Derniers sujets
» Erythrina crista-galli
par claire Aujourd'hui à 14:40

» semis de Strelitziaceae et Zingiberaceae
par Vincent24 Aujourd'hui à 11:47

» Hippeastrum hybrides
par Michou Aujourd'hui à 11:27

» Canna indica 'Brasiliensis'
par Rémi44 Aujourd'hui à 11:22

» Canna - le genre
par Vincent24 Aujourd'hui à 11:18

» Subtils réveils
par Rémi44 Aujourd'hui à 7:26

» Petasites pyrenaicus (= Petasites fragrans) - héliotrope d'hiver
par Michou Hier à 20:33

» Jardin en permaculture - vidéo : "Les semeurs de vie" -
par Vincent24 Hier à 14:37

» Marlothistella uniondalensis
par Cormillonne Hier à 12:24

» Ephedra distachya - raisin de mer
par pamina Dim 20 Jan 2019 - 18:03

» Mallotus japonicus
par neira Dim 20 Jan 2019 - 17:16

» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 6
par pamina Dim 20 Jan 2019 - 15:45

» Passiflora caerulea
par Rémi44 Dim 20 Jan 2019 - 15:03

» Nerium oleander - laurier rose
par Michou Dim 20 Jan 2019 - 11:52

» Du trèfle pour les abeilles sauvages
par Bip. Dim 20 Jan 2019 - 11:23

» Alpinia zerumbet
par Rémi44 Dim 20 Jan 2019 - 9:52

» Rosa rugosa - le rosier rugueux
par claire Sam 19 Jan 2019 - 19:22

» Albuca bracteata (= Ornithogalum caudatum)
par Rémi44 Sam 19 Jan 2019 - 16:31

» Un cactus mais lequel? Quels soins?
par Rémi44 Sam 19 Jan 2019 - 16:09

» Roldana petasitis (= Senecio petasitis)
par pamina Sam 19 Jan 2019 - 16:09

» Aesculus sp. & Juglans nigra (graines) [identifications]
par Régis Sam 19 Jan 2019 - 16:01

» Limbarda crithmoides - inule fausse criste
par pamina Sam 19 Jan 2019 - 15:47

» Stachyurus yunnanensis
par KAWAN Sam 19 Jan 2019 - 11:13

» Cleome anomala
par Michou Ven 18 Jan 2019 - 21:16

» Brighamia insignis - palmier de Hawaï
par Cormillonne Ven 18 Jan 2019 - 19:37

» Sorbus torminalis [Identification]
par KAWAN Ven 18 Jan 2019 - 19:23

» Hedychium horsfieldii
par KAWAN Ven 18 Jan 2019 - 17:56

» Plumbago capensis = Plumbago auriculata - dentelaire du Cap
par Rémi44 Ven 18 Jan 2019 - 14:16

» Aechmea recurvata
par Rémi44 Ven 18 Jan 2019 - 14:14

» Devinettes ligériennes
par KAWAN Ven 18 Jan 2019 - 12:31

» Tillandsia butzii
par Rémi44 Ven 18 Jan 2019 - 10:32

» Épandage de fosse septique et racines
par cugandense Ven 18 Jan 2019 - 7:35

» Senna didymobotrya
par benji Mer 16 Jan 2019 - 18:55

» Ipomoea alba - fleur de lune
par cugandense Mer 16 Jan 2019 - 7:45

» Daphne odora 'Aureomarginata'
par Rémi44 Mer 16 Jan 2019 - 6:15

» Jardin d'acclimatation privé : l'Oasis (66)
par PierredeSFA Mar 15 Jan 2019 - 21:00

» Euphorbia knuthii
par Tikati Mar 15 Jan 2019 - 13:24

» Dryopteris filix-mas - fougère mâle
par Vincent24 Mar 15 Jan 2019 - 8:26

» Phymosia umbellata
par cugandense Mar 15 Jan 2019 - 7:01

» Prunus dulcis = amandier
par cugandense Mar 15 Jan 2019 - 6:52

» Xanthium orientale subsp italicum - lampourde d'Italie
par neira Mar 15 Jan 2019 - 6:25

» Solanum betaceum (= Cyphomandra betacea) - tomate en arbre
par dijiris Lun 14 Jan 2019 - 5:09

» La Chaîne des Puys
par Oursine des volcans Lun 14 Jan 2019 - 0:55

» Crassula lactea
par claire Dim 13 Jan 2019 - 22:27

» Peperomia graveolens
par claire Dim 13 Jan 2019 - 22:21

» Peperomia puteolata
par Baobab Dim 13 Jan 2019 - 16:22

» Ipomoea indica (= Ipomoea learii)
par Rémi44 Dim 13 Jan 2019 - 9:24

» Compostion de la terre dite de bruyère
par Darwin Dim 13 Jan 2019 - 9:02

» Graines de citrus - citronnier
par Rémi44 Sam 12 Jan 2019 - 17:22

» les visiteurs à plumes sauvages - 3
par Cormillonne Sam 12 Jan 2019 - 15:13

» La perruche à collier dans le Bois de Vincennes
par PierredeSFA Sam 12 Jan 2019 - 8:33

» Orchidée sauvage à identifier (Cephalanthera ?)
par claire Ven 11 Jan 2019 - 13:25

» Aristolochia gigantea
par Rémi44 Jeu 10 Jan 2019 - 18:46

» Astrophytum capricorne v. aureum = Astrophytum senile v. aureum
par Vincent24 Jeu 10 Jan 2019 - 15:02

» bocal à carnivores
par Oursine des volcans Jeu 10 Jan 2019 - 10:49

» Brugmansia sanguinea
par Rémi44 Jeu 10 Jan 2019 - 9:09

» Identification arbuste
par Régis Jeu 10 Jan 2019 - 9:03

» Zelkova serrata variegata [Identification]
par neira Jeu 10 Jan 2019 - 7:13

» Bituminaria bituminosa - psoralée, trèfle bitumineux
par claire Mar 8 Jan 2019 - 23:26

» Dittrichia viscosa - inule visqueuse
par pamina Mar 8 Jan 2019 - 20:55

» Carex bigelowii
par pamina Mar 8 Jan 2019 - 20:46

» Euphorbia candelabrum
par benji Mar 8 Jan 2019 - 15:00

» Alocasia cucullata
par Rémi44 Mar 8 Jan 2019 - 9:44

» Yucca elephantipes - Yucca gigantea - Yucca guatemalensis
par Rémi44 Mar 8 Jan 2019 - 7:33

» Prunus armeniaca = Abricotier
par LardyMum Mar 8 Jan 2019 - 0:31

» Helleborus - les hellébores, ou ellébores
par AnJo11 Lun 7 Jan 2019 - 21:50

» Sansevieria trifasciata 'Moonshine'
par benji Lun 7 Jan 2019 - 20:31

» Phoenix canariensis - phoenix des Canaries, faux-dattier
par AnJo11 Lun 7 Jan 2019 - 19:17

» Suaeda vera (soude arbustive), salicorne, Limoniastrum monopetalum - identification
par tragus Lun 7 Jan 2019 - 18:54

» Elaeagnus rhamnoides (= Hippophae rhamnoides) - argousier
par tragus Lun 7 Jan 2019 - 18:52

» Citrus aurantiifolia - lime, citron vert
par benji Lun 7 Jan 2019 - 18:49

» Nos arbres en hiver 2018
par LardyMum Lun 7 Jan 2019 - 17:38

» Iochroma australe (= Acnistus australis)
par pamina Lun 7 Jan 2019 - 17:07

» Schlumbergera - le genre - cactus de Noël
par benji Lun 7 Jan 2019 - 12:54

» Carica papaya - papayer
par Vincent24 Lun 7 Jan 2019 - 9:55

» Tylecodon singularis.
par Régis Lun 7 Jan 2019 - 8:47

» Hedychium greenii
par Rémi44 Lun 7 Jan 2019 - 7:49

» Senecio herreanus
par tragus Dim 6 Jan 2019 - 21:27

» Cucurbitaceae - Cucurbitacées
par tragus Dim 6 Jan 2019 - 21:19

» Campanula persicifolia - campanule à feuilles de pêcher
par pamina Dim 6 Jan 2019 - 13:13

» Des balcons de fous
par antho Dim 6 Jan 2019 - 12:33

» Acacia - mimosa ???
par Rémi44 Dim 6 Jan 2019 - 12:23

» Sedum 'Rubrotinctum'
par LardyMum Sam 5 Jan 2019 - 19:24

» Strelitzia reginae
par Rémi44 Sam 5 Jan 2019 - 18:47

» Jatropha multifida
par Baobab Sam 5 Jan 2019 - 18:44

» Lac et tourbière de Bourdouze (63)
par neira Sam 5 Jan 2019 - 18:12

» Ornithogalum caudatum - fruits [devinette]
par Vincent24 Sam 5 Jan 2019 - 17:35

» Crassula ovata
par Baobab Sam 5 Jan 2019 - 17:15

» Centaurea nigra ? ou pas ?
par neira Sam 5 Jan 2019 - 13:31

» Euryops virgineus - euryops virginal
par tragus Ven 4 Jan 2019 - 18:03


Opuntia scheerii

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opuntia scheerii

Message  FJpower142 le Mer 22 Fév 2012 - 17:14

Opuntia scheerii

Origine : Mexique (Queretaro, Guanajuato)

Description :
Grande espèce buissonnante
peut atteindre une taille importante en pleine terre, jusqu'à 3 mètres de diamètre pour un peu  moins de 2 mètres de hauteur après plusieurs années de culture ;
il est facilement reconnaissable avec ses nombreuses épines jaune doré lorsqu'elles sont jeunes poussant sur des aréoles marron/noir garnies également de soies, portées sur des raquettes d'un beau vert clair atteignant plus de 30 cm.
La floraison intervient en milieu de printemps ou en début d'été, les fleurs mesurent jusqu'à 10cm de diamètre,
leur couleur varie avec le temps, plutôt blanc ivoire à l'éclosion, elles tournent au jaune par la suite avant de finir couleur pêche ou rose.
Les fruits sont de taille importante également, d'un beau rouge très foncé contrastant avec le corps de la plante.

Rusticité :
Opuntia scheeri est bien rustique, particulièrement résistant à l'humidité, capable d'endurer de longues périodes de gel sans aucune protection.
Mes plantes proviennent d'un vieux spécimen poussant en pleine terre en région saumuroise depuis plus de 30 ans, ce clone à supporté l'hiver 1985 et ses -20°c.
Mes plantes en pot ont supportées -15°C en 2009, et -16/-17°c cette année, ceci sans aucun dommage et sans êtres au sec.

Culture :
La culture est facile, en substrat assez drainant et riche, avec beaucoup de soleil.
Les arrosages peuvent êtres abondants de Mars à Septembre, avec un apport d'engrais liquide au printemps pour les plantes en pot afin d'obtenir une bonne croissance, surtout si la plante est dans le même substrat depuis longtemps.
C'est une plante vigoureuse à croissance rapide, pouvant produire 6 à 10 nouvelles raquette chaque année une fois bien établie.
La pleine terre lui convient mieux, sinon, il faut un pot de bonne taille pour que la plante ne végète pas.


photos de www.palmaris.org :






Dernière édition par tephro le Jeu 23 Fév 2012 - 13:55, édité 1 fois
avatar
FJpower142

Messages : 2717
Date d'inscription : 20/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  neira le Mer 22 Fév 2012 - 17:47

superbe présentation du roi de l'Oponce

il y a un sacré morceau !! et la floraison jaune paille est un net plus!!
Sa rusticité la rend acclimatable presque partout, le problème est de trouver un coin au sec et bien exposé

vue au Parc du Mugel de La Ciotat , en pleine terre :
Opuntia scheerii

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 40302
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  FJpower142 le Mer 22 Fév 2012 - 23:11

Merci Neira ! Very Happy

Franchement, c'est typiquement une espèce facile, et on ne peut plus robuste !
Même dans ta région, elle pourrait être testée à l’extérieur sans protection particulière contre la pluie !

Pour les plantes qui restent dehors, je n'aurais qu'un conseil à donner, c'est de couper les cladodes qui poussent trop couchées, à l'horizontale, car en cas de chute de neige, elles ne pourraient pas résister au poids, et ça risquerait de casser des branches entières !

C'est arrivée sur la plante mère dont proviennent mes boutures,
cette plante de 30 ans, magnifique quand je l'ai découverte (plus de 3 mètres de diamètre, et certaines cladodes étaient à plus de 2 mètres de hauteurs !), n'a pas du tout aimé l'hiver 2009-2010, trop grande pour être couverte, les propriétaires l'ont laissé prendre la neige, et toutes les branches se sont cassées, ou presque...

J'étais vraiment déçus quand je suis retourné la voir en été 2010
le tronc lignifié, calé comme le pouvaient les propriétaires
évidemment, ce qui reste est encore assez impressionnant, mais ce n'est qu'un reste...autant vous dire que j'ai fait du sauvetage ce jour là...
avatar
FJpower142

Messages : 2717
Date d'inscription : 20/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  FJpower96 le Mer 22 Fév 2012 - 23:16

Oula une bonne baffe de cladode et tu l'imprimes vite celle là... (faudrait faire une abréviation, genre com intelligent et constructif).
avatar
FJpower96

Messages : 2192
Date d'inscription : 24/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  FJpower142 le Mer 22 Fév 2012 - 23:24


il faut croire que les propriétaires du monstre avaient justement la frousse de se prendre des baffes de cladodes !
quand moi je triais ce qui pouvait être sauvé à mains nues (ouai, j'suis du genre motivé...), le monsieur, lui, y allait à la fourche ! pale
avatar
FJpower142

Messages : 2717
Date d'inscription : 20/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  FJpower96 le Mer 22 Fév 2012 - 23:32

C'est comme ça que ma fille a appris que ça pouvait piquer ce genre de bestiaux.
avatar
FJpower96

Messages : 2192
Date d'inscription : 24/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Régis le Dim 21 Juin 2015 - 8:34

Un opuntia que j'aime particulièrement et que je trouve très graphique.
J'ai planté une raquette l'an dernier en pleine terre, elle a bien résisté à l'humidité hivernale sans protection, mais il n'a pas fait bien froid...Elle est en train de faire une pousse actuellement. On verra avec le temps...

Une plante magnifique à la cactuseraie de Montolieu (11) :


Trop tard pour la floraison, mais j'ai adoré les fruits en formation :
avatar
Régis
ultrapetipoteur

Messages : 3702
Date d'inscription : 04/02/2012
Région : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  neira le Dim 21 Juin 2015 - 20:11

en effet Régis , cette plante est superbe ,pas de défauts , elle pète de santé

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 40302
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Cormillonne le Dim 21 Juin 2015 - 20:52

C'est un opuntia increvable il supporte tout, jamais malade jusqu'à -20°, la neige même si les branches s'écroulent il se redresse s'il n'est pas top haut, pour moi le seul qui reste vraiment beau dehors dans les régions froides.
En 2012 il s'est écroulé car il était trop grand, je lui ai fait une belle coupe (j'ai donné 100 raquettes à un jeune pour qu'il se fasse un peu d'argent mais il n'en n'a pas vendu beaucoup) il est reparti de plus belle.
Tu peux même couper les troncs montés en bois, cela repart. Pour qu'il soit esthétique la hauteur de ta photo est bien sinon avec la neige il s'écroule comme chez moi donc le tailler régulièrement
Les fleurs changent de couleur et sont superbes
avatar
Cormillonne

Messages : 3599
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  nunuche le Dim 12 Juin 2016 - 16:23

Bonjour a vous

Que pensez vous de sa culture dans mon jardin en zone7 avec neige et pluie .
Quelle taille aura t-il rapidement?

Est il facile à  manipuler?

J’aimerai faire un petit coin genre rocaille avec des espèces très résistantes au gel ,à la neige et l'eau.

Merci !

nunuche

Messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2016
Région : Franche Comté
Activités : Anciennement "Pourquoi"
Humeur : mais pourquoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Cormillonne le Dim 12 Juin 2016 - 20:18

C'est un costaud, il est donné pour supporter -23°, en Bretagne je l'avais il a eu -15° sans broncher.
Attention il devient imposant donc ne pas mettre dans une petite rocaille, regarde le post j'ai dû mettre( ou bien d'autres personnes) des photos.
Il se taille très bien pour lui garder une allure pas trop imposante
avatar
Cormillonne

Messages : 3599
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  nunuche le Dim 12 Juin 2016 - 22:23

Bonsoir et merci Cormillone

Si j'ai bien compris il faut que ma rocaille soit vaste et non contre un mur.Ici l'hiver beaucoup d'eau,de moins en moins de neige et du froid.

Que puis je espérer comme pousse en hauteur et largeur en deux années dans ma région froide en hiver et chaude en été ?

Un producteur Alsacien m'a dit qu'il avait laissé tombé la vente car il ne tient pas plus de deux hivers donc avant de démarrer ,je veux être sure de ne pas me "planter"!

Bonne soirée.

nunuche

Messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2016
Région : Franche Comté
Activités : Anciennement "Pourquoi"
Humeur : mais pourquoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  neira le Lun 13 Juin 2016 - 5:01

oui super rustique !! même que j'ai failli en adopter un  Laughing ; ce qui m'a retenu c'est l'hiver humide et pas de possibilité d'abriter
L'oponce qui supporte le mieux l'humidité en terrain très drainant reste Opuntia humifusa , naturalisée dans les gorges de l'Allier dans le 43

_________________
"Ce n'est pas parce que le système est en cours d'effondrement que ça nous dispense de le finir à coups de pelle" Thomas Guénolé
Galerie photos - Galerie Iris
Répertoire Iris TB
avatar
neira
Magic'B

Messages : 40302
Date d'inscription : 16/10/2010
Région : Pôle nord centre
Activités : Cultivatrice exotique
Humeur : verdoyante

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Cormillonne le Lun 13 Juin 2016 - 10:34

En Bretagne je l'ai eu 10 ans (après j'ai déménagé il est peut être encore là) et il a eu droit à la neige, il faut tout de même une terre  caillouteuse s'il pleut beaucoup.
Ici une année il s'est écroulé avec la neige (et oui il y en a eu) j'ai tout taillé et gardé quelques départs(100 raquettes que j'ai données à un jeune pour se faire de l'argent de poche) et il est repartit du tronc.
Si tu le perds j'en ai toujours.
Que puis je espérer comme pousse en hauteur et largeur en deux années dans ma région froide en hiver et chaude en été ?
Si tu pars d'une belle raquette de 15/20 de H à raison de 1 - 2 ou 3 pousses sur une raquette par an tu fais le calcul et comme il aura eu beaucoup de pluie ou humidité l'hiver ne l'arrose pas l'été il aura fait ses réserves. Même chez moi je ne l'arrose jamais et il est là depuis 2002.
avatar
Cormillonne

Messages : 3599
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Cormillonne le Lun 13 Juin 2016 - 10:41

Photo de cette semaine
avatar
Cormillonne

Messages : 3599
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  AnJo11 le Lun 13 Juin 2016 - 18:44

Chez moi non plus je ne l'arrose pas, pas plus que les autres cactées et autres xéros d'extérieur, et pourtant, c'est gravement sec l'été ici...
Mais j'ai pu constater que si les débuts ici sont assez lents, ensuite il y a une phase exponentielle où plus le pied est enraciné, plus il est "poussant".
Dans d'autres jardins, j'ai constaté pareil, et ensuite, il ralenti sa croissance...
Ceci dit, si on lui donne à boire en été, c'est comme moi avec la bonne bière fraiche, on ne dit pas non!

Mais qu'une cata quelconque le rase, genre feu ou ultra méga gel, il repart de plus belle et se reconstitue super vite et bien à partir de la souche; comme la plupart des autres opuntias rustiques d'ailleurs.
Le seul truc, c'est qu'il ne faut pas y toucher trop vite  et le croire foutu, car il peut attendre une année ( donc plus avec un hiver en plus à compter) avant de donner signe de vie, suivant la profondeur des dégâts;
J'ai déjà commis ce genre d'erreur, à vouloir bien faire, sur des touffes qui avaient l'air absolument mortes, cramées par le gel...et j'ai eu la surprise de voir repartir d'autres que j'avais négligées, et qui vont très bien maintenant, alors que celles que j'ai touchées pas...

Je vais essayer des croisements avec d'autres espèces, cela peut donner des formes, et des couleurs de fleurs  intéressantes;

Le fruit est comestible, pas vraiment bon, et trop épineux pour être utilisable pour nous, sauf besoin absolu, mais il peut fournir une ressource pour la faune. Dans certains coins, des bestioles sauvages ont compris le potentiel des fruits d'opuntias, pas chez moi encore, mais ça peut venir n'importe quand.
Et quand les oiseaux ou autres s'y mettent, on voit soudain apparaître les semis spontanés...

à noter aussi que les opuntias ont diverses qualités médicinales reconnues et/ou en cours d'évaluation, particulièrement concernant la glycémie, le cholestérol, le transit intestinal, les ulcères, la gueule de bois  geek , etc...tous sont plus ou moins comestibles (ça veut pas dire bon) et ont été une ressource de survie pour les amérindiens bien souvent.

Neira, tu peux tenter plein d'espèces d'opuntias chez toi, même autres que les humifusas et apparentés, va voir sur ma liste si il y en a qui te tentent...je te dirai ceux qui sont jouables, et je peux t'en fournir aussi.
en tout cas, tu peux essayer celui ci.
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2485
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  nunuche le Lun 13 Juin 2016 - 22:12

Bonsoir,

Merci pour toutes vos explications et aide .
Je vous rappelle tout de même que mon climat est certainement plus rude que vous trois Courmillone neira et Anjo.

J'avais très envie de tenter mais à présent je vais le tenter.

Merci courmillonne pour cette belle photo,en effet quel bel effet et quel beau pied. Merci aussi de ta proposition ,si jamais j'ai un échec l'hiver prochain .
Il sera petit je pourrai le protéger du grand froid de la neige et la pluie,ce sont surement les autres qui poseront problème .

Je ne sais pas si j'ai bien compris , il pousse vite , mais parfois il est capricieux et il faut parfois attendre plusieurs années avant d'obtenir un beau massif donc c'est tout l'un ou tout l'autre .
Bonne soirée et merci à vous

nunuche

Messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2016
Région : Franche Comté
Activités : Anciennement "Pourquoi"
Humeur : mais pourquoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  tragus le Mar 14 Juin 2016 - 8:24

AnJo11 a écrit: il peut fournir une ressource pour la faune. Dans certains coins, des bestioles sauvages ont compris le potentiel des fruits d'opuntias, pas chez moi encore, mais ça peut venir n'importe quand.
Et quand les oiseaux ou autres s'y mettent, on voit soudain apparaître les semis spontanés...

Cette faculté à être disséminé par les animaux via les graines, ça c'est un réels problème
Pas facile de gérer certaines espèces d' Opuntia envahissants en milieux naturels.
Bon, point positif, avec scheerii, pas de cas de propagation par semis spontanés en milieux naturels à ma connaissance

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 18912
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  AnJo11 le Mar 14 Juin 2016 - 9:51

c'est sur, ça peut aussi être un problème, encore que chez nous, ce n'est pas comme en Australie par exemple où ça a été un réel GROS MÉGA problème.
Mais dans ces biotopes australs, toute introduction est en général un problème...
Par exemple, l'introduction de l'homme et probablement du chien son déjà compagnon, il y a environ 50 000 ans y a entrainé la disparition de toute la méga faune, et la désertification massive du pays.
Le même phénomène a eu lieu, un peu plus tard quand la nouvelle Zélande a à son tout été colonisée vers le XIII ème siècle, les derniers exemplaires de la méga faune (les moas, oiseaux géants)ayant été exterminés assez récemment, un peu avant l'arrivée des occidentaux.
Et avec ces mégafaunes disparues, les équilibres biologiques ont été perturbés, des dizaines d'autres espèces directement liées ont d'abord disparu, plus d'autres ensuite avec l'usage étendu des brulages et la pression de chasse...
Pour en revenir aux opuntias, l'introduction là bas de quelques ravageurs, des cochenilles spécifiques des opuntias, a bien régulé cette invasion là...

Mais chez nous, ces cochenilles sont déjà présentes depuis longtemps, probablement depuis les premières importations d'opuntias au XVI ème, et se chargent déjà de réguler...j'ai vu il y a peu en Espagne des km de haies de cactus réduits à pas grand chose par une cochenille blanche "laineuse" (je ne connais pas le nom, désolé), et je sais qu'elle opère aussi par chez nous.
Dès qu'une colonie devient très importante, elle court ce risque.Et c'est bien, c'est dans l'ordre des choses.
En plus, par chez nous, les opuntias soit occupent des micro niches vacantes ou très limités, comme les opuntias rampants tolérants à l'humidité hivernale, qui se sont naturalisés discrètement jusqu'en Suisse, soit les plus gros et plus thermophiles qu'on trouve dans le grand sud, qui parfois occupent de larges surfaces.
Mais si ils les occupent, c'est qu'elles sont soit carrément très dégradées, genre friches périurbaines au sens large et autre zones fortement anthropisées, soit parfois des garrigues et autres espaces très peu végétalisés, mais là on peut effectivement leur reprocher une concurrence déloyale envers la flore spécifique de ces garrigues...qui tendent de toute façon actuellement naturellement à se fermer, et donc s’appauvrir biologiquement, car, à part quelques zones assez limitées, cette formation végétale n'est pas "naturelle" en soi, mais bien le résultat de siècles d'utilisation humaine, et avant tout le déboisement massif des siècles passés, couplé aux brulages destinés à favoriser la pousse d'herbe pour les élevages de brebis, et chèvres aussi parfois...
Hors, comme on n'utilise plus ces espaces au sens agricole du terme de nos jours, ceux ci retournent vers leur stade antérieur ( ou du moins le tentent), CAD, la forêt.
La broussaille genre chêne kermès n'est guère favorable aux autres arbres, hors si il y a trop de passages de feu, c'est elle qui domine. Sinon, les pins, mais eux aussi réduisent la diversité biologique, et eux aussi favorisent les incendies à répétition, qui en retour les favorisent aussi comme pour le kermès.
Au final, ça se résume entre une lutte entre la peste et le choléra...
Comme la dégradation des sols est profonde, et le climat très asséché en ce moment, l'évolution risque bien d'être bloquée au stade broussaille fermée, avec en plus des incendies réguliers et très violents, qui à chaque fois remettent tout à zéro.
Le retour à la forêt de chênes verts et chênes caduques et autres ligneux risque fort d'être une utopie.
Parfois, si le stade broussaille n'a pas été trop long, la riche flore de garrigue peut en profiter pour ré-apparaitre temporairement, c'est le seul aspect positif des ces incendies à répétition...

Mais, et c'est là où je voulais en venir, je constate en plein d'endroits que les grosse colonies d'opuntias, malgré leur aspect un peu effrayant ont un peu le même effet que les gros ronciers ou buissons de pruneliers, elles permettent à des feuillus de germer, pousser et bien s'implanter: je vois de fort beaux jeunes frênes, chênes , amandiers (mais aussi bien sur pins, cyprès ...) se développer en leur sein.
Des ronces aussi, et pas mal de plantes au final, souvent bien plus développées que dans les espaces "nus" voisins.
C'est contre intuitif, car on peut penser que les cactus vont capter toute l'eau disponible et assécher la ressource, mais en fait ils ont plutôt un effet inverse: ils retiennent les feuilles et autres débris (et les plastiques et autres déchets...), donc recréent du sol là où il n'y en a plus, font de l'ombrage, et n'ont pas une puissance d’absorption très élevée, moindre en tout cas que celle de pas mal de nos plantes locales visiblement.
à terme, tout ceux ci domineront les opuntias, qui, trop ombrés et recouverts de feuilles ou aiguilles vont dégénérer et chopper les maladies et régresser fortement.De plus, ils servent d'abri et de ressource aux dernières tortues terrestres, et rien que pour ça...les gros lézards, les serpents et autres les aiment bien aussi d'ailleurs...

J'ai constaté le même phénomène de pépinière/abri avec les grosses mattes d'agaves,qui peuvent aussi parfois se ressemer chez nous, mais qui, comme les opuntias sont surtout propagées végétativement, souvent involontairement, ou par des accidents climatiques, ou par les bulbilles ou plantules produites à la place des graines sur les hampes florales par certaines lignées (qui de fait ont tendance à devenir prédominantes, et cette capacité, présente chez quelques espèces seulement, peut apparaitre par mutation ou croisement dans d'autres, ce qui arrive régulièrement.
De plus, les espèces cultivées sous nos climats sont plus nombreuses, se croisent, s’adaptent et évoluent)
L'émergence chez nous d'un papillon ravageur des agaves provenant du Mexique, mais qui a déjà envahi toutes les zones de culture d'agaves, (et peut être aussi des autres agavacéaées?) via l’Afrique va aussi avoir un effet de régulation sur les éventuellement trop grosse populations...

Idem avec les yuccas, qui eux ne se ressèment pas , sauf trèèèès exceptionnellement pour le Y. aloifolia, seul capable de produire des graines sans le papillon spécifique idoine et obligatoire pour tous les autres yuccas ...


Après, tous les opuntias ne sont pas sensibles au même degré à chaque parasite, mais tous les parasites possibles ne sont pas non plus encore présents...
Je pense que trouver celui qui préfère les opuntias qui ont bien envahi certains flancs des collines de P.O. vers Collioure etc, se serait pas mal...
Car là où la garrigue est la formation végétale idéale, il serait effectivement dommage qu'elle soit trop envahie par ces espèces exotiques, même si je pense que celles ci ne sont pas les pires...
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 2485
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Vincent24 le Mar 14 Juin 2016 - 11:56

Sleep Sleep Sleep :zzzzzz:
avatar
Vincent24
xériquentrotre

Messages : 6677
Date d'inscription : 30/04/2012
Région : Dordogne - Périgord noir
Humeur : flurp piti flurp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  tragus le Mar 14 Juin 2016 - 17:20

Anjo, tout ceci est certainement intéressant...
Par contre c'est bien de synthétiser pour éviter des lectures laborieuses... Surtout pour des gens comme moi qui viennent en ce moment sur le forum, le plus souvent depuis un téléphone portable
Et éviter de trop dériver vers les hors sujets c'est pas mal également
Ceci est dit en toute amitié dans un souci de lisibilité des sujets abordés Very Happy

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
avatar
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 18912
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  nunuche le Mar 14 Juin 2016 - 18:57

Bonsoir,


Toutes ces  explications sont très intéressantes Anjo mais ne font pas avancer mon "schmilblick " , c'est  aussi  très sympa d'ignorer mes "post",mes questions et faire la lumière sur mes doutes afin que je parte du bon pied dans cette nouvelle  expérience dans ma région froide .
Je suis nouvelle sur le forum , c'est peut être pour cela ....

Heureusement Neira et Cormillonne votre aide m'est précieuse donc merci à vous deux  , je vais mettre toutes les chances de mon coté . Planter en terrain drainant avec un espace suffisant ,au Sud ,protéger de la neige et de l'eau surtout les premières années .

Cela vaut le coup d'essayer quand je vois ta photo , et puis, si c'est un échec ce ne sera ni le premier ni le dernier mais bon .

Supporte t'il le vent car je suis dans un coin ou les vents sont forts parfois en toutes saisons et assez froids l'hiver?

Merci Mesdames.

nunuche

Messages : 30
Date d'inscription : 18/05/2016
Région : Franche Comté
Activités : Anciennement "Pourquoi"
Humeur : mais pourquoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Cormillonne le Mar 14 Juin 2016 - 20:24

Oui il supporte le vent chez moi il y en a souvent, par contre un jour il s'est écroulé car il y avait trop de neige dessus et j'ai eu du mal à le redresser c'est l'année où j'ai décidé de le tailler car il avait pris une forme trop couchée.
avatar
Cormillonne

Messages : 3599
Date d'inscription : 16/04/2012
Région : Charente-Maritime
Activités : Retraitée
Humeur : Très bonne au milieu de mes plantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Analluba le Mar 14 Juin 2016 - 21:35

Ben moi j'ai lu Anjo avec beaucoup de plaisir Very Happy
Et puis quand même si on n'a pas le temps ou l'envie de lire on peut toujours aller un peu plus loin ou changer de page, non ?
Nunuche, souvent sur un forum on "ignore" les questions tout simplement parce qu'on ne connaît pas la réponse et qu'on ne peut pas faire avancer les choses… Il ne faut pas mal le prendre...
avatar
Analluba

Messages : 1180
Date d'inscription : 13/02/2013
Région : Italie, entre Rome et Naples

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Ascalaphe le Mer 15 Juin 2016 - 21:04

Un costaud, cet Opuntia scheerii ...

Je l'ai découvert à l'automne 2008 au campus de Grignon, dans les Yvelines : un specimen poussait contre un mur à l'exposition sud-est, au milieu des rosiers ! Il avait par la suite résisté sans coup férir au -15 très humide qu'il y avait eu dans le coin cet hiver là. Sans doute y est-il toujours ...

Un des plus rustiques du genre en climat océanique, à n'en pas douter !
avatar
Ascalaphe

Messages : 445
Date d'inscription : 01/10/2013
Région : Beaujolais
Activités : jardinier de balcon
Humeur : un autre jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opuntia scheerii

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum