Derniers sujets
» Tropaeolum majus - la capucine des jardins
par LardyMum Hier à 22:15

» Mon Jardinet
par LardyMum Hier à 21:20

» Les phénix du jardin
par medoc33 Hier à 20:05

» Colletia ulicina
par KAWAN Hier à 19:33

» Ficus carica - figuier commun
par Rémi44 Hier à 18:03

» Clematis otophora
par Vincent24 Hier à 17:43

» Platycerium - le genre - fougère épiphyte
par Vincent24 Hier à 17:34

» Amicia zygomeris
par neira Hier à 15:20

» Trachycarpus fortunei
par Aurore91 Hier à 15:03

» Clematis flammula - clématite brûlante
par neira Hier à 12:17

» Impatiens arguta
par neira Hier à 11:35

» Celosia argentea var cristata - crête de coq
par tragus Hier à 11:32

» Cirsium acaulon - cirse acaule
par tragus Hier à 11:31

» Iris confusa
par neira Hier à 11:30

» Bothriochloa ischaemum - chiendent à balais
par neira Hier à 11:27

» Mon (tout) petit jardin en mode tropical
par Rémi44 Hier à 10:43

» Chamaedorea radicalis
par Rémi44 Hier à 9:45

» Tradescantia hirta (= Setcreasea hirsuta)
par tragus Hier à 9:42

» Anredera cordifolia = Boussingaultia baselloides - boussingaultie
par tragus Hier à 8:08

» Lepechinia hastata
par neira Hier à 6:52

» Miltoniopsis sp.
par neira Hier à 6:51

» Eugenia 'Etna Fire'
par neira Hier à 6:48

» Vanda hybride
par boliviana72 Jeu 20 Sep 2018 - 22:42

» Lycaste Lourenties
par Chris31370 Jeu 20 Sep 2018 - 22:04

» Tagetes tenuifolia pumila [identification]
par claire Jeu 20 Sep 2018 - 21:08

» Datura wrightii
par AnJo11 Jeu 20 Sep 2018 - 20:36

» Cydalima perspectalis - pyrale du buis
par AnJo11 Jeu 20 Sep 2018 - 20:33

» Strelitzia reginae
par neira Jeu 20 Sep 2018 - 17:51

» Salvia - les floraisons du moment
par Vincent24 Jeu 20 Sep 2018 - 15:46

» Catopsis morreniana (Tillandsia vert)
par neira Jeu 20 Sep 2018 - 14:15

» Hedychium 'Dave Case'
par Rémi44 Jeu 20 Sep 2018 - 9:22

» Brugmansia sanguinea
par Rémi44 Jeu 20 Sep 2018 - 9:18

» Citharexylum spicatum, Schima superba, Rhododendron macrosepalum linearifolium, Melaleuca huegelii [devinette]
par medoc33 Mer 19 Sep 2018 - 19:32

» Linaria vulgaris - linaire commune
par neira Mer 19 Sep 2018 - 19:00

» Hoya blashernaezii
par shendia Mer 19 Sep 2018 - 16:38

» Adenium obesum
par Tikati Mer 19 Sep 2018 - 9:31

» Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par Rémi44 Mer 19 Sep 2018 - 7:48

» Hedychium gardnerianum
par cugandense Mar 18 Sep 2018 - 20:00

» Tetrapanax papyrifera
par Tikati Mar 18 Sep 2018 - 12:06

» Saccharum rubrum - canne à sucre pourpre
par Rémi44 Mar 18 Sep 2018 - 11:09

» Coffea arabica
par Rémi44 Mar 18 Sep 2018 - 10:54

» Chenopodium album (groupe) - chénopode blanc
par AnJo11 Mar 18 Sep 2018 - 10:51

» Brugmansia - le genre
par Rémi44 Mar 18 Sep 2018 - 10:32

» Eragrostis minor ou pas ??
par neira Mar 18 Sep 2018 - 8:55

» Stephanotis floribunda [devinette du sud]
par tragus Mar 18 Sep 2018 - 7:37

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 5
par Vincent24 Lun 17 Sep 2018 - 15:00

» Colchicum autumnale - colchique d'automne
par neira Lun 17 Sep 2018 - 12:49

» Mammillaria decipiens ssp. camptotricha
par tragus Lun 17 Sep 2018 - 10:10

» Rosier - identification: un beau grimpant rose
par tragus Lun 17 Sep 2018 - 9:17

» Des chevaux et des arbres
par AnJo11 Dim 16 Sep 2018 - 22:07

» nos amis les chiens
par Flora Dim 16 Sep 2018 - 21:39

» Lactuca serriola - laitue sauvage, laitue scariole (scarole)
par tragus Dim 16 Sep 2018 - 10:12

» Persicaria maculosa (= Polygonum persicaria) - renouée persicaire
par neira Dim 16 Sep 2018 - 10:00

» Zinnia elegans - zinnia
par tragus Dim 16 Sep 2018 - 9:11

» Saponaria officinalis - saponaire officinale
par neira Sam 15 Sep 2018 - 13:39

» Dioscorea communis - herbe aux femmes battues, tamier commun
par neira Sam 15 Sep 2018 - 13:00

» Limbarda crithmoides - inule faux crithme
par neira Sam 15 Sep 2018 - 12:59

» Perilla frutescens - shiso
par neira Sam 15 Sep 2018 - 12:53

» Centaurea solstitialis - centaurée du solstice
par neira Sam 15 Sep 2018 - 12:52

» Fatsia japonica - fatsia du japon
par tragus Sam 15 Sep 2018 - 12:20

» Scadoxus
par Baobab Ven 14 Sep 2018 - 20:39

» Tradescantia cerinthoides (=Tradescantia blossfeldiana)
par neira Ven 14 Sep 2018 - 20:12

» les visiteurs à plumes sauvages - 3
par neira Ven 14 Sep 2018 - 20:09

» Pistacia terebinthus - pistachier térébinthe
par tragus Ven 14 Sep 2018 - 19:52

» Ipomoea indica (= Ipomoea learii)
par tragus Ven 14 Sep 2018 - 7:19

» Datura stramonium - datura officinal, stramoine
par tragus Jeu 13 Sep 2018 - 20:11

» Rosa sempervirens - rosier toujours vert
par tragus Jeu 13 Sep 2018 - 18:33

» Galatella sedifolia (= Aster sedifolius) - aster à feuilles d'orpin
par tragus Jeu 13 Sep 2018 - 18:20

» Nicotiana glauca
par cugandense Jeu 13 Sep 2018 - 8:01

» Solanum bonariense
par AnJo11 Mer 12 Sep 2018 - 21:22

» Iris à identifier
par neira Mer 12 Sep 2018 - 20:52

» Persea americana - avocatier
par neira Mer 12 Sep 2018 - 19:14

» Abeille à identifier
par AnJo11 Mer 12 Sep 2018 - 11:06

» Helianthus decapetalus 'La Perle'
par AnJo11 Mer 12 Sep 2018 - 10:37

» Campanula glomerata 'Alba'
par KAWAN Mar 11 Sep 2018 - 20:58

» Citronnier - agrumes - maladies - parasites - carences
par LardyMum Mar 11 Sep 2018 - 14:19

» Manihot esculenta et carthaginensis (= grahamii)
par Rémi44 Mar 11 Sep 2018 - 9:12

» Acronicta Aceris - chenille de l'érable
par neira Mar 11 Sep 2018 - 8:46

» Galeopsis tetrahit (Galeopsis groupe tetrahit) - ortie royale
par neira Mar 11 Sep 2018 - 8:39

» Taxodium distichum - cyprès chauve, cyprès de Louisiane
par tragus Mar 11 Sep 2018 - 8:30

» Prospero autumnale (= Scilla autumnalis) - scille d'automne
par neira Mar 11 Sep 2018 - 4:01

» Papaver alpinum - pavot des Alpes
par tragus Lun 10 Sep 2018 - 18:46

» Devinette de la rentrée
par tragus Lun 10 Sep 2018 - 18:27

» Salvia greggii 'Flame'
par LardyMum Lun 10 Sep 2018 - 10:13

» une saison en Iris (2018)
par dijiris Lun 10 Sep 2018 - 6:40

» Campsis radicans - [identification]
par pamina Dim 9 Sep 2018 - 19:26

» Noccaea rotundifolia - tabouret à feuilles rondes
par tragus Dim 9 Sep 2018 - 9:17

» Colocasia esculenta 'Sangria'
par Rémi44 Sam 8 Sep 2018 - 15:22

» A vos insectes
par Darwin Sam 8 Sep 2018 - 10:59

» Colocasia esculenta 'Jack Giant'
par Rémi44 Sam 8 Sep 2018 - 8:01


Le paradoxe de la Taupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Mer 21 Aoû 2013 - 10:44

Je lance ce sujet  

Il m'a été inspirée par un sujet sur un autre forum .; où chacun y allait de sa recette pour éliminer ou faire fuir les taupes de sa pelouse-moquette ou de son potager
Beaucoup de confusions : entre Taupes et Rats taupiers , entre le vrai et le faux sur les Taupes
Quelques  recettes ,entre méthodes douces et méthodes barbares , inefficaces  ou cruelles.
Peu de réflexion sur la Nature , la place des taupes dans l'écosystème , et les pratiques absurdes de l'humain conquérant...

Et puis , une personne est arrivée sur le fil , Albine-Zola , qui a écrit un texte qui m'a énormément émue
Ce texte n'a pas provoqué beaucoup de réactions chez des personnes armées de certitudes , juste une réaction hostile , avec un argument crétin( sur les green , ce ne sont pas les taupes qui sont exterminées , mais les vers de terre )....

Je vous livre cette prose
et n'oubliez pas le lien vers le blog de cette personne , tout en bas
On découvre son jardin , ses idées , et ma foi , je me dis que cette personne est une folle jardinière à notre image

""Oh my taupe !
Etrange bête, au pelage couleur de terre. Elle se laisse observer à loisir une fois mort. Captivé par leur vie obscure et discrète, on se prend à vouloir la caresser, tant sa fourrure rase et lustrée est inconcevable de douceur et de densité. Des pattes démesurées en formes de mini pelleteuses et sa queue courte et rose assorties à son fin museau achèvent de remplir de regrets ceux qui l’ont tuée. On a peine à imaginer que cet animal soyeux, propre et rond comme une peluche puisse batifoler sous la terre et ruiner une belle pelouse en une seule nuit. En fait c’est un animal d’interface entre ce que l’homme a de plus con dans son efficacité aveugle et la nature de plus efficace dans sa programmation abrupte; habituée aux prairies grasses et pleines de bouses, elle dépasse les limites imparties à son home et provoque bien malgré elle notre intolérance sauvage et secrète . Elle apprécie les jardins aux terres riches , souvent mitoyens des campagnes (elle ne s’aventure guère en ville) pour s’y nourrir de vers de terre selon l’image inoxydable que l’on voit partout mais surtout de bestioles nuisibles pour le jardin ; là où les terres sont « praticables » c’est-à-dire là où elle peut creuser sans trop rencontrer d’obstacles ; d’où sa présence dans les potagers, les terres friables et …les pelouses ; devoir rappeler de telles évidences est consternant vu le nombre de forums consacrés à leur extermination ,des syndicats de taupiers et sadiques bardés d’un arsenal digne d’une guerre totale aux plantes censées les éloigner mais qui n’éloignent rien du tout ou les fait réapparaître 2 mètres plus loin sans compter les étagères de produits épouvantables qui leur sont consacrés. Juteux marché.
En arpentant le terrain de golf voisin, le concept de l’interface se précise et prend de cruelles tournures : comment être une taupe normalement constituée et résister à une tentative d’OPA sur le green, logiquement autoroutes à vers et autres larves dodues ? Mais le green est intact, même pas le droit d’y mettre une demi- semelle de chaussure c’est dire…Et pas l’ombre d’une taupinière. L’équation est sans appel : je me demande combien de tonnes de saloperies ont été déversées pour le rendre aussi ras et indemne de taupes, de pissenlits, de pâquerettes, de musaraignes et autres indésirables ? Il reste bien quelques canards et autres volatiles mais on les voit mendier dans les jardins résidentiels des alentours qui s’offusquent de leurs déjections pourtant bien utiles.
Il fut un temps où, obnubilée par le double mythe de la belle pelouse façon moquette et du « je te montre mes mètres carrés durement acquis », elle venait faire dans mon jardin ses monticules de terre fine comme de la semoule que je récoltais pour mes potées. Elle a fini par prendre son petit baluchon ; pourquoi ? Mon chat en avait occis quelques -unes (comme la musaraigne, les mistigris la dédaignent pour leur repas) et puis sa présence s’est fait rare alors que le félin patachon est devenu fainéant; la conclusion s’impose d’elle-même : les taupes n’appréciaient plus mon jardin. Entourée de haies denses et d’arbustes, quadrillés de massifs, il devenait pénible d’y tracer son entrelac de tunnels. La pelouse diminuait comme peau de chagrin sous mes offensives de plantoirs, et seul le tas de compost s’entourait de ses rares visites ; alors pour éloigner les taupes, oubliez green et terrain de foot,… offrez-vous un vrai jardin et…Plantez dru! Lumineux, n’est-il pas ?
Tant qu’il y aura des pelouses où le couvert est mis, et des terres promises en guise de garde- manger , il y aura des taupes ; Elle est un pied de nez à notre myopie et nous met le museau dans notre amour hystérique des beaux tapis soignés, des carrés à 4 épingles, des angles sans nature, dans nos fantasmes de potagers tranquilles « sains, oh oui », mais surtout sans trace de vie « non merci » ; elle dépare de ses monticules d’affamée nos tragiques océans de verdure rase et ordonnée, là où rien ne pousse que notre altier contrôle; Tant qu’il y aura de l’herbe et de la terre nue, sa conception du territoire heurtera la nôtre : c’est de la géopolitique ramenée à l’échelle des enclos ; une micro-tragédie : de ses sombres galeries, la taupe n’a pas vu le panneau « do not disturb » et, aveugle, elle continue à s’enfouir.
http://www.et-clore-monjardin.com/  ""


Je pense que nous sommes tous des amoureux des animaux  et de la nature , et que notre conception du jardinage inclut le respect de l'environnement....
J'aimerais que ce fil devienne un lieu de discussion sur le comment vivre avec , ou le comment l'éloigner gentiment quand elle est vraiment embêtante...Laughing

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 39841
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  tragus le Mer 21 Aoû 2013 - 21:31

Sympa le texte Very Happy 

Je ne serai pas d'une grande utilité pour les expériences pour faire fuir les taupes: habitant en ville, je n'en ai jamais vu l'ombre d'une sur mon terrain, ni même sur ceux adjacents en friches.

Par contre je sais que les taupes ne sont pas du tout hémophiles et que cela ne sert à rien de mettre du verre pilé dans leurs galeries pour les détruire...

Ici, les agriculteurs les détruisent dans les champs à l'aide d'espèces de canons à gaz qu'ils enfoncent dans les taupinières No
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 17770
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Mer 21 Aoû 2013 - 22:36

J'envie toutes ces personnes qui savent si bien utiliser notre belle langue (j'espère que Bip se reconnaitra Very Happy) car je trouve ce texte magnifique  

Mon expérience des taupes remonte à très loin..... 1976, année de sécheresse mémorable dans l'ouest de la France. A l'époque, pour la gamine que j'étais, les taupes se confondaient avec taupinières, voyant celles-ci tacheter les prairies autour de la ferme de ma grand-mère mais n'ayant jamais aperçu le moindre museau à l'origine de ces monticules.
Mais cette année-ci la terre était tellement sèche que les pauvres bêtes n'étaient même plus à capables de creuser sous terre: elles 'brassaient' lamentablement à la surface des prairies et j'ai alors pu découvrir un superbe petit animal: un pelage noir, brillant et doux...... admirable en tout point   

Depuis, je n'en ai plus jamais revu et même les taupinières, j'ai l'impression qu'elles se font rares ..... bien sur, je ne parle pas de la région que j'habite actuellement où ses jolies bestioles seraient bien malheureuses si elles s'y aventuraient......

Par contre, je ne serais pas si affirmative concernant le rat-taupier ou campagnol terrestre ......


Dernière édition par cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:37, édité 1 fois

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9915
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Vincent24 le Jeu 22 Aoû 2013 - 10:08

Pauvres taupes, éradiquées juste par ce que ça fait quelques monticules dans ces déserts verts que sont les pelouses à gazon.
Combien de phalanges amputées juste en posant des explosifs destinés à ce petit mammifère souterrain. Mais quel crime atroce a-t-il commis pour mériter une telle vengeance ? Horreur, les affreux petit tumulus de terre qu'il a créé ont fait caler la tondeuse !

En plus combien confondent encore les taupes avec les campagnols !? On entend encore souvent dire que des taupes ont saccagé un potager ou fait mourir un arbre... port'nawak !!!
avatar
Vincent24
xériquentrotre

Messages : 6440
Date d'inscription : 30/04/2012
Région : Dordogne - Périgord noir
Humeur : flurp piti flurp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Jeu 22 Aoû 2013 - 10:50

 

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 39841
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:38

Il en existe des courageuses

Rencontre furtive hier soir Very Happy
Talpa europaea

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9915
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  neira le Dim 21 Aoû 2016 - 9:48

tiens !! elle n'habite pas sous taupinière ? ou bien elle s'est égarée ?

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 39841
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  cugandense le Dim 21 Aoû 2016 - 9:55

Il faut dire que la terre chez moi, n'est pas des plus meuble

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
avatar
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 9915
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Minique le Dim 21 Aoû 2016 - 10:00

Sympa ta photo de ce petit animal bien discret.

Ici il y en a pas mal. Les chats en attrapent de temps en temps sinon on les laisse tranquilles car à part les taupinières (dont je prélève la terre pour les plantations), elles ne font pas de dégâts contrairement aux campagnols qui eux font vraiment des ravages dans les plantations et qui sont porteurs dans mon coin du virus de Hantaan. Donc bienvenue aux buses dans le jardin.

On peut différencier les taupinières des monticules fait par les campagnols grâce à l’orientation de la galerie : verticale pour les taupes, en biais pour les campagnols.
avatar
Minique

Messages : 5751
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe de la Taupe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum