ce qui bien dommage...
Moi, bien qu'ayant pas mal de stock sur pied de feuillu, je ne perds jamais l'occasion de récupérer un camion de résineux, et jadis en plaine, je ne me chauffait qu'à ça.
Petit rappel en haute montagne ou dans le grand nord, les gens ne se chauffaient qu'avec du résineux. Abondants, faciles à couper, à fendre, à manipuler, même si il en faut plus en poids par quté d'énergie produite, au final, c'est assez pratique...

Seul mise en garde: avoir des conduits d'évacuation en bon état, les T° de fumées peuvent être effectivement plus élevées, et je dirais ramoner un peu plus souvent (si bien pensé au départ, c'est facile à faire soi même, régulièrement, en plus du ramonage professionnel annuel éventuel)

Avantage actuel: les possibilité de récup restent très élevées dans ces catégories de bois, et dans certaines régions, le resteront probablement en récup de proximité de qutés dispersées... Mais ça va baisser avec l’expansion des chaufferies industrielles...
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  PierredeSFA le Lun 5 Déc 2016 - 16:03

E.camaldulensis est un des plus plantés en zone méditerranéenne douce,zones (9) 9b et 10.
Accepte les sols lourds et mouilleux. A permis d’assécher les marais en Italie et Algérie.
Voici un des plus gros de Corse, avec lequel nous avions illustré la couverture de notre revue (Plantaexotica N°11)contenant notre premier article sur les Eucalyptus.
Il se trouve au Nord de Porto-Vecchio. Le tronc fait plus de 2M de diamètre, l'arbre plus de 30m de haut. Arbre au moins centenaire. Photo Pierre Bianchi (sept 2015)
Le feuillage tourne au pourpre à partir de -6°C. Il ne supporte pas le gel au delà de -8°C à -10°C (défoliation puis mort si ce froid dure plus d'une nuit): il n'existe pas de sujet centenaire en Languedoc-Roussillon, même à Collioure.
Les hivers doux lui permettent de subsister un certain temps dans l'Hérault le Gard ou les Bouches du Rhône.
Il s'est appelé E.rostrata, nom sous lequel beaucoup de pépiniéristes et de services "Espaces-verts"l"appellent encore. Cette appelation qui n'est plus valable a le mérite d'aider à sa détermination, devant un gommier, a boutons floraux groupés par 7 à 13, et dont l'opercule est muni d'un rostre. Floraison printemps /été. Arbre très mellifère. Produit un bon bois de feu, mais son bois est peu durable sous forme de piquets.


Dernière édition par PierredeSFA le Mar 6 Déc 2016 - 10:04, édité 1 fois
avatar
PierredeSFA

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/06/2015
Région : Roussillon
Activités : Plantes exotiques, montagne, natation, apiculture.
Humeur : Grand soleil.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  cugandense le Mar 6 Déc 2016 - 6:01

Un superbe 'monstre'

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9294
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  tragus le Mar 6 Déc 2016 - 8:32

Waou!
Il est spectaculaire!
Pour ce qui est de sa résistance au froid, il est à noter qu'en cas de fort gel, il repart très facilement et vigoureusement de souche.
C'est ce qui c'est passé avec ceux de la région après les forts gels de la fin des années 80.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 15406
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  PierredeSFA le Mar 6 Déc 2016 - 10:03

C'est en effet un superbe Eucalyptus : les côtes corses sont plus douces que la plupart des côtes de l'hexagone.
Comme il se trouve au bord de la route et donc potentiellement en danger, certains amateurs de belles plantes essaient de le faire classer pour le protéger.
Oui, il repart de souche vigoureusement : les 5 E.camaldulensis qui ombrent mon parking, sont repartis du sol après 1985 ; en 1993 les troncs faisaient déjà plus de 25cm de diamètre.
C'est aussi un des rares Eucalyptus à se resemer seul en France.
avatar
PierredeSFA

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/06/2015
Région : Roussillon
Activités : Plantes exotiques, montagne, natation, apiculture.
Humeur : Grand soleil.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  AnJo11 le Mar 6 Déc 2016 - 13:21

je ne savais pas qu'il y avait un E; capable de vraiment se ressemer seul par ici...sa sensibilité au gel est donc peut être bienvenue;
En Espagne, par contre c'et courant, pour plus d'une espèce.
ceci dit, d'autres eucalyptus sont capables de le faire aussi, mais en conditions un peu particulières, après un feu, comme chez eux d'ailleurs, même un simple écobuage, sur des terrains qui leurs sont très favorables, avec aussi une bonne chaleur et un bon ensoleillement j’imagine.
Je crois que ces deux point sont les réels facteurs limitants.

Je connais bien plusieurs plantations test d'une demi douzaines de variétés/espèces au moins, dans l’Aude (sous l'égide de l'ONF je crois), dont 1 entre  St Papoul et Verdun Lauragais, et elle a subit un feu partiel, j'y ai trouvé à une époque bcp de semis spontanés, mais aucun de ceux ci n'a survécu au test 2012 chez moi...
Le sol étant constitué de graviers, galets très siliceux, reste souvent dénudé, et j'y ai repéré encore des semis récents, sans passage du feu...

Dans le même secteur, sur les anciens sites exploitation d'argile à brique du secteur, il y a eu aussi des plantations, de je ne sais pas quelle lignée, pour la production de bois.
En m'y baladant, j'ai repéré qq individus non alignés, mais pas forcément plus petits que les plus petits de ceux qui sont plantés de façon évidente et ont mal poussé, sans pouvoir dire si ce sont réellement des semis.

à Pradelles Cabardès, à 800m d'alt., sous le pic de Nore, il y en encore une, test aussi, j'y ai coupé du bois il y a des années, et fait du nettoyage par le feu.
Le garde m'a dit qu'il y a avait eu plein de levées aux emplacements brulés, mais sans aucun survivant après l'hiver.

Enfin dans l'Hérault, à Roquebrun,(dit le petit Nice de l'hérault) en amont  en fait, ont voit sur les pentes qq E. isolés de bonne taille, et pas mal de petits, qui seraient, d'après les locaux des semis spontanés (sur schiste);

J'aime bcp les eucalyptus, et j'en plante un peu sans remord car ils sont censés être incapables de se reproduire spontanément, mais ça pourrait évoluer avec des variétés plus rustiques d'une part, mais aussi la tendance au réchauffement et à la sécheresse...(bien que les eucalyptus y soient en fait assez sensibles, voire très pour bcp d'espèces). La prolifération de cette espèce serait à mon avis encore pire que celles des pins, déjà assez catastrophique je trouve...
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2359
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eucalyptus calmadulensis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum