Derniers sujets
» Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par Dheeva Aujourd'hui à 10:34

» La taille: Du très bon au très mauvais!
par Aurore91 Aujourd'hui à 10:16

» Agrumes - suivi et conseils de culture
par Aurore91 Aujourd'hui à 10:14

» deux ou trois fleurs dans le vent
par Aurore91 Aujourd'hui à 10:03

» Dierama pulcherrimum
par neira Aujourd'hui à 9:55

» Quel nom pour ce Bidens ?
par neira Aujourd'hui à 8:45

» Aptenia cordifolia
par neira Aujourd'hui à 6:59

» Passiflora tucumanensis = P.naviculata
par neira Aujourd'hui à 6:51

» orchidées - floraisons du moment 2017
par neira Aujourd'hui à 4:55

» Stellaria holostea - stellaire holostée
par pamina Hier à 22:47

» Stellaria graminea
par claire Hier à 20:54

» Une rose peut-être va naître……..
par pamina Hier à 20:15

» Graptoveria PGF 13
par pamina Hier à 20:06

» ID nouvelle venue.
par pamina Hier à 19:18

» Fritillaria meleagris - fritillaire pintade
par lechenevert Hier à 18:46

» livre sur la taille ... recherche
par Aurore91 Hier à 18:38

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 4
par Baobab Hier à 18:17

» Iris reticulata
par Baobab Hier à 18:14

» Sambucus nigra et cultivars - sureau noir
par neira Hier à 15:58

» Asclepias syriaca : soie végétale
par Darwin Hier à 15:57

» Stellaria nemorum - stellaire des bois
par pamina Hier à 14:52

» Des arbres "géants"dans les petits jardins?
par pamina Hier à 14:35

» Platanus x hispanica - platane commun
par neira Hier à 14:14

» Rosa glauca
par neira Hier à 14:11

» Dégâts dus aux chevreuils
par AnJo11 Hier à 13:33

» Symphytum orientale et hybrides - consoude orientale
par tragus Hier à 12:33

» Mon Jardinet
par Vincent24 Hier à 11:44

» Echeveria nodulosa
par josiane Hier à 11:40

» Hyacinthus orientalis - jacinthe
par Aurore91 Hier à 11:08

» Aponogeton dystachyos
par Avalou Hier à 8:28

» Reynoutria japonica = Fallopia - renouée du Japon
par tragus Hier à 4:52

» la culture en lasagne
par Darwin Jeu 23 Fév 2017 - 20:42

» Corokia virgata 'Frosted Chocolate'
par Baobab Jeu 23 Fév 2017 - 20:16

» Corokia cotoneaster
par neira Jeu 23 Fév 2017 - 19:11

» Mitchella repens
par claire Jeu 23 Fév 2017 - 18:20

» Cestrum elegans
par batouran325 Jeu 23 Fév 2017 - 17:57

» Dev.Corokia cotoneaster-trouvée par Moonlight, Minique et dijiris
par neira Jeu 23 Fév 2017 - 16:57

» Coelogyne flaccida
par Minique Jeu 23 Fév 2017 - 15:36

» Leucanthemum vulgare - marguerite commune-grande marguerite
par DOMCHO Jeu 23 Fév 2017 - 14:29

» fougères arborescentes
par neira Jeu 23 Fév 2017 - 13:43

» Ficaria verna (= Ranunculus ficaria) - ficaire
par neira Jeu 23 Fév 2017 - 12:55

» Echeveria pulvinata
par pamina Jeu 23 Fév 2017 - 12:47

» petit potager en carré
par Darwin Jeu 23 Fév 2017 - 11:17

» Haworthia marumiana
par tragus Jeu 23 Fév 2017 - 9:23

» Anemone hortensis - anémone des jardins
par pamina Mer 22 Fév 2017 - 23:09

» Mitchella trouvé par Moonlight
par tragus Mer 22 Fév 2017 - 20:32

» Lysimachia monelli- formes horticoles
par Flora Mer 22 Fév 2017 - 19:44

» Crassula 'Buddha's Temple'
par Flora Mer 22 Fév 2017 - 19:42

» Arisaema kiushianum
par neira Mer 22 Fév 2017 - 15:43

» Salvia splendens
par pamina Mer 22 Fév 2017 - 15:18

» Pachyveria 'Béa' ou Pachyveria 'Glauca'
par pamina Mer 22 Fév 2017 - 15:12

» Sedum stahlii
par pamina Mer 22 Fév 2017 - 14:56

» Bellis annua - pâquerette annuelle
par tragus Mer 22 Fév 2017 - 13:35

» Pachyveria 'Yvonne'
par neira Mer 22 Fév 2017 - 7:31

» Haworthia attenuata var. radula
par Flora Mar 21 Fév 2017 - 20:38

» Iris 'Rum is the Reason' - Schreiner 2017
par Baobab Mar 21 Fév 2017 - 18:10

» Lotus cytisoides [devinette]
par Moonlight Mar 21 Fév 2017 - 14:58

» Calendula arvensis - souci des champs
par neira Mar 21 Fév 2017 - 7:35

» Diplotaxis erucoides - roquette blanche, roquette sauvage
par tragus Lun 20 Fév 2017 - 19:08

» éclairage pour les plantes
par jeff72 Lun 20 Fév 2017 - 15:15

» graine Fabaceae ? [identification non terminée]
par Anselme44 Lun 20 Fév 2017 - 14:30

» Conseils pour planter des bulbes : lesquels et quand ?
par cugandense Lun 20 Fév 2017 - 13:33

» Petasites pyrenaicus (= Petasites fragrans) - héliotrope d'hiver
par neira Lun 20 Fév 2017 - 11:47

» Gasteria nigricans
par neira Lun 20 Fév 2017 - 6:38

» Chamaemelum fuscatum - anthémis précoce
par neira Dim 19 Fév 2017 - 19:18

» Jardins d'Occitanie
par Carabus Dim 19 Fév 2017 - 16:07

» Gladiolus communis subsp byzantinus
par claire Sam 18 Fév 2017 - 22:32

» abeilles
par Cormillonne Sam 18 Fév 2017 - 15:14

» les visiteurs à plumes sauvages 2
par Cormillonne Sam 18 Fév 2017 - 15:04

» Torenia fournieri
par Cormillonne Sam 18 Fév 2017 - 14:59

» Gladiolus italicus
par neira Sam 18 Fév 2017 - 10:03

» cékoidonc du mercredi-Portulaca trouvé par Carabus
par neira Sam 18 Fév 2017 - 8:49

» plantes de haies - jolies compositions
par claire Ven 17 Fév 2017 - 19:27

» Cattleya, Laelia et apparentées
par Minique Ven 17 Fév 2017 - 17:07

» Chysis bractescens
par boliviana72 Ven 17 Fév 2017 - 13:50

» orchidees terrestres australiennes
par jeff72 Ven 17 Fév 2017 - 11:22

» Astuces binettes et brouettes...
par Vincent24 Ven 17 Fév 2017 - 9:44

» Nouvelle macrodevinette
par dijiris Ven 17 Fév 2017 - 4:48

» Serre, questions, avis, conseils...
par Aurore91 Jeu 16 Fév 2017 - 10:55

» Haies et barrières
par Darwin Mer 15 Fév 2017 - 20:05

» Myoporum insulare, Myoporum laetum [devinettes]
par tragus Mer 15 Fév 2017 - 8:02

» Bergenia
par neira Mer 15 Fév 2017 - 7:13

» Phoenix roebelenii
par tragus Mar 14 Fév 2017 - 16:49

» Sansevieria trifasciata 'Moonshine'
par tragus Mar 14 Fév 2017 - 8:19

» Clivia nobilis
par tragus Mar 14 Fév 2017 - 8:12

» Adenium obesum
par claire Lun 13 Fév 2017 - 21:55

» Enkianthus campanulatus
par Aurore91 Lun 13 Fév 2017 - 18:04

» Roldana petasitis (= Senecio petasitis)
par Baobab Lun 13 Fév 2017 - 11:38

» Senecio rowleyanus
par Baobab Lun 13 Fév 2017 - 11:36

» arnaques numériques
par Aurore91 Lun 13 Fév 2017 - 10:39


multiplication sexuée des orchidées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Mar 30 Oct 2012 - 12:49

Elle fait intervenir 2 parents. Il y a fécondation et développement d’une graine.

Dans la nature, la stratégie de la pollinisation des orchidées consiste à faire transporter en masse la totalité de leurs grains de pollen, agglomérés en pollinies, sur une autre fleur par l'intermédiaire d'un insecte (le plus souvent des abeilles ou d’autres hyménoptères, certaines mouches, des papillons…) ou d’un oiseau (colibri). La plante attire l’insecte soit par sa forme ou sa couleur, soit par son parfum. L’insecte devra trouver à sa visite une « récompense » qui lui permettra de savoir qu’il doit visiter une autre fleur. Puisque le pollen des orchidées n’est pas utilisé comme source de nourriture, la principale source de récompense consiste en un nectar.
A l’intérieur de la fleur les pollinies sont placées de telle sorte que lorsque l’insecte puise le nectar, il entre en contact avec le pollen qui se fixe à son corps. Lorsqu’il visite ensuite une autre fleur, un peu de ce pollen se déposera sur le stigmate, assurant la fécondation.
Lorsque la pollinisation est réussie, une majorité des grains de pollen est utilisée, les ovules commencent à se différencier et l'ovaire se transforme en capsule. Après une maturation qui peut être très longue, la capsule libère une quantité impressionnante de graines microscopiques (plus de trois millions pour certaines espèces).

L’inconvénient de cette stratégie, c’est qu’elle est partagée par énormément d’espèces, et que l’insecte qui emmène du pollen a de bonnes chances de le déposer ailleurs que sur un autre individu de la même espèce. Au cours de l’évolution se sont donc mis progressivement en place des adaptations de la plante à certains insectes, qui eux-mêmes ont pu s’adapter en retour à un nombre plus ou moins restreint de plantes. On parle de coévolution plantes-insectes. L’exemple le plus spectaculaire est celui de l’Angraecum sesquipedale, dont les fleurs portent un éperon de plus de 30 cm. Son pollinisateur est un papillon, le Xanthopan morgani praedicta, dont la trompe est assez longue que pour atteindre le nectar au fond de l’éperon.
La spécificité de la relation plante-insecte a cependant ses limites, comme en témoigne la fréquence relativement élevée d’hybrides naturels.

Les graines sont excessivement petites, sans réserves et renferment des embryons très peu différenciés. En revanche, elles sont produites en très grand nombre. Pour germer, elles ont besoin de la présence de certains champignons comme ceux du genre Rhizoctonia (mais il y en a d’autres). Le mycelium du champignon pénètre les cellules de la partie inférieure de l'embryon, qui grossit et prend la forme d'un petit tubercule, le protocorme. La progression du champignon dans le protocorme est arrêtée par certaines cellules qui le digèrent et absorbent ainsi les sucres, les protéines et les éléments minéraux indispensables au développement des jeunes plantules. L’orchidée va développer le champignon dans ses racines et lui fournir des moyens d’existence. On parle de symbiose.
Le protocorme forme une petite boule verte légèrement translucide. Il va rapidement développer des cellules absorbantes qui deviendront les premières racines, apparaissent également les premières feuilles. La plantule peut alors effectuer sa propre synthèse de nutriments et devient plus autonome par rapport au champignon.

Il faut noter que l’autofécondation existe aussi chez certaines espèces (ex certains Epipactis, l’Holcoglossum amesianum…).

Voici en images l'exemple de l'Holcoglossum amesianum : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/vie-1/d/une-orchidee-a-la-vie-sexuelle-acrobatique_9170/

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  neira le Mar 30 Oct 2012 - 18:41

je suis admirative !!
Minique, bel exposé sur la reproduction de nos chéries , et très clair
je vais ajouter les termes botaniques au lexique ( pollinies , protocorme....)

_________________
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
Plant List Kew

neira
Magic'B

Messages : 34105
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Mar 30 Oct 2012 - 19:01

C'est où ton lexique ? parce que j'ai déjà retranscris toute une série de termes que je pourrais ajouter.
Bon là, j'ai pas eu trop de travail car... à vrai dire... il y a deux ans j'ai voulu écrire un livre sur les orchidées. Puis, quand j'ai vu le nombre de livres qui sortaient sur les orchidées, j'ai abandonné le projet. Ensuite, j'ai pensé réaliser un CD interactif qui aurait été une petite présentation de différents genres et espèces d'orchidées avec un gestionnaire de collection. J'ai commencé à programmer tout avec mon fils mais j'ai du arrêter suite aux problèmes de santé de ma fille.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  neira le Mar 30 Oct 2012 - 19:09

je vois que tu ne manques pas d'idées !! c'est vrai qu'il y a déjà beaucoup d'ouvrages , de tout niveau ....

le Glossaire est ici :
http://fjpower.forumgratuit.org/t1313-glossaire-botanique#23849?tid=3f335aced7263d6a5b300259b73c7f1b

mais c'est un sujet verrouillé , seuls les modo peuvent opérer des modifs

Mais tu peux faire ton petit lexique ici.;

_________________
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
Plant List Kew

neira
Magic'B

Messages : 34105
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Mar 30 Oct 2012 - 19:32

Et voici un petit copier-coller de mon glossaire :
Acaule : se dit d'une plante dépourvue de tige.

Acuminé : qui se termine en pointe effilée.
Aisselle : partie située entre la tige ou le pseudobulbe et les feuilles qui les entourent.
Alterne : se dit de feuilles, mais aussi de fleurs et de bractées, qui sur une tige, se trouvent à des niveaux différents et sont orientées différemment.
Anthère : partie mâle de la fleur, où se forment les grains de pollens.
Apex : sommet.
Apical : qui se situe au sommet.
Aphylle : qui n'a pas de feuilles.
Auriculé : qui est en forme d'oreille.
Axillaire : qui prend naissance dans l'angle formé par la feuille et la tige sur laquelle elle s'insère.

Bifolié : qui porte deux feuilles.
Bilobé : qui comporte deux lobes.
Bractée : feuille modifiée, généralement réduite, insérée à la base ou le long d’une inflorescence ou d’un pédicelle floral ou d’une tige.
Brumiser : vaporiser.

Cal : expansion charnue située sur le labelle
bourrelet cicatriciel.
Calcicole : qui pousse en sol calcaire.
Canne : pseudobulbe allongé ayant la forme d'une tige de bambou ou de roseau.
Cannelé : qui porte des sillons.
Capitule : inflorescence dont les pédicelles partent du même point de la tige, type d'inflorescence caractérisé par des fleurs sans pédoncules regroupées sur un réceptacle, entourées de bractées.
Capsule : enveloppe de forme variable contenant les graines (on appelle "gousse" la capsule de la vanille une fois traitée pour l'alimentation).
Caudicule : cordon fibreux reliant une pollinie au rétinacle.
Cespiteux : qui est en forme de touffe.
Clonage : technique qui consiste à reproduire une plante à l’identique à partir de ses tissus sans passer par la voie sexuée.
Collet : ligne de séparation entre la tige et les racines pour les orchidées monpodiales et entre les racines et le rhizome pour les orchidées sympodiales.
Colonne : synonyme de gynostème.
Concolore : se dit d’une orchidée dont les sépales et les pétales sont tous d’une même couleur uniforme.
Cordiforme : qui est en forme de cœur.
Cotylédon : première feuille de la plantule.
Croisement intergénérique : croisement de plantes entres plusieurs genre.
Cultivar : plante unique choisie parmi différentes plantes d’une même espèce botanique ou d’un même hybride.
Cuticule : mince pellicule recouvrant l’épiderme des plantes.

Décidu(e) : qui perd ses feuilles en hiver ou à la saison sèche dans les régions tropicales.
Dimorphe : qualifie une espèce dont les fleurs mâles et femelles sont différentes (dimorphisme sexuel).
Distique : qualifie des feuilles alternes disposées sur deux rangs opposés le long d’une tige.
Dolomie : roche calcaire.

Endémique : se dit d’une plante qui pousse sur un territoire déterminé.
Entre-nœud : partie de la tige comprise entre deux nœuds.
Eperon : partie modifiée du labelle, située généralement à sa base et formant une protubérance.
Epichile : partie terminale du labelle.
Epiphyte : qualifie une plante vivant sur une autre plante mais qui ne la pénètre pas pour y puiser sa nourriture (contrairement à un parasite).
NB : en nom commun « épiphyte » est masculin.
Espèce : ensemble d’individus que l’on trouve dans la nature, offrant des caractéristiques communes les différenciant des individus voisins du même genre.

Fanjan : fragment de tronc de fougère arborescente.
Fimbrié : dont le bord est finement découpé en forme de frange.
Fumagine : dépôt noirâtre, ressemblant à de la suie, sur les feuilles des plantes et provoqué par un champignon.
Fusiforme : en forme de fuseau.

Genre : groupe d’espèces interfécondes présentant des traits communs.
Gynostème : organe en forme de colonne chez l’orchidée qui provient de la réunion des pièces florales mâles (androcée) et du style (organe femelle).

Hampe : tige florale.
Hybride intergénérique : hybride dont les parents appartiennent à deux genres différents.
Hybride primaire : plante issue d’une reproduction sexuée de deux espèces botaniques.
Hypochile : base du labelle.

Keiki : en hawaïen, « keiki » signifie « bébé ». C’est une petite plante produite spontanément par certaines orchidées.

Labelle : le pétale médian d’une orchidée. Il est différent des 2 pétales latéraux.
Lancéolé : en forme de fer de lance.
Limbe : partie élargie d’une feuille ou d’une pièce de l’enveloppe florale.
Lithophyte : qui vit sur la roche.

Méristème : tissu indifférencié qui peut se développer en tissus différenciés et former une plantule.
Mésochile : partie moyenne du labelle.
Monofolié : qui porte une seule feuille.
Monopodiale : se dit d’une plante dont la croissance est assurée par le bourgeon terminal.
Mycorhize : association symbiotique du mycélium d’un champignon avec les racines d’une plante vivante.
Myrmécophile : qui vit en association avec les fourmis.

Nœud : c’est un point des tiges ou des rameaux d’où partent les feuilles et les bourgeons. Syn. : œil.

Oblong : de forme ovale très allongée.

Panicule : inflorescence ramifiée d’aspect pyramidal.
Pédicelle : dernière ramification qui porte la fleur.
Pédoncule : rameau qui porte une fleur ou une inflorescence.
Périanthe : pièces florales qui entourent les organes sexuels (sépales et pétales).
Pétales : pièces qui forment l’enveloppe interne (la corolle) du périanthe.
Photosynthèse : chaîne de réactions chimiques ayant lieu dans les organes verts des plantes et utilisant la lumière solaire comme source d’énergie pour synthétiser de la matière organique à partir de l’eau et du dioxyde de carbone de l’air.
Piriforme : en forme de poire.
Pollinie : masse de grains de pollen agglomérés.
Protocorme : masse de tissu cellulaire issu de la germination de la graine d’orchidée et dont la prolifération donne naissance à des plantes.
Pseudobulbe : rameau d’orchidée ayant sensiblement la forme d’un bulbe.
Pubescent : qui porte des poils fins et courts.

Racème : inflorescence en grappe dont les fleurs sont alignées sur un axe allongé.
Rachis : partie du pédoncule qui porte les fleurs.
Ravageurs : animaux qui nuisent aux cultures.
Réceptacle : sommet élargi du pédoncule sur lequel repose les pièces florales.
Récurvé : courbé vers l’arrière.
Réniforme : en forme de rein.
Résupinée : fleur dont le labelle est orienté vers le bas par suite d’une torsion (de 180°) de la tige.
Rétinacle : chez les orchidées, masse gluante sur laquelle sont fixées les pollinies.
Rhizome : tige horizontale souterraine d’où partent les nouvelles racines et les nouvelles pousses aériennes chez les orchidées sympodiales.
Rostellum : partie du gynostème située au-dessus du stigmate. Il empêche l’autofécondation.

Sacciforme : en forme de sac, de poche ou de sabot.
Saprophyte : qui vit et se nourrit de matière organique en décomposition.
Sépales : pièces florales qui forment l'enveloppe externe (le calice) du périanthe.
Sp. : espèce.
Spathe : grande bractée en forme de sac contenant les boutons floraux des Cattleya..
Staminode : étamine stérile.
Stigmate : sommet du style dont la surface reçoit le pollen destiné à la fécondation de la fleur.
Stipe : synonyme de tige.
Stomate : « pores » situés sur la face inférieures des feuilles ou sur les racines aériennes, qui permettent à la plante d’effectuer des échanges de gaz avec l’air.
Style : pièce florale qui relie le stigmate à l’ovaire.
Subsp. : sous-espèce.
Sympodiale : se dit d’une plante dont la tige s’allonge à partir d’un bourgeon axillaire.
Synsépale : réunion de deux sépales latéraux d'une orchidée.

Tépales : chez les orchidées, ensemble des sépales et des pétales lorsqu’ils sont semblables.
Terminal : qui est situé au sommet d’une tige.
Tesselé : dont le dessin forme sensiblement un damier.
Trilobé : qui comporte trois lobes.

Unifolié : qui porte une seule feuille.

Velamen : tissu spongieux superficiel entourant la racine. Syn. : voile.
Vinicolore : rouge sombre, de la couleur du vin.
Viscidium : synonyme de rétinacle.
Voile : couche de cellules qui forme le revêtement des racines aériennes des orchidées épiphytes.

Zygomorphe : se dit des fleurs lorsqu’elles sont symétriques par rapport à un axe.


Bon , je n'ai pas regardé si les termes avaient déjà été expliqués. Bon courage,, si tu décides d'encoder.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  neira le Mer 31 Oct 2012 - 7:36

merci Minique !!

_________________
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
Plant List Kew

neira
Magic'B

Messages : 34105
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  zinna34 le Mar 6 Nov 2012 - 18:32

Magnifique exposé ! je relirai une 2me fois pour tout comprendre, merci pour le partage de tes connaissances !

zinna34

Messages : 1269
Date d'inscription : 26/06/2012
Région : 15 km de Montpellier
Humeur : ensoleillée

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Mar 6 Nov 2012 - 18:37

Je ferai une petite suite pour vous expliquer comment font les professionnels. C'est très gai de polliniser des fleurs.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Lun 12 Nov 2012 - 17:02

Et voilà que j'ai joué à la marieuse.
J'ai fait 3 pollinisations : une sur le Macradenia multiflora, mais là je ne suis pas sûre du résultat car j'ai du faire toutes les manipulations à une main en tenant une loupe de l'autre vu la taille des pollinies et les deux autres avec des Phals.

J'ai croisé mon Phal équestris var. Samar avec :



- un Phal hybride



- et avec mon Dtps purple gem



Et bien les deux futures mamans se portent bien.

Voici que cela donne sur le Phal hybride :



La colonne s'est refermée sur les pollinies.

Normalement elle apparait ainsi :



Il en est de même sur le Dtps.
Si tout va bien, dans quelques jours, je devrais voir se développer une capsule.

Pour réaliser ainsi une fécondation, on retire délicatement l'opercule avec un bâtonnet pour aller prélever les pollinies grâce au rétinacle qui vient se coller au bâtonnet. On amène ensuite les pollinies sur le stigmate de la fleur à féconder.

Enfin, même si une capsule se développe, il ne faut pas crier victoire trop vite car elle peut être vide comme les graines peuvent être stériles.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  cugandense le Lun 12 Nov 2012 - 17:15

cheers cheers
Merci Minique de nous faire partager cette expérience
Combien de temps met une capsule à murir ?

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)

cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 8418
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Lun 12 Nov 2012 - 17:23

Plusieurs mois. C'est variable suivant les espèces. Parfois 2-3 mois, parfois plus d'un an.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  neira le Lun 12 Nov 2012 - 17:43


Very Happy quelle patience !!
nous allons attendre maintenant le résultat en croisant les doigts

_________________
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
Plant List Kew

neira
Magic'B

Messages : 34105
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  grenobloise le Mar 13 Nov 2012 - 13:10

Superbe reportage Minique! J'attends avec impatience le résultat de ton croisement, mais il va falloir être patient. Tu vas semer les graines?

grenobloise

Messages : 1304
Date d'inscription : 01/07/2012
Région : Isère (38)

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Mar 13 Nov 2012 - 13:25

J'enverrai les graines chez Phytorchid. Camille garde la moitié des plantules pour les mettre en vente et réenvoie l'autre moitié à celui qui lui a donné les graines. Je lui ai promis également la nouvelle hampe de l'equestris var. Samar quand elle sera en début de floraison pour faire une multiplication végétative.

Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  grenobloise le Mar 13 Nov 2012 - 22:57

Je vois que tu as tout prévu! Super!

grenobloise

Messages : 1304
Date d'inscription : 01/07/2012
Région : Isère (38)

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Minique le Dim 18 Nov 2012 - 11:11

Démarrage d'une capsule sur le Purple Gem. Par contre je pense qu'elle est en train d'avorter sur le Phal blanc.



Pour le Macradenia je ne sais encore que penser.


Minique

Messages : 5167
Date d'inscription : 16/06/2012
Région : Botte du Hainaut
Humeur : "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Khalil Gibran

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  neira le Dim 18 Nov 2012 - 14:46

Very Happy c'est encourageant pour le Dorite...
le mien est en train de s'ouvrir .; manque de chance , je n'ai qu'un phal rouge hybride commun de fleuri en même temps Pff .; j'espérais que l'un des bota daignerait prolonger ou refaire une fleur.. j'aurais bien tenter avec le Phyladelphia .. tant pis

_________________
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
Plant List Kew

neira
Magic'B

Messages : 34105
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  pamina le Dim 18 Nov 2012 - 17:03

Magnifique. Merci Minique ! Very Happy

_________________
L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai.
pamina : galerie 1 - galerie 2
Répertoire général des plantes traitées sur FJpower

pamina
administratopathe heuristique

Messages : 9600
Date d'inscription : 23/09/2010
Région : Garden à moi (13)
Activités : master infiltration
Humeur : explosée

Revenir en haut Aller en bas

Re: multiplication sexuée des orchidées

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum