Derniers sujets
» si l'on parlait du temps qu'il fait ? - tome 6
par PierredeSFA Aujourd'hui à 18:29

» orchidées : questions, problèmes et conseils de culture
par neira Aujourd'hui à 12:40

» Crocosmia (= Montbretia) - le genre
par Régis Aujourd'hui à 9:54

» Podophyllum - le genre
par Avalou Aujourd'hui à 9:43

» Quercus suber - chêne liège
par Vincent24 Aujourd'hui à 8:38

» fougère inconnue
par neira Aujourd'hui à 8:29

» Jardins d'hiver
par cugandense Aujourd'hui à 8:00

» Capparis spinosa - câprier
par cugandense Aujourd'hui à 7:59

» Tagetes lemmonii - tagète de Lemmon
par tragus Aujourd'hui à 7:37

» Jasminum azoricum - jasmin des Açores
par tragus Aujourd'hui à 7:28

» Helleborus - les hellébores, ou ellébores
par Flora Hier à 22:08

» Plantations nouvelles venues : en pot ou en pleine terre ?
par Gaëtan Hier à 21:55

» Billbergia nutans
par Vincent24 Hier à 14:46

» Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens'
par Vincent24 Hier à 14:39

» Espagne - Andalousie
par AnJo11 Hier à 8:43

» Crassula garibina
par tragus Hier à 7:47

» Aucuba japonica - aucuba du Japon
par LardyMum Dim 19 Jan 2020 - 23:11

» Plante tropicale au look de palmier - zingiberaceae ?
par Rémi44 Dim 19 Jan 2020 - 21:14

» Rémi - Mon (tout) petit jardin en mode tropical
par Rémi44 Dim 19 Jan 2020 - 21:11

» vos plus beaux feuillages
par laurentliege Dim 19 Jan 2020 - 20:19

» Erodium cicutarium - érodium à feuilles de ciguë, bec-de-grue
par tragus Dim 19 Jan 2020 - 11:26

» Euphorbia peplus - euphorbe des jardiniers
par tragus Dim 19 Jan 2020 - 11:14

» Aeonium 'Velour'
par tragus Dim 19 Jan 2020 - 10:43

» La saison des iris 2020
par tragus Dim 19 Jan 2020 - 10:18

» identification arbre romain
par dijiris Dim 19 Jan 2020 - 6:20

» Schefflera rhododendrifolia (= S. impressa)
par Rémi44 Sam 18 Jan 2020 - 14:36

» Agave attenuata
par AnJo11 Sam 18 Jan 2020 - 13:01

» Kokedama
par Rémi44 Sam 18 Jan 2020 - 12:04

» Ceiba speciosa (= Chorisia speciosa)
par tragus Sam 18 Jan 2020 - 11:33

» Cuphea hyssopifolia - cuphea à feuilles d'Hysope
par tragus Sam 18 Jan 2020 - 11:31

» Schefflera actinophylla
par tragus Sam 18 Jan 2020 - 11:12

» Grevillea robusta
par tragus Sam 18 Jan 2020 - 10:15

» Senecio angulatus - [identification]
par claire Ven 17 Jan 2020 - 23:27

» Kalanchoe rhombopilosa
par Flora Ven 17 Jan 2020 - 18:55

» Dyckia marnier-lapostollei
par neira Ven 17 Jan 2020 - 14:56

» Hardenbergia violacea
par neira Ven 17 Jan 2020 - 14:47

» Haworthia cooperi var. truncata
par neira Ven 17 Jan 2020 - 14:46

» Combretum indicum (= Quisqualis indica)
par tragus Ven 17 Jan 2020 - 14:26

» Perdrix
par tragus Ven 17 Jan 2020 - 11:43

» Austrocylindropuntia subulata
par tragus Ven 17 Jan 2020 - 9:21

» Daphne odora 'Aureomarginata'
par neira Jeu 16 Jan 2020 - 15:56

» Prunus dulcis - amandier
par Régis Jeu 16 Jan 2020 - 15:13

» Iberis semperflorens - ibéris toujours fleuri
par tragus Jeu 16 Jan 2020 - 13:01

» Opuntia monacantha
par tragus Jeu 16 Jan 2020 - 12:59

» Chats
par Rémi44 Jeu 16 Jan 2020 - 7:56

» Musa basjoo - bananier du Japon
par Rémi44 Jeu 16 Jan 2020 - 7:13

» Clivia miniata
par Flora Mer 15 Jan 2020 - 20:57

» Bergenia
par Flora Mer 15 Jan 2020 - 20:54

» Opuntia engelmannii f. linguiformis
par AnJo11 Mer 15 Jan 2020 - 19:13

» Le monde des cactus: voyages aux Amériques
par Bip. Mer 15 Jan 2020 - 19:00

» Cestrum elegans
par Vincent24 Mer 15 Jan 2020 - 16:53

» L'élégante des hêtraies... Drapetisca socialis
par Oursine des volcans Mer 15 Jan 2020 - 9:43

» Solandra maxima
par tragus Mer 15 Jan 2020 - 9:40

» Nandina domestica
par tragus Mer 15 Jan 2020 - 8:22

» Retama sphaerocarpa
par tragus Mer 15 Jan 2020 - 8:16

» rainettes et autres grenouilles
par tragus Mer 15 Jan 2020 - 7:59

» Phytolacca dioica - bel ombra
par benji Mar 14 Jan 2020 - 19:02

» Pachysandra terminalis - Pachysandre du Japon
par tragus Mar 14 Jan 2020 - 19:00

» Identification Euonymus
par benji Mar 14 Jan 2020 - 18:53

» Psidium guajava
par benji Mar 14 Jan 2020 - 12:42

» Caesalpinia decapetala var. japonica
par Michou Mar 14 Jan 2020 - 10:55

» Delonix regia - flamboyant
par benji Lun 13 Jan 2020 - 19:42

» Marlothistella uniondalensis
par tragus Lun 13 Jan 2020 - 18:53

» Arisarum vulgare - capuchon de moine
par tragus Lun 13 Jan 2020 - 10:14

» Globularia alypum - globulaire alypon
par LardyMum Dim 12 Jan 2020 - 19:08

» Michou - le jardin de Michel (44)
par Michou Dim 12 Jan 2020 - 10:19

» analyser sa terre de jardin
par demdem Dim 12 Jan 2020 - 10:10

» Montanoa hibiscifolia - arbre à marguerites
par Michou Dim 12 Jan 2020 - 10:05

» Sedum sieboldii
par LardyMum Dim 12 Jan 2020 - 9:54

» Crassula rupestris
par tragus Dim 12 Jan 2020 - 9:50

» Asphodelus cerasiferus
par tragus Dim 12 Jan 2020 - 9:42

» Tillandsia albida
par Rémi44 Sam 11 Jan 2020 - 15:08

» Reineckea carnea
par AnJo11 Sam 11 Jan 2020 - 13:19

» Echantillonnage participatif des vers de terre de France
par AnJo11 Sam 11 Jan 2020 - 12:59

» Iresine herbstii
par benji Sam 11 Jan 2020 - 12:12

» Anselme - Le jardin d'Anselme (44)
par Michou Sam 11 Jan 2020 - 10:11

» Aspidistra 'China Sun'
par tragus Sam 11 Jan 2020 - 10:04

» Justicia adhatoda (= Adhatoda vasica) - carmentine en arbre
par tragus Sam 11 Jan 2020 - 9:53

» Salvia microphylla 'Hot Lips'
par tragus Sam 11 Jan 2020 - 9:49

» Petasites pyrenaicus (= Petasites fragrans) - héliotrope d'hiver
par AnJo11 Sam 11 Jan 2020 - 9:39

» Tillandsia - le genre
par Rémi44 Sam 11 Jan 2020 - 9:22

» Impatiens balfourii - impatience de Balfour
par Rémi44 Sam 11 Jan 2020 - 9:11

» Yucca elephantipes - Yucca gigantea - Yucca guatemalensis
par Rémi44 Sam 11 Jan 2020 - 8:50

» Ficus carica - figuier commun
par Rémi44 Sam 11 Jan 2020 - 8:49

» Rosa chinensis mutabilis
par AnJo11 Ven 10 Jan 2020 - 21:45

» Eomecon chionantha
par laurentliege Ven 10 Jan 2020 - 12:38

» Philodendron 'Xanadu'
par benji Ven 10 Jan 2020 - 9:25

» Pandanus utilis
par Régis Ven 10 Jan 2020 - 9:13

» Ginkgo biloba - arbre aux quarante écus
par tragus Ven 10 Jan 2020 - 7:42

» Blechnum spicant
par neira Ven 10 Jan 2020 - 6:53


Inocuité du bacille de Thuringe ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  cortejuan le Ven 28 Juin 2019 - 17:53

Salut la compagnie,

ne pouvant plus utiliser les produits chimiques sous peine de prison ferme No  , je me suis tourné vers le bacille de Thuringe pour me débarrasser des pucerons.

On peut dire ce que l'on veut mais ne pas traiter du tout, ce que je fais de plus en plus depuis des décennies a aussi quelques inconvénients : cette année j'ai eu une attaque terrible de pucerons sur mes espaliers fruitiers au point que j'ai même cru qu'ils allaient passer l'arme à a gauche.

Ayant donc une relation conflictuelle avec cette engeance, je me suis rabattu sur le bacillus thuringiensis réputé bio. L'effet a été spectaculaire, mes espaliers rabougris, couverts de déjections de ces pu... de pucerons, se sont refaits et sont tout beau.

J'en ai pulvérisé sur mes hampes de fleurs de yuccas filamentosa : c'est un bon test, elles sont généralement noires de pucerons lorsque les grappes de bouton se forment. Je note quelques fourmis désemparées qui ne comprennent pas pourquoi leur pouponnières puceronnières ne se développent pas. les yuccas sont totalement indemnes de pucerons.

Après cette longue introduction voici ma question : et les autres insectes dont la coccinelle ? Qu'en est-il ? Si le bacille allemand est capable de zigouiller les pucerons, les chenilles processionnaires, les pyrales du buis, n'est il pas capable d'exterminer (ah les allemands...) les coccinelles, les clairons, les abeilles et autres bêbêtes  qui comme les papillons sus-cités font des larves, des chenilles ?

J'attends avec anxiété les avis des experts de ce forum.

à plus

cortejuan

Messages : 1441
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  tragus le Ven 28 Juin 2019 - 18:41

J'ai fait quelques recherches rapides.
Apparemment cette bactérie n'est pas sélective mais a surtout un effet sur les larves d'insectes et touche peu les imagos.
Il faut croire que le côté aptère et mou des pucerons les rends vulnérables à cette bactérie.
Je suppose que ce n'est donc pas sans conséquence pour les larves de coccinelles.
Après ça, il existerait plusieurs souches de ce bacille qui auraient un spectre plus ou moins large sur les divers insectes.
Les premières souches utilisées ne touchaient par exemple que les larves de lépidoptères.

Attendons de voir si quelqu'un connaît mieux que moi ce produit de traitement.

_________________
Jardin de 2007 à 2015 en Vendée, jardin parental dans le Var, balcon à Marseille.
tragus
tragus
zi-amaranthophylantrotrofou

Messages : 22140
Date d'inscription : 02/02/2012
Région : Marseille
Humeur : A l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  cugandense le Sam 29 Juin 2019 - 9:01

Et moi qui croyait que ce bacille ne touchait que les chenilles ..... Inocuité du bacille de Thuringe ? 872811

_________________
ma galerie
On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. (Le Président -1961- M. Audiard)
cugandense
cugandense
miel toutefleuriste imperturbable

Messages : 11141
Date d'inscription : 26/10/2011
Région : 07 - Cévennes méridionales
Activités : Bidouilleuse
Humeur : Pimprenelle

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  AnJo11 le Sam 29 Juin 2019 - 11:24

non, il y a même une souche dédiée au larves de moustiques...

On peut en effet se poser des questions à ce sujet. Mais ces ah les allemands ne communiquent pas trop sur ce point. et je n'ai pas trouvé grand chose nulle part...sinon les risques induits par l’utilisation des gènes de BT dans divers projets de manipulations génétiques...

source: Courrier de l'environnement de l'INRA n°35,  novembre 1998 (extrait)
                                                                                                   

< La  lutte  intégrée  consiste  à  employer  plusieurs  techniques,  y  compris  la  lutte  biologique,  pourparvenir  à  la  maîtrise  des  ennemis  des  cultures  avec  le  moins  d'effets  secondaires  indésirablespossible. Ces techniques, qui sont compatibles avec l'emploi d'agents de lutte biologique ou n'ontque peu d'effets sur eux, ont été qualifiées de « biocompatibles ».Les biotechnologies annoncent-elles une autre révolution en lutte biologique contre les ennemis desplantes  ?  Ou  bien  s'aventure-t-on  dans  un  monde  de  technologies  insupportables,  à  l'instar  de  lagalère  qu'on  a  vécue  avec  les  pesticides  dans  les  décennies   1970  et  1980  ?  Les  débats  autour  deBacillus thuringiensis (« Bt ») rassemblent la plupart des arguments.Les multinationales phytopharmaceutiques semblent s'accorder sur l'opinion que la transgenèse est lemeilleur moyen pour administrer les toxines de Bt aux insectes  ravageurs.  Les  firmes  ont  investimassivement dans cette nouvelle technologie, en concentrant leurs efforts dans un premier temps surles  plantes  largement  cultivées  et  de  haut  rendement,  à  cause  des  coûts  élevés  de  développement.Mais  bien  que  les  «  avantages  verts  »  du  Bt  aient  été  proclamés,  les  tenants  du  bio  et  de  la  lutteintégrée restent sceptiques. Ils craignent en effet que le Bt, à moins d'être correctement mis en œuvre,ne sape plus q u ' i l ne conforte les efforts en faveur de la lutte intégrée et de l'agriculture durable. Enpremier lieu, ils dénoncent le mépris d'une règle fondamentale de la lutte contre les ravageurs, selonlaquelle il est mauvais de faire trop confiance à une seule arme. Plus un insecte est exposé au Bt, plusforte est la pression de sélection qui s'exerce sur lui en faveur du développement d'une résistance auBt. Hélas, l'industrie semble bien accepter l'idée que des ravageurs pourraient devenir résistants auxplantes Bt. Autre mauvaise nouvelle pour ceux qui ont fait confiance au Bt depuis des décennies :l'industrie considère Bt comme une technologie jetable, une ressource sacrifiable >
...
< 95%  des  fonds  privés alimentant la recherche sur les biopesticides vont aux plantes transgéniques. Le Bt a été incorporé dans 40 plantes, comprenant notamment  les  grandes  cultures  alimentaires  et  de vente  >

on y en plein...
l'industrie est en train de se faire de la maille tout en détruisant une technique biocompatible qui au fond l'emmerde. Double effet kisscool...


Mais les plantes transgéniques Bt visent une large gamme d'espèces, et ont déjà induit une aussi large gamme de résistances, croisées qui plus est pour les différentes formes de toxines BT.

ci dessous une petite liste des espèces visées, très partielle, et ancienne qui plus est: (même source)
< Les ravageurs, dans l'ordre d'entrée en scène (NDLR)Helicoverpa  armigera  (Hùbner)Noctuelle de la tomate. Synonymes du nom scientifique :  H.  zea,  Heliothis  armigera. Ce Lépidoptère Noctuidé est décrit,photos  à  l'appui  dans  l'encyclopédie  des  ravageurs  HYPPZ,  à  l'adresse  www.inra.fr/HYPPZ/RAVAGEUR/3helarm.htmOstrinia  nubilalis  (Hùbner)Pyrale du maïs. Synonymes de genre :  Micraetis,  Pyrausta. Lépidoptère Pyralidé à voir sur Internet à l'adressewww. inra. fr/HYPPZ/RA VA GEURZ3ostnub.htmSpodoptera littoralis BoisduvalVer du cotonnier ou Prodénia. Synonymes : S. litura ou Prodenia litura,  Lépidoptère  Noctuidé,  décrit  à  :www.inra.fr/HYPPZ/RAVAGEUR/3spolit.htmMiridaeMirides ou Capsides : famille d'Hétéroptères  (punaises)  caractérisées  par  l'absence  d'ocelles,  un  rostre  à  4  segments  et  destarses tri-articulés et dont la plupart des  représentants sont phytophages.Repris  de  www.inra.fr/HYPPZ/ZGLOSS/3g-123.htm  où  les  mots  savants  sont  par  ailleurs  expliqués.Lygus linearis (Palisot de Beauvois)Punaise terne,  Punaise du cotonnier,  Tarnished  plant  bug en anglais. C'est un ravageur ubiquiste très polyphage  :  plus de 300plantes-hôtes.On en lira une « biographie » (à propos de dégâts sur fraisiers) sur  www.gov.on.ca/omafra/french/crops/facts/92-109.htm >


Par ailleurs, les différentes souches BT utilisées impactent au total un large spectre d'espèces. On n'a pas encore ou peu d'études disponibles (il en  existe cependant, non accessibles car privées) sur les effets sur l'environement, et particulièrement sur les espèces non ciblées, et le reste de la chaine trophique bien sur.
Mais celle ci, sur les effets des plantes BT,  résume bien la situation et donne une idée sur l'effet possible des souches BT :
< On  a  aussi  montré  que  les  plantes  Bt  pourraient  avoir un  impact négatif important sur les  auxiliaires se  nourrissant  de  proies  les  consommant.  Des  chercheurs  de  la  Station  de  recherche  fédérale  suisse  à Zurich  ont  mis  en  évidence,  au  laboratoire,  les  effets  néfastes  sur  des  larves  de  Chrysope  (Chrysopacarnea)  d'une  alimentation  constituée  de  proies  nourries  de  maïs  Bt,  la  mortalité  préimaginale atteignant  66%  avec  des  chenilles  de  Pyrale  du  maïs  (le  ravageur  cible  du  maïs  Bt).  Plus  inquiétant,un taux de mortalité voisin a été enregistré chez des larves de Chrysope  nourries  de  chenilles  de  Verdu  cotonnier  ayant  survécu  à  l'ingestion  de  maïs  Bt11.  Des  essais  de  cotonniers  Bt  faits  en  Thaïlande ont  livré  quelques  indications  sur  de  possibles  effets  négatifs  sur  les  insectes  pollinisateurs  :   une mortalité de l'ordre de 30% chez les abeilles  a  été  enregistrée  mais  sa  cause  n'a  pas  été  établie  >

je passe sur la vaste gamme de risques induits par les plantes transgéniques, dont les BT, dont le plus visible et avéré est la dissémination des transgènes aux espèces apparentées, ce qui risquent d'entrainer des bouleversement terribles dans les milieux dit naturels (déjà en cours?), mais aussi à d'autres espèces non apparentées, via divers agents viraux, bactériens, fongiques et autres, ce qui a déjà été détecté aussi.
De même l'usage massif et mondial des diverses souches BT, et de variants artificiels s'apparente aussi à une sorte de grosse roulette russe...

Bref , c'est un des sujets qui me grattouille depuis un bail  Inocuité du bacille de Thuringe ? 480662 , je suis content qu'il aie été abordé, je ne l'aurais pas ouvert sinon...
@
PS tout les extraites provienne de la même source par soucis de simplification: http://www7.inra.fr/lecourrier/assets/C35Bni.pdf

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 3350
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  cortejuan le Sam 29 Juin 2019 - 11:46

Merci anjo pour toutes ces informations.

J'ai l'impression qu'on joue toujours à l'l'apprenti sorcier et je pense qui si la surveillance des effets colatéraux des produits chimiques (par définition dans l'incapacité de se reproduire) est vitale, la surveillance des conséquences de la lutte biologique doit être encore plus sèvère. Les introductions de prédateurs de parasites et qui deviennent plus dangereux que leur proie se multiplient. Souvenons-nous de la myxomatose. Il y a 70 ans. Plus récemment, dans le domaine de l'entomofaune c'est l'introduction de la coccinelle asiatique.

En tout cas, les pucerons ne sont pas à la fête chez moi...

cortejuan

Messages : 1441
Date d'inscription : 28/01/2015
Région : Haute-Saône, Franche-Comté
Activités : Rayé des cadres (ou presque)
Humeur : Râleur

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  AnJo11 le Sam 29 Juin 2019 - 12:03

ce qu'on sait avec certitude sur ce sujet, c'est qu'on ne sait pas grand chose au fond...

L'utilisation raisonnée de bactéries reste cependant à faible risque apparemment.
@

AnJo11
expériplanteur intrépide

Messages : 3350
Date d'inscription : 14/02/2015
Région : Languedoc-Roussillon, Aude, limite Minervois/Cabardès, montagne sèche schisteuse à météo et hygrométrie aléatoires mais bien ventée, à 600m d'alt., exposition sud-est à sud-ouest.
Activités : artisan, loisirs variés, procrastineur cyclothymique, liseur accro dès que j'ai 5mn, fan de BD...
Humeur : de super soft à ultra GRRRRRR

Revenir en haut Aller en bas

Inocuité du bacille de Thuringe ? Empty Re: Inocuité du bacille de Thuringe ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum