Derniers sujets
» Brassées fleuries
par claire Hier à 23:24

» Abutilon megapotamicum
par Rémi44 Hier à 21:29

» Wisteria - les glycines
par Rémi44 Hier à 21:24

» mes pivoines arbustives de ce mois d'avril
par Flora Hier à 20:09

» Rhododendron edgeworthii
par boliviana72 Hier à 17:48

» Plantes inconnue (de moi) vue dans un cimetière
par claire Hier à 17:08

» Une saison en iris (2019)
par neira Hier à 12:40

» Passiflora caerulea
par neira Hier à 12:40

» Iris 'Sangreal' - Sass 1935
par neira Hier à 12:36

» Tillandsia cacticola
par Minique Hier à 11:20

» Euonymus alatus - fusain ailé
par LardyMum Hier à 11:03

» Trachycarpus fortunei
par Rémi44 Hier à 10:50

» Aloe grandidentata
par Flora Hier à 10:44

» Iris 'Flying Circus' - Keppel 2003
par Flora Hier à 10:17

» Taraxacum le complexe - groupe officinale - les pissenlits, dent-de-lion
par neira Hier à 7:45

» Titanotrichum oldhamii - digitale chinoise
par tragus Hier à 6:54

» Tetrapanax papyrifera
par tragus Sam 20 Avr 2019 - 19:31

» Iris 'Gypsy Boy' - Romana Blodgett 1977
par neira Sam 20 Avr 2019 - 19:11

» Iris 'Delirium' - Marky Smith 1999
par neira Sam 20 Avr 2019 - 19:10

» Anciennes coulées basaltiques
par neira Sam 20 Avr 2019 - 19:08

» Tillandsia - le genre
par Flora Sam 20 Avr 2019 - 18:09

» Setaria palmifolia - sétaire à feuilles de palmier
par neira Sam 20 Avr 2019 - 16:39

» Orchidées terrestres - Floraisons du moment 2019
par Cormillonne Sam 20 Avr 2019 - 16:05

» Iris confusa
par Rémi44 Sam 20 Avr 2019 - 15:38

» Musa basjoo - bananier du Japon
par Rémi44 Sam 20 Avr 2019 - 15:11

» Canna - le genre
par Rémi44 Sam 20 Avr 2019 - 15:00

» Aechmea recurvata
par Rémi44 Sam 20 Avr 2019 - 14:51

» Le jardin de Michou, le moulin turquois de la Martinière, 44
par Michou Sam 20 Avr 2019 - 12:25

» Camelia "Mme Marie-Jo"
par Michou Sam 20 Avr 2019 - 11:55

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 6
par cugandense Sam 20 Avr 2019 - 8:25

» promenons nous dans les bois
par tragus Sam 20 Avr 2019 - 8:07

» Bignonia capreolata
par cugandense Sam 20 Avr 2019 - 6:51

» Zygopetalum sp.
par neira Ven 19 Avr 2019 - 18:28

» Epidendrum ibaguense
par neira Ven 19 Avr 2019 - 18:26

» Billbergia nutans
par cugandense Ven 19 Avr 2019 - 7:52

» Rosa banksiae 'Lutea Plena'
par cugandense Ven 19 Avr 2019 - 7:46

» Paulownia tomentosa (= P. imperialis)
par neira Ven 19 Avr 2019 - 7:18

» Erysimum x cheiri (= Cheiranthus x cheiri) - giroflée
par neira Ven 19 Avr 2019 - 7:16

» Ballota nigra - ballote fétide, marrube noir
par tragus Jeu 18 Avr 2019 - 18:42

» La Chaîne des Puys
par benji Jeu 18 Avr 2019 - 12:13

» Aristolochia rotunda - aristoloche à feuilles rondes
par AnJo11 Jeu 18 Avr 2019 - 8:59

» de l'urine dans l'arrosoir
par AnJo11 Jeu 18 Avr 2019 - 8:47

» Bulbine frutescens
par tragus Jeu 18 Avr 2019 - 7:49

» Felicia amelloides - aster du Cap
par LardyMum Mer 17 Avr 2019 - 21:07

» Des balcons de fous
par tragus Mer 17 Avr 2019 - 19:24

» Pistia stratiotes - laitue d'eau
par Rémi44 Mer 17 Avr 2019 - 18:09

» Géranium vivace à identifier
par Baobab Mer 17 Avr 2019 - 17:28

» palmier sabal [identification à suivre]
par benji Mer 17 Avr 2019 - 13:13

» Cultiver avec les ronces
par AnJo11 Mer 17 Avr 2019 - 9:15

» Albuca namaquensis et Albuca spiralis
par cugandense Mer 17 Avr 2019 - 7:37

» Euphorbia cyparissias - euphorbe petit cyprès
par AnJo11 Mar 16 Avr 2019 - 23:42

» Malva subovata (= Lavatera maritima) - lavatère maritime
par cugandense Mar 16 Avr 2019 - 13:31

» Crepis vesicaria ssp taraxacifolia - crépis à feuilles de pissenlit
par AnJo11 Mar 16 Avr 2019 - 11:33

» Quand un lampyre attaque un escargot
par AnJo11 Mar 16 Avr 2019 - 11:11

» Crassula alba var. parvisepala
par Vincent24 Mar 16 Avr 2019 - 11:04

» Crepis vesicaria - [identification]
par LardyMum Mar 16 Avr 2019 - 9:14

» Argyrolobium zanonii
par tragus Lun 15 Avr 2019 - 19:14

» Transplantation d'un arbre
par cugandense Lun 15 Avr 2019 - 13:52

» Epiphyllum x 'Frühlingsgold'
par neira Lun 15 Avr 2019 - 12:55

» Geranium maderense - géranium de Madère
par Cormillonne Lun 15 Avr 2019 - 10:16

» Japon
par LardyMum Lun 15 Avr 2019 - 9:02

» Clerodendron Wallichii
par claire Dim 14 Avr 2019 - 23:48

» Syringa protolaciniata et espèces voisines
par neira Dim 14 Avr 2019 - 16:17

» Haworthia bolusii var. blackbeardiana
par neira Dim 14 Avr 2019 - 16:16

» Corydalis cheilanthifolia.
par neira Dim 14 Avr 2019 - 16:14

» Oxalis teneriensis
par neira Dim 14 Avr 2019 - 16:12

» Pseudoturritis turrita (= Arabis turrita) - arabette tourette
par neira Dim 14 Avr 2019 - 16:09

» Cotyledon orbiculata
par Cormillonne Dim 14 Avr 2019 - 12:59

» Oxalis teneriensis (= herrerae) [devinette]
par tragus Dim 14 Avr 2019 - 11:18

» Lunaria annua - monnaie du pape
par tragus Dim 14 Avr 2019 - 10:26

» Clerodendrum wallichii prospero - Devinette
par tragus Dim 14 Avr 2019 - 10:24

» Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par PierredeSFA Sam 13 Avr 2019 - 17:21

» Allium polyanthum - ail à fleurs nombreuses
par LardyMum Sam 13 Avr 2019 - 9:58

» Tragopogon porrifolius subsp. australis - salsifis du midi
par cugandense Sam 13 Avr 2019 - 6:18

» Primula vulgaris - primevère commune, primevère acaule
par Baobab Ven 12 Avr 2019 - 16:51

» Euphorbia serrata - euphorbe à feuilles en scie
par tragus Ven 12 Avr 2019 - 7:06

» Rosa rugosa - le rosier rugueux
par LardyMum Jeu 11 Avr 2019 - 23:47

» Malus Perpetu 'Evereste'
par neira Jeu 11 Avr 2019 - 19:22

» Impatiens tinctoria
par KAWAN Jeu 11 Avr 2019 - 19:06

» Impatiens niamniamensis - impatience de Zanzibar, bec-de-perroquet
par KAWAN Jeu 11 Avr 2019 - 19:03

» vos plus beaux feuillages
par medoc33 Jeu 11 Avr 2019 - 18:49

» Crinum moorei
par KAWAN Jeu 11 Avr 2019 - 18:41

» Erythrina x bidwillii
par Anselme44 Jeu 11 Avr 2019 - 11:20

» Cactus 2019
par Flora Jeu 11 Avr 2019 - 9:08

» Rhamnus alaternus - nerprun alaterne
par tragus Jeu 11 Avr 2019 - 7:34

» Antirrhinum majus subsp. latifolium - muflier à larges feuilles
par tragus Jeu 11 Avr 2019 - 7:26

» Iris 'Sapphire Jewels' - Melba Hamblen 1977
par dijiris Jeu 11 Avr 2019 - 7:07

» Vestia foetida
par KAWAN Mer 10 Avr 2019 - 21:48

» Pistacia terebinthus - pistachier térébinthe
par neira Mer 10 Avr 2019 - 20:20

» Erythrina crista-galli
par Michou Mer 10 Avr 2019 - 20:13


Le paradoxe de la Taupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Mer 21 Aoû 2013 - 10:44

Je lance ce sujet  

Il m'a été inspirée par un sujet sur un autre forum .; où chacun y allait de sa recette pour éliminer ou faire fuir les taupes de sa pelouse-moquette ou de son potager
Beaucoup de confusions : entre Taupes et Rats taupiers , entre le vrai et le faux sur les Taupes
Quelques  recettes ,entre méthodes douces et méthodes barbares , inefficaces  ou cruelles.
Peu de réflexion sur la Nature , la place des taupes dans l'écosystème , et les pratiques absurdes de l'humain conquérant...

Et puis , une personne est arrivée sur le fil , Albine-Zola , qui a écrit un texte qui m'a énormément émue
Ce texte n'a pas provoqué beaucoup de réactions chez des personnes armées de certitudes , juste une réaction hostile , avec un argument crétin( sur les green , ce ne sont pas les taupes qui sont exterminées , mais les vers de terre )....

Je vous livre cette prose
et n'oubliez pas le lien vers le blog de cette personne , tout en bas
On découvre son jardin , ses idées , et ma foi , je me dis que cette personne est une folle jardinière à notre image

""Oh my taupe !
Etrange bête, au pelage couleur de terre. Elle se laisse observer à loisir une fois mort. Captivé par leur vie obscure et discrète, on se prend à vouloir la caresser, tant sa fourrure rase et lustrée est inconcevable de douceur et de densité. Des pattes démesurées en formes de mini pelleteuses et sa queue courte et rose assorties à son fin museau achèvent de remplir de regrets ceux qui l’ont tuée. On a peine à imaginer que cet animal soyeux, propre et rond comme une peluche puisse batifoler sous la terre et ruiner une belle pelouse en une seule nuit. En fait c’est un animal d’interface entre ce que l’homme a de plus con dans son efficacité aveugle et la nature de plus efficace dans sa programmation abrupte; habituée aux prairies grasses et pleines de bouses, elle dépasse les limites imparties à son home et provoque bien malgré elle notre intolérance sauvage et secrète . Elle apprécie les jardins aux terres riches , souvent mitoyens des campagnes (elle ne s’aventure guère en ville) pour s’y nourrir de vers de terre selon l’image inoxydable que l’on voit partout mais surtout de bestioles nuisibles pour le jardin ; là où les terres sont « praticables » c’est-à-dire là où elle peut creuser sans trop rencontrer d’obstacles ; d’où sa présence dans les potagers, les terres friables et …les pelouses ; devoir rappeler de telles évidences est consternant vu le nombre de forums consacrés à leur extermination ,des syndicats de taupiers et sadiques bardés d’un arsenal digne d’une guerre totale aux plantes censées les éloigner mais qui n’éloignent rien du tout ou les fait réapparaître 2 mètres plus loin sans compter les étagères de produits épouvantables qui leur sont consacrés. Juteux marché.
En arpentant le terrain de golf voisin, le concept de l’interface se précise et prend de cruelles tournures : comment être une taupe normalement constituée et résister à une tentative d’OPA sur le green, logiquement autoroutes à vers et autres larves dodues ? Mais le green est intact, même pas le droit d’y mettre une demi- semelle de chaussure c’est dire…Et pas l’ombre d’une taupinière. L’équation est sans appel : je me demande combien de tonnes de saloperies ont été déversées pour le rendre aussi ras et indemne de taupes, de pissenlits, de pâquerettes, de musaraignes et autres indésirables ? Il reste bien quelques canards et autres volatiles mais on les voit mendier dans les jardins résidentiels des alentours qui s’offusquent de leurs déjections pourtant bien utiles.
Il fut un temps où, obnubilée par le double mythe de la belle pelouse façon moquette et du « je te montre mes mètres carrés durement acquis », elle venait faire dans mon jardin ses monticules de terre fine comme de la semoule que je récoltais pour mes potées. Elle a fini par prendre son petit baluchon ; pourquoi ? Mon chat en avait occis quelques -unes (comme la musaraigne, les mistigris la dédaignent pour leur repas) et puis sa présence s’est fait rare alors que le félin patachon est devenu fainéant; la conclusion s’impose d’elle-même : les taupes n’appréciaient plus mon jardin. Entourée de haies denses et d’arbustes, quadrillés de massifs, il devenait pénible d’y tracer son entrelac de tunnels. La pelouse diminuait comme peau de chagrin sous mes offensives de plantoirs, et seul le tas de compost s’entourait de ses rares visites ; alors pour éloigner les taupes, oubliez green et terrain de foot,… offrez-vous un vrai jardin et…Plantez dru! Lumineux, n’est-il pas ?
Tant qu’il y aura des pelouses où le couvert est mis, et des terres promises en guise de garde- manger , il y aura des taupes ; Elle est un pied de nez à notre myopie et nous met le museau dans notre amour hystérique des beaux tapis soignés, des carrés à 4 épingles, des angles sans nature, dans nos fantasmes de potagers tranquilles « sains, oh oui », mais surtout sans trace de vie « non merci » ; elle dépare de ses monticules d’affamée nos tragiques océans de verdure rase et ordonnée, là où rien ne pousse que notre altier contrôle; Tant qu’il y aura de l’herbe et de la terre nue, sa conception du territoire heurtera la nôtre : c’est de la géopolitique ramenée à l’échelle des enclos ; une micro-tragédie : de ses sombres galeries, la taupe n’a pas vu le panneau « do not disturb » et, aveugle, elle continue à s’enfouir.
http://www.et-clore-monjardin.com/  ""


Je pense que nous sommes tous des amoureux des animaux  et de la nature , et que notre conception du jardinage inclut le respect de l'environnement....
J'aimerais que ce fil devienne un lieu de discussion sur le comment vivre avec , ou le comment l'éloigner gentiment quand elle est vraiment embêtante...Laughing

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
neira
neira
Magic'B

Messages : 40648
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  tragus le Mer 21 Aoû 2013 - 21:31

Sympa le texte Very Happy 

Je ne serai pas d'une grande utilité pour les expériences pour faire fuir les taupes: habitant en ville, je n'en ai jamais vu l'ombre d'une sur mon terrain, ni même sur ceux adjacents en friches.

Par contre je sais que les taupes ne sont pas du tout hémophiles et que cela ne sert à rien de mettre du verre pilé dans leurs galeries pour les détruire...

Ici, les agriculteurs les détruisent dans les champs à l'aide d'espèces de canons à gaz qu'ils enfoncent dans les taupinières No
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 19867
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Mer 21 Aoû 2013 - 22:36

J'envie toutes ces personnes qui savent si bien utiliser notre belle langue (j'espère que Bip se reconnaitra Very Happy) car je trouve ce texte magnifique Le paradoxe de la Taupe  151547 

Mon expérience des taupes remonte à très loin..... 1976, année de sécheresse mémorable dans l'ouest de la France. A l'époque, pour la gamine que j'étais, les taupes se confondaient avec taupinières, voyant celles-ci tacheter les prairies autour de la ferme de ma grand-mère mais n'ayant jamais aperçu le moindre museau à l'origine de ces monticules.
Mais cette année-ci la terre était tellement sèche que les pauvres bêtes n'étaient même plus à capables de creuser sous terre: elles 'brassaient' lamentablement à la surface des prairies et j'ai alors pu découvrir un superbe petit animal: un pelage noir, brillant et doux...... admirable en tout point  Le paradoxe de la Taupe  181239 

Depuis, je n'en ai plus jamais revu et même les taupinières, j'ai l'impression qu'elles se font rares ..... bien sur, je ne parle pas de la région que j'habite actuellement Le paradoxe de la Taupe  496499 où ses jolies bestioles seraient bien malheureuses si elles s'y aventuraient......

Par contre, je ne serais pas si affirmative concernant le rat-taupier ou campagnol terrestre ......


Dernière édition par cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:37, édité 1 fois

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 10441
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Vincent24 le Jeu 22 Aoû 2013 - 10:08

Pauvres taupes, éradiquées juste par ce que ça fait quelques monticules dans ces déserts verts que sont les pelouses à gazon.
Combien de phalanges amputées juste en posant des explosifs destinés à ce petit mammifère souterrain. Mais quel crime atroce a-t-il commis pour mériter une telle vengeance ? Horreur, les affreux petit tumulus de terre qu'il a créé ont fait caler la tondeuse !

En plus combien confondent encore les taupes avec les campagnols !? On entend encore souvent dire que des taupes ont saccagé un potager ou fait mourir un arbre... port'nawak !!!
Vincent24
Vincent24
xériquentrotre

Messages : 6902
Date d'inscription : 30/04/2012
Région : Dordogne - Périgord noir
Humeur : flurp piti flurp

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Jeu 22 Aoû 2013 - 10:50

Le paradoxe de la Taupe  203146 

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
neira
neira
Magic'B

Messages : 40648
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:38

Il en existe des courageuses Le paradoxe de la Taupe  496499

Rencontre furtive hier soir Very Happy
Talpa europaea

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 10441
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Dim 21 Aoû 2016 - 9:48

tiens !! elle n'habite pas sous taupinière ? ou bien elle s'est égarée ?

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
neira
neira
Magic'B

Messages : 40648
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:55

Il faut dire que la terre chez moi, n'est pas des plus meuble Le paradoxe de la Taupe  124991

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 10441
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Minique le Dim 21 Aoû 2016 - 10:00

Sympa ta photo de ce petit animal bien discret.

Ici il y en a pas mal. Les chats en attrapent de temps en temps sinon on les laisse tranquilles car à part les taupinières (dont je prélève la terre pour les plantations), elles ne font pas de dégâts contrairement aux campagnols qui eux font vraiment des ravages dans les plantations et qui sont porteurs dans mon coin du virus de Hantaan. Donc bienvenue aux buses dans le jardin.

On peut différencier les taupinières des monticules fait par les campagnols grâce à l’orientation de la galerie : verticale pour les taupes, en biais pour les campagnols.
Minique
Minique

Messages : 5843
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe  Empty Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum